Flash

BAN2

 

Colors: Cyan Color

 Frère d’armes,

Séchez vos larmes.

Allez dire à mon pays,

Allez dire à ma famille 

Que mon dernier souffle 

Est dans ce vent qui souffle.

Retenez ce dernier cri 

En l’honneur de ma patrie.

Je suis mort pour le Congo,

Je suis tombé pour le drapeau

Afin qu’il reste debout,

J’ai encaissé les coups.

Compagnons de lutte,

Allez prendre la flûte.

Chantez la chanson 

De ma disparition.

Chantez mon héroïsme,

Par-delà ce cataclysme.

Mourir en combattant,

C’est mourir vaillant.

Frères d’armes,

Séchez vos larmes.

Allez dire à mon pays,

Allez dire à ma famille 

Que j’ai quitté la terre 

En maudissant la guerre.

Priez, priez mes frères 

Pour qu’elle meurt.

Je suis mort pour ma nation.

Je ne suis pas mort en champion,

Je suis mort en héros 

En laissant mes échos.

Dites à ma femme 

De préserver sa flamme.

Consolez-la pour moi,

Ne la laissez pas dans l’émoi.

Dites à mes enfants

De garder les yeux scintillants.

Je suis un soldat,

Je suis mort au combat.

Dites à mon pays 

de choyer ma famille.

Qu’il prenne soin 

Des miens.

Florence Meta

Accompagner les Organisations non Gouvernementales et les sociétés civiles à la valorisation des déchets en matière première, de la collecte au recyclage, c’est, entre autres, le leitmotiv de la Vice-primature au Ministère de l’Environnement et Développement durable, conduite par Eve Bazaïba Masudi. Le Conseiller en charge de l’assainissement a rappelé cet objectif, ce vendredi 24 juin 2022, lors du lancement de la 1ère édition du salon des initiatives locales dédiées à la gestion des déchets qui a connu la participation des ONGS et sociétés œuvrant dans les initiatives locales de la gestion des déchets.

Après l’ouverture de ce salon par Jules Ngondili, une réflexion débat organisée entre les participants et les panelistes de ce salon. Jules Ngondili, profitant de cette 1ère édition, a invité ces ONGs et sociétés civiles œuvrant dans le secteur de l’assainissement à s’identifier à la vice- primature ministère de l’environnement et du développement durable pour formaliser leur démarche de partenariat avec le Gouvernement.

Satisfaite de la réussite de cette 1ère édition, la Coordonatrice de Cowest Meeting, Mputu Shikay Benett, a à travers l’accompagnement de la vice Primature au Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, invité les ONGS, les sociétés et jeunes du secteur des initiatives à la gestion des déchets à se faire connaître pour assainir l’environnement congolais.

Après cette ouverture, s’en est suivie la visite des différents stands érigés au jardin Botanique où ces ONGs ont exposé leurs produits recyclés à travers des déchets.

Le conseiller en assainissement Jules Ngondili a sillonné tous ces stands avec des explications  suffisantes des propriétaires des produits recyclés. Pendant trois jours soit du 24 au 26 juin 2022 les produits recyclés à base des déchets plastiques sont exposés au travers de ce salon au jardin Botanique.

Plusieurs structures, institutions ont pris part à cette 1ère édition du salon des initiatives locales dédiées à la gestion des déchets entre autres, la VPM-EDD, l’ANAPI, le Ministère de l’Industrie, l’Hôtel de Ville de Kinshasa et la Direction d’assainissement.

La Pros.

Je suis tombée pour les mots,

Surtout les plus chantants.

Je suis tombée pour les flots

Électriques de leur océan.

Je l’ai vue, ma tourterelle.

Je l’ai aimée, ma ritournelle.

Je l’ai croisée dans mon âme,

Cette petite flamme.

Elle m’attendait debout,

souriant à l’autre bout

De rêves entortillés.

J’ai eu les yeux écarquillés

Quand j’ai vu la candeur

A  l’arrêt de mon cœur.

J’ai aperçu  ma plume

Fredonnant sur le bitume.

Je suis tombée pour elle,

J’ai fondu pour l’hirondelle.

Dans cette balade de moi

A  moi fouillant ma voie.

Je croisé ma passion

Sous l’étirement d’émotions.

J’ai croisé son chemin

Et elle a possédé ma main.

Je suis poétesse

Non par ivresse.

Je suis enchanteresse

Par prouesse.

Florence Meta

Ô temps, témoin accompli.

Peux-tu prendre la place

De l’homme et nous juger ?

Peux-tu prendre ton livre secret

Et lire toutes les pages de vérité ?

Je connais ô temps l’absolu

Inébranlable de ta sincérité,

Je connais la sainteté de ta mémoire.

Ô toi qui entends les confidences

De l’insondable dans nos pas

Peux-tu improviser la justice ?

Je sais quand il y a

De la poussière sur mon cœur.

Je sais quand c’est sale,

Je sais où trouver le balai,

Je sais quand c’est nettoyé.

Mais le monde lui voit du sable

Sur moi dans un présent infini.

Ô temps peux-tu suspendre

Ta patience et établir ton jugement?

Peux-tu faire exception pour moi,

Peux-tu atterrir et suspendre

Cette ruse jubilatoire?

La calomnie doit prendre sa retraite.

Les blâmes, ma vie en a la mer.

Je sais que seul le monde

Ignore la présence d’une fourmi.

Je sais que tu vois plus infime que ça,

Je sais que l’inaperçu n’est

Pas dans tes cordes

Je sais qu’avant d’entendre

La bouche, tu entends l’esprit.

Ô temps, si seulement je pouvais

Abréger  ton calme et t’entendre

Parler, te voir remettre chaque

brique à sa place, si seulement...

Florence Meta

A : Aime-le avec réserve. Ne lui donne pas l’océan, donne-lui une goutte d’amour…

B : Je ne sais comment aimer partiellement, je suis comme ça. J’aime toujours profondément, éperdument.

Quand je suis éprise par une flamme, mon cœur n’a ni freins,  ni mesures. Je ne force rien, je suis née comme ça.

Ma plus grande crainte n’est pas de souffrir pour avoir tant donné, plutôt de ne plus avoir ce pouvoir d’aimer vraiment…

Florence Meta

Au-delà des hommages rendus à son Père Patrice Emery Lumumba, Juliana Lumumba exhorte le peuple congolais à suivre les traces héroïques de ce dernier et ses compagnons de lutte.

Ce qu’ils attendent de nous, ce ne sont pas d’incessants regrets mais,  un ferme serment, celui de continuer le travail resté inachevé.

Ce qu’ils attendent de nous, ce ne sont pas de  perpétuels sanglots mais,  un élan audacieux et volontariste porté par chacun de nous et,  plus particulièrement,  par les jeunes congolais, dit-elle au fil de sa belle harangue.

L’une des plus belles manières d’honorer un héros est de cultiver ses valeurs.

A  quoi servirait une conjugaison intemporelle des remords sur la vie de Lumumba si l’on ne reflète pas ce qui a fait l’objet de son héroïsme?

Qu’avons-nous d’autres à donner pour ce Congo  en dehors du ressassement de l’inoubliable fin d’un combattant ?

Il ne suffit pas de rendre hommage à Lumumba, il faut l’honorer par des actes qui complètent sa lutte pour le façonnage de notre patrie.

Tant que l’inachevé demeure inachevé, nos regrets, nos paroles, nos hommages monotones restent stériles.

Florence Meta

Statistiques

22959044
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
22186
22680
44866
22762824
91424
541505
22959044

Your IP: 34.239.167.149
2022-07-04 22:20

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg