*Tony Mwaba Kazadi, Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, a participé au Sommet de Londres sur l’éducation, du 28 au 29 juillet 2021. Organisé par la Grande Bretagne,  en collaboration avec la République du Kenya et le Parlement Mondial pour l’éducation, ce sommet a pour objectif de mobiliser les leaders mondiaux et les donateurs en faveur de l’éducation et, tout particulièrement, l’amélioration de l’accès à l’éducation aux filles. Il s’agit,  en gros,  de récolter 5 milliards de dollars sur une période de 5 ans afin d’offrir l’opportunité à 175 millions d’enfants d’aller à l’école.

Prenant la parole ce mercredi 28 juillet 2021, le Ministre de l’EPST a, au nom du Gouvernement de la RDC, fait savoir à l’assistance que le Président de la République, Félix Tshisekedi dont la vision est matérialisée par le Gouvernement conduit par Sama Lukonde, met un accent particulier sur l’accès à l’éducation. D’où, est-il revenu sur ce point, la mise en application de la gratuité de l’enseignement de base.

Il a ensuite réitéré l’engagement de la RDC à accroître le budget du secteur de l’enseignement primaire, secondaire et technique évalué à 22 % du budget national. Par ailleurs, il a rassuré que ce quota ne sera pas revue à  la baisse du moins en dessous  du seuil recommandé de 20%.

En effet, le Royaume-Uni, pays hôte de ce Sommet, s’est fixé l’objectif de scolariser 40 millions de filles supplémentaires et faire en sorte que 20 millions de filles en plus soit capable de lire dès l’âge de 10 ans ou à la fin de l’école primaire, dans les pays à revenu faible ou intermédiaire d’ici 2026.

La Pros.