Flash

BAN2

 

« Que la terre de nos ancêtres vous soit douce et légère ». Ces mots du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, prononcés, ce jeudi 30 juin 2022, à la Place de l’échangeur de Limete, lors de la cérémonie d’inhumation de Patrice-Emery Lumumba, clôturait la série d’hommages rendus à ce vaillant combattant de la liberté, levant, par la même occasion, le deuil national de trois jours décrétés sur l’ensemble du territoire national.

L’oraison funèbre dit par le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, consacrait, pour ainsi dire, l’épilogue de la très longue démarche de rapatriement de la dépouille de ce défenseur de l’unité nationale qui, 61 ans après, peut enfin recevoir une sépulture digne de ce nom.

La cérémonie s’est voulue grandiose, à la hauteur de la stature de l’homme, un des pionniers de l’indépendance nationale et de la souveraineté des peuples. La présence du Président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, mais aussi, des représentants des institutions, des diplomates et autres diverses autorités, tant publiques que coutumières, avait suffit pour faire de cette cérémonie, le point focal d’un moment, à la fois douloureux et historique.

C’est à juste titre que dans son oraison funèbre, le Chef de l’Etat a, d’emblée, circonscrit l’événement en indiquant qu’il n’avait rien d’un banal rituel funéraire. Pour lui, le présent Mémorial de Patrice Emery Lumumba était, avant tout, un « lieu d’affirmation de notre foi en notre capacité à construire par nous-mêmes notre grande Nation », mais aussi, « le sanctuaire de notre mémoire collective ». De ce fait, il a invité ses compatriotes à prendre soin de ce Mausolée afin de maintenir constamment allumée la flamme de l’amour du Congo qui s’y dégage.

Rendant en cette circonstance particulière un hommage appuyé à toutes les femmes et à tous les hommes de bonne volonté ayant rendu possible la matérialisation de ce moment historique, le Président Félix Tshisekedi a salué l’engagement de la famille biologique du Héros National. Il lui a réitéré la reconnaissance de la Nation toute entière, désormais fière de s’associer à l’héritage politique et spirituel légué par ce digne fils du pays.

Le Garant de la nation a aussi remercié le peuple belge et ses autorités, particulièrement le Roi Philippe ainsi que le Premier Ministre Alexander de Croo, pour avoir contribué au rétablissement de la vérité sur le triple assassinat de Patrice Lumumba et de ses deux compagnons d’infortune, Maurice Mpolo et Joseph Okito. Et de nuancer en ces termes : « C’est seulement après avoir dit la vérité et établi les responsabilités des uns et des autres que nous pourrons, ensemble, Congolais et Belges, entamer l’étape déterminante du pardon, de la justice et de la réconciliation véritable et définitive ».

Dans la dernière partie de son oraison funèbre consacrée au personnage Lumumba, le Chef de l’État a, tout en saluant son retour au pays, mis en exergue les qualités humaines hors normes de l’illustre disparu avec, à la clé, une force de conviction soutenue par le caractère non violant de sa noble lutte. Présentant Lumumba comme un Homme du peuple, il a également loué son intransigeance à ne pas céder à l’endoctrinement colonial, mais aussi, son combat pour l’égalité entre citoyens, les droits fondamentaux de la personne humaine, la justice sociale et la liberté.

Les instants ayant suivi cette oraison funèbre furent simplement émouvants. Les membres de la famille biologique de l’illustre disparu ont assisté, non sans retenir leurs émotions, à la descente de la dépouille dans le cave aménagé au bas du Mausolée, sous les notes de la fanfare. La relique de Patrice Lumumba murée dans un cercueil, gagnait ainsi, dans l’intimité familiale, son lieu de repos éternel, en présence du Président Félix Tshisekedi et de son homologue Denis Sassou N’Guesso. Le tout négocié dans un rituel funéraire que requérait la circonstance.

Quelques heures plus tôt, les petits-fils du Héros National avaient, à leur manière, rendu hommage à leur défunt Grand Père. Ils ont remercié les autorités, mais aussi, le peuple congolais qui, d’après eux, aura démontré que l’aura incarné par ce dernier continuera d’incarner un esprit qui rassemble au-delà des groupes ethniques et des appartenances politiques.

Ils ont, par ailleurs, mis une emphase particulière sur ce qu’ils ont qualifié de “Génération Lumumba”, celle des jeunes ambitieux décomplexés qui s’engagent à rééquilibrer les différents rapports de forces avec le reste du monde et même au sein du pays à travers des concepts innovants.

Les églises ont également joué leur partition, en cette circonstance, dans un culte œcuménique au cours duquel la grâce divine fut implorée pour une sincère réconciliation du Congo avec son histoire, mais aussi, pour l’affermissement des vertus nationalistes et de l’unité nationale.

(Avec la Cellule de communication de la Présidence)

 

Pin It

Statistiques

23922357
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7956
24908
143522
23630895
412759
641978
23922357

Your IP: 3.238.225.8
2022-08-20 04:46

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg