Flash

BAN2

 

Le président Biden invite 40 dirigeants mondiaux au sommet des dirigeants sur le climat

Le président Biden, dans un communiqué daté du 26 mars 2021,  a invité 40 dirigeants mondiaux au sommet des dirigeants sur le climat qu’il organisera les 22 et 23 avril. Le sommet virtuel des dirigeants sera diffusé en direct et accessible au public.

Le président Biden a pris des mesures dès le premier jour de son mandat pour ramener les États-Unis dans l’accord de Paris. Quelques jours plus tard, le 27 janvier, il a annoncé qu’il convoquerait rapidement un sommet des dirigeants afin de galvaniser les efforts des principales économies pour lutter contre la crise climatique.

Le sommet des dirigeants sur le climat soulignera l’urgence et les avantages économiques d’une action renforcée en faveur du climat. Il s’agira d’une étape clé sur la voie de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP26) qui se tiendra en novembre à Glasgow.

Ces dernières années, les scientifiques ont souligné la nécessité de limiter le réchauffement planétaire à 1,5 degré Celsius afin d’éviter les pires conséquences du changement climatique.

L’un des principaux objectifs du sommet des dirigeants et de la COP26 sera de catalyser les efforts visant à maintenir cet objectif de 1,5 degré à portée de main. Le sommet mettra également en évidence des exemples de la manière dont une ambition climatique renforcée créera des emplois bien rémunérés, fera progresser les technologies innovantes et aidera les pays vulnérables à s’adapter aux impacts climatiques.

D’ici au sommet, les États-Unis annonceront un objectif ambitieux en matière d’émissions pour 2030 au titre de leur nouvelle contribution déterminée au niveau national dans le cadre de l’accord de Paris. Dans son invitation, le président a exhorté les dirigeants à profiter du sommet pour exposer la manière dont leurs pays contribueront également à un renforcement de l’ambition climatique.

Le sommet convoquera à nouveau le Forum des économies majeures sur l’énergie et le climat, dirigé par les États-Unis, qui réunit 17 pays responsables d’environ 80 % des émissions mondiales et du PIB mondial. Le président a également invité les dirigeants d’autres pays qui font preuve d’un fort leadership en matière de climat, qui sont particulièrement vulnérables aux répercussions climatiques ou qui tracent des voies innovantes vers une économie à neutralité carbone. Un petit nombre de dirigeants d’entreprises et de leaders de la société civile participeront également au sommet.

Le sommet s’articulera autour des thèmes suivants :

  • • Galvaniser les efforts des principales économies mondiales pour réduire les émissions au cours de cette décennie critique afin de maintenir à notre portée une limite de réchauffement de 1,5 degré Celsius.
  • • Mobiliser les financements publics et privés permettant de mener à bien la transition vers la neutralité carbone et d’aider les pays vulnérables à faire face aux répercussions climatiques.
  • • [Souligner] les avantages économiques de l’action climatique, avec un accent particulier sur la création d’emplois, et l’importance de s’assurer que toutes les communautés et tous les travailleurs profitent de la transition vers une nouvelle économie fondée sur les énergies propres.
  • • Stimuler les technologies transformatrices qui peuvent contribuer à réduire les émissions et à s’adapter au changement climatique, tout en créant de nouvelles opportunités économiques considérables et en développant les industries du futur.
  • • Mettre en avant les acteurs infranationaux et non gouvernementaux qui s’engagent en faveur de la relance verte et d’une vision équitable pour limiter le réchauffement à 1,5 degré Celsius, et qui travaillent en étroite collaboration avec les gouvernements nationaux pour faire progresser l’ambition et la résilience.
  • • Discuter des possibilités de renforcer la capacité à protéger les vies et les moyens de subsistance des conséquences du changement climatique, aborder les défis posés par le changement climatique en matière de sécurité mondiale et l’impact sur l’état de préparation, et se pencher sur le rôle des solutions fondées sur la nature pour atteindre les objectifs de neutralité carbone d’ici 2050.

De plus amples détails sur l’ordre du jour du sommet, les participants supplémentaires, l’accès des médias et la diffusion publique seront fournis dans les prochaines semaines.

Le président a invité les dirigeants suivants à participer au sommet :

  • • Gaston Browne, Premier ministre, Antigua et Barbuda
  • • Alberto Fernandez, président, Argentine
  • • Scott Morrison, Premier ministre, Australie
  • • Sheikh Hasina, Première ministre, Bangladesh
  • • Lotay Tshering, Premier ministre, Bhoutan
  • • Jair Bolsonaro, président, Brésil
  • • Justin Trudeau, Premier ministre, Canada
  • • Sebastián Piñera, président, Chili
  • • Xi Jinping, président, république populaire de Chine
  • • Iván Duque Márquez, président, Colombie
  • Félix Tshisekedi, président, République Démocratique du Congo
  • • Mette Frederiksen, Première ministre, Danemark
  • • Ursula von der Leyen, présidente, Commission européenne
  • • Charles Michel, président, Conseil européen
  • • Emmanuel Macron, président, France
  • • Ali Bongo Ondimba, président, Gabon
  • • Angela Merkel, chancelière, Allemagne
  • • Narendra Modi, Premier ministre, Inde
  • • Joko Widodo, président, Indonésie
  • • Benjamin Netanyahou, Premier ministre, Israël
  • • Mario Draghi, Premier ministre, Italie
  • • Andrew Holness, Premier ministre, Jamaïque
  • • Yoshihide Suga, Premier ministre, Japon
  • • Uhuru Kenyatta, président, Kenya
  • • David Kabua, président, république des Îles Marshall
  • • Andrés Manuel López Obrador, président, Mexique
  • • Jacinda Ardern, Première ministre, Nouvelle-Zélande
  • • Muhammadu Buhari, président, Nigeria
  • • Erna Solberg, Première ministre, Norvège
  • • Andrzej Duda, président, Pologne
  • • Moon Jae-in, président, Corée du Sud
  • • Vladimir Poutine, président, fédération de Russie
  • • Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, roi, royaume d’Arabie saoudite
  • • Lee Hsien Loong, Premier ministre, Singapour
  • • Matamela Cyril Ramaphosa, président, Afrique du Sud
  • • Pedro Sánchez, Premier ministre, Espagne
  • • Recep Tayyip Erdoğan, président, Turquie
  • • Khalifa ben Zayed Al Nahyane, président, Émirats arabes unis
  • • Boris Johnson, Premier ministre, Royaume-Uni
  • • Nguyễn Phú Trọng, président, Vietnam

Mot de Mike Hammer, ambassadeur des Etats-Unis en RDC

Suite à l’appel de la vice-présidente Harris au président Tshisekedi pendant lequel ils ont discuté de l’urgence de lutter contre le changement climatique et du désir d’élargir la coopération, le président Biden a invité le président Tshisekedi à participer à un sommet virtuel des dirigeants le 22 et le 23 avril, à l’occasion du Jour de la Terre. En nous fondant sur nos intérêts mutuels, nous ajoutons un cinquième pilier à notre Partenariat privilégié pour la paix et la prospérité, en l’occurrence la « préservation » de la nature, étant donné l’importance de la protection de la forêt tropicale du Bassin du Congo — #PP4PP + P. Ensemble nous pouvons promouvoir des politiques environnementales qui profitent au peuple congolais et au monde.

Pin It

Statistiques

15728451
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7102
25849
83945
15458379
298859
736710
15728451

Your IP: 3.237.48.165
2021-05-12 07:04

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg