Flash

BAN2

 

Le Président de l’Assemblée Nationale, Christophe Mboso, a une fois de plus tapé du poing sur la table relativement à la situation sécuritaire dans la partie Est du pays.

«La paix est devenue un rêve suspendu pour nos compatriotes à l’Est de notre pays», a-t-il lâché dans sa communication de mercredi 21 avril en cours.

Le Premier Ministre Sama Lukonde axe prioritairement son programme d’actions sur un Etat fort. Dans ce document de 64 pages déposé auprès du Président de l’Assemblée Nationale, il est écrit noir sur blanc : «Le cycle des guerres que notre pays a connues depuis 1996 a miné les fondements de l’autorité de l’Etat. Malgré les accords de paix signés et les tentatives de réconciliation nationales menées, il demeure un Etat faible, donnant parfois l’impression d’être un pays ayant courbé l’échine. Le Gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation est engagé à relever le pays et à le remettre «debout» pour le rendre fort.»

A cet effet, l’action du Gouvernement des «Warriors» en matière de «Politique, Justice, Défense et Sécurité» va s’articuler autour de trois piliers majeurs que sont : renforcement de l’autorité de l’Etat et promotion de l’Etat de droit, de la bonne gouvernance et de la démocratie ; redynamisation de la diplomatie et réhabilitation de l’image de marque du pays ; lutte implacable contre la corruption et les crimes économiques.

Dans les actions à mener dans le cadre de la pacification de l’Est du pays, Jean Michel Sama Lukonde et son équipe préconisent d’établir une administration militaire dans les zones en proie à l’instabilité et aux conflits. Sont envisagées des mesures draconiennes telles que proclamer l’état d’urgence sécuritaire dans les zones concernées et décréter un effort de guerre sur l’ensemble du territoire national, mettre en place les structures et déployer le personnel militaire et policier conséquent, déployer les magistrats militaires dans les zones concernées.

Dans cette optique d’un Etat fort, la réforme du secteur sécuritaire s’impose. Le Gouvernement Sama Lukonde promet de créer dans l’armée des Unités d’élite bien formées et bien équipées ; de doter les Forces Armées, la Police Nationale et les Services de Renseignements des équipements et des moyens appropriés, d’améliorer progressivement la solde allouée aux militaires et aux policiers, de réhabiliter, construire et/ou délocaliser les quartiers généraux, les camps, les casernes et les dispensaires et les formations médicales pour les militaires et pour les policiers, de mettre sur pied une politique de défense et sécurité s’appuyant sur les 6 fonctions stratégiques, à savoir : «Connaître – Prévenir – Anticiper – Dissuader – Protéger – Intervenir», etc. Pourvu que tout ceci ne reste pas lettres mortes.

La Pros.

Pin It