Flash

BAN2

 

 *Un choix crucial sur toutes les lignes. Plus qu’un prescrit constitutionnel dévolu au Parlement composé du Sénat et de l’Assemblée Nationale, la désignation du remplaçant au Feu Juge Constitutionnel Polycarpe Mongulu T’apangane, décédé avant la fin de son mandat constitutionnel, produira un nouveau son de cloche quant à la crédibilité de la Cour Constitutionnelle et du processus électoral en cours lancé par la Centrale électorale. En tout état de cause, le lundi 23 mai 2022, sur demande du Président Félix Tshisekedi, les dés seront jetés à l’hémicycle du Parlement. Et un nom semble le plus favorable à l’emporter : Patrick Civava Mbasha Ecibegeza.

Qui est-il ?

Né le 14 octobre 1984 à Kinshasa, Patrick Civava

est un homme de droit et politicien congolais. Juriste, Avocat et enseignant, il est chercheur en droit constitutionnel, droit international public, logique et argumentation juridique, institutions politiques de l’Afrique, droits humains.

Président du parti politique Alliance des Démocrates pour une Nouvelle République et proche collaborateur de l’autre opposant Martin Fayulu, remplirait les critères pour ce poste afin de crédibiliser cette haute instance judiciaire de laquelle dépend la bonne partie de la vie démocratique en RDC. Contacté par un média local, cet enseignant en droit constitutionnel s’est réservé de tout commentaire, toutefois, il dit être preneur tout en précisant que ça sera l’occasion pour le Chef de l’Etat de démontrer à la face du monde qu’il n’a jamais eu l’intention de maîtriser la cour en y insérant ses gens dans le but de favoriser la tricherie aux futures élections.

Considéré aussi par les pro-Fatshi ?

« Il en va de la crédibilité du processus électoral en cours. Le président Tshisekedi est déjà assez accusé de vouloir contrôler la cour constitutionnelle pour mieux dicter les résultats de 2023. S’il laisse un opposant remplacer à cette place qui était d’ailleurs réservé à l’opposition du temps de Kengo, le chef de l’Etat aura déjoué d’avance le plan des potentiels contestataires », s’est confié un cadre de l’UDPS sous couvert d’anonymat au même média local.

En effet, la désignation du juge Mongulu a été proposée par Kengo wa Dondo, Président du Sénat à l’époque. Le juge devrait  représenter l’opposition à la cour constitutionnelle.

« Il est de pratique que dans les trois juges venant du parlement, un vienne de l’opposition et deux de la majorité ».

LP/MD

Pin It

Statistiques

22852827
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
6646
22256
90003
22621861
526712
492155
22852827

Your IP: 54.36.148.65
2022-06-30 07:20

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg