En Chine, rappelle-t-il, les symptômes du Coronavirus se sont manifestés et ont conduit, contre toute attente, à des pertes en vies humaines et des dépenses financières considérables.

Aujourd’hui, ayant fait irruption en RD. Congo et obligeant la prise des mesures de restriction et de prévention, Kibambi Shintwa, grand homme des médias, perçoit la situation actuelle comme une opportunité favorable, pour les autorités et la population congolaise, de revoir leurs agissements, d’implorer le pardon divin et d’opter pour de nouvelles perspectives traçant un avenir radieux pour la Nation. Aussi, soulève-t-il en se référant à ses connaissances bibliques, que le monde entier rendra compte à l’Eternel Dieu de ses actions. In extenso, lisez l’intégralité de sa réaction.

«Avant que ça ne barde en Chine, on se souviendra que dans chaque famille de Kinshasa on a compté, au moins, un membre qui toussait. Dans certaines autres, tout le monde était grippé, le nez coulait et la gorge grattait. Ça vous dit quelque chose ?
Pour y faire face, les amoureux de la bière s’étaient convertis, bin malgré eux, au Whisky, au thé pour les plus sages. Vous serez d’accord avec moi, un mauvais vent a flotté sur la ville, toutes communes confondues, la Gombe ayant emporté la palme.
On peut toujours se consoler en imaginant que c’était la version tropicale du Virus, la nôtre. Pour signifier que c’était une façon pour ‘’Notre Dieu’’ de nous immuniser. Pourquoi ne pas considérer aussi que ce fût une façon pour Lui de nous inviter au changement de mentalité ?
Dans un moment de lucidité, reconnaissons que le péché a envahi le pays. On a forcé des maisons pour piller, on a violé, on a tué sans la moindre pitié. Dans ce pays, des compatriotes ont vécu les pires des horreurs. Le déni de l’humanité chez l’autre à qui l’on ôte ce qu’il a de plus précieux : la vie.
Ce Dieu a tant aimé ce pays en lui accordant toutes ces richesses pouvait-il supporter longtemps que les uns en fassent ce qu’ils veulent au détriment des autres, impunément ?

Nous voici tous confinés, ne sachant où aller. Là, tout peut nous arriver. Soyons modestes désormais et comptons sur son Amour pour prendre ce qui nous arrive comme un avertissement. Mettons-nous à genoux, reconnaissons nos péchés et demandons pardon. C’est ma proposition.
A celui qu’on a donné, des comptes lui seront demandés.
Aux Congolais habitant le pays de la cocagne, des comptes leur seront demandés : c’est certain ! »

 

Pin It

Statistiques

6135461
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9504
33092
152188
5748910
830928
559814
6135461

Your IP: 46.229.168.150
2020-05-28 07:03

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg