Flash

BAN2

 

*La nouvelle équipe dirigeante de la Banque Centrale rassure le Premier Ministre Sama Lukonde de sa détermination à agir efficacement dans la mise en œuvre de la politique du Gouvernement. Après avoir procédé à la cérémonie de remise et reprise avec l'équipe sortante, la nouvelle équipe dirigeante de la Banque Centrale du Congo (BCC), conduite par Madame le gouverneur Malangu Kabedi Mbuyi, a présenté au Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde ses civilités. C'était au cours d'une audience ce lundi 19 Juillet 2021, à la Primature, en présence du Ministre des Finances et de la vice-ministre des Finances.

*Convoquée par le Chef de l’Etat et Commandant Suprême des Forces Armées et de la Police Nationale, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, une réunion du Conseil de Sécurité élargi s’est tenue ce jeudi en début de soirée au Palais de la Nation autour du Président de la République. Elle  regroupe les responsables civils et militaires des services de défense et de sécurité ainsi que du Premier Ministre Sama Lukonde accompagné de quelques Ministres sectoriels : le Vice-Premier Ministre,  Ministre des Affaires Etrangères, le Ministre de la Défense ainsi que le   Ministre du Budget.

*Après l’accueil de son corps dans un linceul  à l’aéroport International de N’djili, la messe organisée dans la soirée du même  jour d’arrivée en la Cathédrale Notre Dame du Congo  et puis,  les hommages aussi bien populaires qu’Officiels rendus hier, mardi 20 juillet 2021,  au Palais du Peuple, c’est aujourd’hui le vrai moment où ces  adieux difficiles négocient leur dernier virage. Le corps du Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, 81 ans, devra donc être inhumé.

La Police nationale est chargée de la sécurité publique, de la sécurité des personnes et de leurs biens, du maintien et du rétablissement de l’ordre public… c’est l’article 182 de la Constitution de la République. Il est clair que cette disposition constitutionnelle met le citoyen congolais au cœur du travail de la police nationale. La police doit empêcher tout acte de nature à mettre le citoyen en insécurité. 

 *’’Il faut éviter d’ostraciser les fils et filles de ce pays  dont les deux parents ne sont pas forcément tous issus de souche congolaise sous peine de les contraindre à ne pas participer aux efforts de reconstruction enclenchés, tels qu’enclenchés, depuis le 24 janvier 2019, jour marquant le début de l’alternance démocratique et de  l’avènement de l’ère Tshisekedi au summum de l’Etat. André-Alain Atundu, dans une interview exclusive  à La Prospérité, le vendredi 16 juillet dernier  à Kinshasa,  sonne, ici,  le tocsin et invite le Bureau de l’Assemblée Nationale,  sous la férule de Christophe Mboso N’Kodia Pwanga,   à la prudence et à la sagesse. Débat démocratique, certes. Mais, il est en même temps  inopportun  et malsain. Inutile d’insister…

Toujours déterminé à offrir un deuxième mandat  au Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo lors des échéances électorales de 2023, Augustin Kabuya, Secrétaire Général du parti Union pour la Démocratie et le Progrès Social, Udps, a remis un lot important de drapeaux du parti à quelques fédérations du pays.

*‘’A  l’Audience du 19 juillet 2021, le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe, siégeant en matière répressive, s’est retrouvé devant un acte d’Appel au Dossier, totalement dilatoire, téméraire et vexatoire, déposé au Greffe, par le même MUYAMBO, contre une Décision fictive de justice qu’aurait prise ledit Tribunal, en date du 3 mai 2021, dans l’Affaire opposant le Ministère public et la Partie civile KALEV MUTONDO, à  Jean-Claude MUYAMBO et Consorts, enrôlée le 24 avril 2021, sous RP 27.626/I. Or, c’est de notoriété publique que, dans cette Affaire sous RP 27.626, aucune Décision de justice n’est jamais intervenue, à l’exception des remises fixées successivement au 14 juin 2021 et au 19 juillet 2021, et dont tout le monde, du moins tout juriste, sait qu’elles ne font pas parties des matières appelables. La Famille KALEV MUTONDO, devant cette situation scandaleuse, constatée par les Avocats-Conseils de notre Père, relevée abondamment par les Médias tant nationaux qu’internationaux et caractérisée par des absences injustifiées et répétées des prétendus plaignants-victimes, qui, pourtant, devraient avoir intérêt à faire aboutir la procédure qu’ils ont eux-mêmes initiée, la Famille KALEV MUTONDO prend donc à son tour à témoin l’opinion, pour constater, une fois pour toutes, que les plaintes fortement diffusées et médiatisées en février et mars 2021, à grand renfort des réseaux sociaux, sont manifestement mensongères, calomnieuses et diffamatoires, et en conséquence, ne sont ni fiables,  ni crédibles, rentrant plutôt dans le cadre d’une entreprise criminelle créée, soutenue et entretenue par une véritable Association des Malfaiteurs’’, déclare Madame Liliane Tembo Kalev, dans un communiqué signé au nom de la Famille Kalev Mutondo.  Elle invite, par ailleurs, les  ‘’Autorités judicaires à en  tirer toutes les conséquences de droit en mettant fin à une procédure qui discrédite la Justice et compromet la possibilité de tenir, à l’avenir, un Procès équitable, droit fondamental de la défense et du prévenu dans tout Etat de droit, et de permettre ainsi le retour de notre Père en RDC et à la maison, en homme libre’’. Au Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Félix TSHISEKEDI, Garant du fonctionnement harmonieux des Institutions, elle lui prie, dans ce même communiqué, de   ‘’veiller à ce que la Justice protège réellement les citoyens et leurs droits et assure à notre Père sa sécurité, sa liberté et sa dignité, qui lui sont reconnues en tant que personne humaine, sans perdre de vue les services qu’il a rendus, avec compétence et dévouement, à la Nation toute entière,   en sa qualité d’Administrateur Général honoraire de l’ANR, de 2011 à 2019’’.

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FAMILLE KALEV MUTONDO

Hier, jeudi 29 juillet 2021, le service courrier de l’Assemblée nationale a enregistré une proposition de loi visant à assurer d’abord la promotion et la protection de l’identité, l’unité et la cohésion de la République démocratique du Congo. L’initiative est de l’honorable Ipakala Abeiye Mobiko André, l’élu de Bafwasende dans la province de la Tshopo.

«Autant la troisième vague de Covid-19 est dangereuse, autant la loi Tshiani l’est aussi. Un débat malsain. Un débat de bas étage, un débat sans substance. C’est tout ce qu’il convient de dire». Eh bien, l’Ambassadeur André-Alain Atundu fustige les tractations autour de la proposition de loi modifiant et complétant la loi n°04/024 du 12 novembre 2004 relative à la nationalité congolaise, déposée à l’Assemblée nationale récemment par Nsingi Pululu.

La Grande Bretagne salue les efforts du gouvernement dans la pacification de la partie Est du territoire national, surtout avec les résultats encourageants de l'état de siège proclamé par le président de la République. Son ambassadrice au poste à Kinshasa était l'hôte du président du Sénat, Modeste Bahati, mercredi 28 juillet dernier. Les deux personnalités ont passé en revue l'actualité politique du pays. De la situation sécuritaire dans les provinces de Goma et de l’ituri, les questions du développement, la diplomatie parlementaire en passant par le processus de désignation des animateurs de la centrale électorale.

Le président du Sénat et son hôte ont eu des échanges constructifs sur les relations entre la République démocratique du Congo et la Grande Bretagne. Au sortir de cette audience, Emily Maltman a indiqué que son pays reste ouvert à la collaboration entre les deux parlements.

La Pros.

 

 

Esquinté, il l’aura été. Dépouillé de ses téléphones, outils précieux de communication à distance en ce temps de propagation de  la dernière espèce des variants de la pandémie  à covid-19, il l’aura été. Vidé  du peu qu’il pouvait encore avoir,  hier soir-là,  dans ses poches, il l’aura été.

En raison de multiples griefs portés contre Denis Kadima et Ebotoko, Mgr Marcel Utembi propose qu’ils soient éliminés. Il le dit si bien dans une lettre accompagant l’invitation. Mais, dès le départ,  puisqu’ils étaient au nombre de trois, après l’examen des dossiers des candidatures sérieuses,  doit-on croire  qu’aujourd’hui,   Paul Nsapu, le tout dernier qui reste encore  sur la liste, a toutes les chances de remonter au créneau ? La question reste posée aux confessions religieuses qui, décidément, sont obligées de trouver un compromis aujourd’hui, avant qu’il ne soit minuit.

*Super Star de la Rumba congolaise, leader naturel  mais, depuis hier, est devenu membre de l’Afdc. Koffi Olomidé en a fait part hier, lundi 26 juillet 2021, à Modeste Bahati, à l’aune d’une visite de courtoisie qu’il lui a rendue en son cabinet de travail, dans ses bureaux du  Sénat.  Contre toute attente,  l’affaire s’est passée  comme si en ce temps de crise  due à  la pandémie à coronavirus où  même la musique, ce traditionnel art d’orphée,  est, loin s’en faut,  soumise à des restrictions multiples, chacun doit réinventer sa roue. Mieux que quiconque,   Koffi Olomidé  l’a si bien compris. Peut-être que ce qu’il lui fallait, c’est seulement  un beau cadre, un parti ou   une plateforme dont l’Autorité Morale est une incarnation des valeurs.  Apparemment, au vu de la nette satisfaction qu’il a affichée et, même, de sa propre vidéo flottant, depuis le même hier, sur la toile, Koffi Olomidé  a trouvé cet espace tant  recherché. D’abord, Modeste Bahati, lui-même,  un leader constant, visionnaire et lucide. Puis, l’Afdc, comme son vrai titanic pour s’embarquer dans la bataille de libération du peuple congolais des crises protéiformes auquel il est toujours et  encore confronté.

Après l’approvisionnement de la Prison centrale de Makala en vivres, cet établissement pénitentiaire a été approvisionné en médicaments essentiels pour les soins des détenus. Le médecin directeur du Centre hospitalier de la Prison Centrale de Makala, le Dr Jeannot Vibila, a signalé qu’il s’agit d’un premier lot pour le deuxième trimestre.

*"Il n'y a pas de place pour satisfaire les caprices de quelque Autorité Morale que ce soit, ni de  vous conformer à la logique de vos partis". Tel est l’appel de Félix Antoine Tshisekedi aux membres du Gouvernement réunis hier,  jeudi 22 juillet 2021,  à Fleuve Congo Hôtel, en séminaire axé sur la solidarité et la  cohésion  en vue de la réalisation des objectifs définis dans Programme d’action, tel qu’adopté par les Députés Nationaux, lors de l’investiture. Ni enseignements académiques, ni   masturbation  intellectuelle.  Dans sa foi, le Président de la République considère ce séminaire, en effet,   comme une aubaine permettant d’engager des discussions afin d’en tirer des expériences   mutuellement avantageuses et  instructives  pour tous les participants.

Aux termes d’une ordonnance présidentielle publiée ce vendredi 4 juin, le Professeur Faustin Luanga Mukela est nommé Ambassadeur Itinérant du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo chargé du suivi des organisations internationales.

Ancien fonctionnaire de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), Faustin Luanga est le candidat de la République démocratique du Congo au secrétariat exécutif de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Australe (SADC).

Docteur en économie formé au Japon, Faustin Luanga est spécialiste du commerce international.

(Cellcom présidentielle)

Kinshasa, vendredi 4 juin 2021

Statistiques

17773807
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
109
9624
79288
17561587
109
669504
17773807

Your IP: 185.191.171.45
2021-08-01 00:20

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg