Flash

BAN2

 

Organisation liturgique de la levée de corps

Date : Mardi 18 octobre 2022

Heure : 8h-11h

Lieu : Morgue de l'hôpital Ngaliema/Gombe

CHAPELAIN GENERAL: l’Archevêque Général Albert KANKIENZA MUANA MBO L’Archevêque Albert Kankienza Muana Mboo, ancien président des églises de réveil pendant 18 ans, est actuellement l'autorité épiscopale des églises de réveil. Il est le représentant légal de l’église Foi Abondante. Il a représenté les églises de réveil à Sun city. Membre du présidium de la commission préparatoire du dialogue Intercongolais, nommé par le président Joseph Kabila. Nommé de nouveau par le président Joseph Kabila comme Premier vice-président de la commission de la lutte contre la corruption.
Et ensuite, Député coopté pendant la transition entre 2003 et 2006 après le dialogue Intercongolais.

8h-8h30 : MISE EN PLACE DU CADRE D'ACCUEIL

8h30-8h55 : INSTALLATION DES AUTORITES ET INVITES DE MARQUE

8h55-9h05 : PRIERE D'INTRODUCTION (Psaume 23)

9h05-9h25: MOT DE BIENVENU ET DE CIRCONSTANCE (2 Cor.2 :14)

9h25-9h40 : BIOGRAPHIE DU DEFUNT

9h40-10h : CHANTS DE LOUANGE (Chorale)

10h-10h30 : EVANGILE (Jean 1 :47) & PRIERE DE CLOTURE

10h30-11h : TOUR DU CERCUEIL PAR LES AUTORITES

11h : SORTIE ET ACCOMPAGNEMENT DU CORPS AU CORBILLARD

11h30 : 4ème  Rue

Limete : EXPOSE DU CERCUEIL

(Barreau de Matete)

MERCI D'ETRE PONCTUEL.

NOUS COMMENCERONS A TEMPS

FAMILLE MOKA ZULANDI

S.E AMBASSADEUR  Dr. Jean-Paul MOKA NGOLO MPATI

C'est autour de 23h45 de ce huitième jour du mois d'octobre 2022 que le Bâtonnier Guy Barthélémy Moka Ngolo Ndoko s'en est allé rejoindre l’Éternité. «Chaque peuple a les institutions qu'il mérite. Que nos magistrats fassent la différence » disait-il  depuis 2008. Il y a à peine quelques jours, le chef de l'état déclarait : « si nous n’avons pas une justice qui fonctionne, il faut oublier l’état de droit ».

Le Grand chef coutumier, de la tribu Yanzi et de la dynastie BINKIE illustrait parfaitement la philosophie du « Ubuntu » sur laquelle Madiba (Nelson Mandela) disait « Autrefois, quand nous étions jeunes, un voyageur à travers un pays s'arrêtait dans un village et il n'avait pas besoin de demander de la nourriture ou de l'eau. Une fois qu'il s'arrête, les gens lui donnent de la nourriture et une table. C'est un aspect d'Ubuntu mais il a plusieurs aspects. Ubuntu ne signifie pas que les gens ne doivent pas s'engraisser. La question est donc « Allez-vous aussi contribuer, afin de permettre à la communauté autour de vous de pouvoir s'améliorer. Ce sont là les choses les plus importantes dans la vie ».

Le Député honoraire Moka Ngolo a servi son pays pendant onze ans, en sa qualité de représentant du peuple, dans l’hémicycle de l'assemblée nationale. Il ne gardait rien pour lui. Il donnait tout à ses concitoyens. Il prenait de sa poche pour le donner aux autres, souvent même au détriment de sa propre famille directe. Il n'a jamais voulu quitter son pays pour émigrer vers l'occident. C'était à coup sûr un nationaliste avéré.

Sur invitation personnelle du Révérend Jesse Jackson, il rencontre le président Bill Clinton à Soweto (Afrique du Sud), le 29 mars 1998. Au dialogue de Sun City en 2002, il est l'un des quatre piliers de la société civile car il dirige le comité de concertation de la société civile et noue des liens solides avec le facilitateur sénégalais, Moustapha Niasse. C'est encore lui qui gagne à la cour internationale de justice, à La Haye, dans le procès attenté contre le patriarche Yerodia Abdoulaye Ndombasi (paix à son âme).

S'il y a des congolais qui peuvent dire avoir défendu et symbolisé l'état de droit, il en faisait sûrement partie. Il a été le fondateur du barreau de Matete, où il a habité jusqu'à la fin de ses jours terrestres. Il ne voulait pas habiter ailleurs. Il était à deux pas du mausolée du héros national Patrice Emery Lumumba qu'il a défendu avec son ami et associé, le Batonnier Mbu-ne-Letang, dans le cadre de la plainte déposée par l'association belge APEL (Affaire Patrice Emery Lumumba) auprès du tribunal de grande instance de Kinshasa, le 29 janvier 2001.

Parmi ses nombreuses œuvres, il a été l'architecte principal des statuts de l'AFDC de l'actuel président du Sénat Modeste Bahati, avec qui ils ont cheminé très longtemps au sein de la société civile. Il n'a jamais recherché ni obtenu des postes ministériels de la république sauf lors du gouvernement Tshombe où il fut directeur de cabinet du ministre des terres, énérgies et mines sous l'Honorable Adolphe Kishwe.

Homme affable et intègre, il avait un sens de l'humour exquis et apprécié par tous. Enfin  et non des moindres, c'était un grand cerveau que la république vient de perdre.

Nous espérons que ce digne fils du pays sera honoré selon ses œuvres nombreuses rendues à son pays, dans une abnégation totale et un sacrifice sans mesure.

S.E Ambassadeur Dr. Jean-Paul Moka Ngolo Mpati

Communiqué  nécrologique

Le Président ad intérim du Congrès National congolais (CNC en sigle), Maître Mechack  Mandefu porte à la connaissance des militantes et militants du parti que le programme des  obsèques du camarade DENIS USENI NGONGO, Fils du camarade RISASI TABU NGONGO, membre du Bureau politique du CNC se présente de la manière suivante :

Dimanche, le 24 juillet 2022:

Veillée mortuaire à partir de 18h00 à l’espace funéraire ATLANTIS, Référence: Église cité Bethel, 1ère  rue 5442, quartier Funa, dans la commune de Limete 

Lundi : le 25 juillet 2022

-09h00 -09h50: Arrivée à la morgue du cinquantenaire 

-10h00-10h30: Prière d’ouverture 

-10h30-10h45: Témoignages et mot de la famille 

-10h50-11h20: Dépôt gerbes de fleur

-11h-11h30: Prière et levée du corps pour le cimetière NÉCROPOLE 1

-16h00: Retour du cimetière,  mot de remerciement et bain de consolation à l’Espace ATLANTIS.

N.B: Il est donc demandé aux Militants du CNC en général et aux membres du Bureau politique,  en particulier,  de se mobiliser pour rendre les derniers hommages au camarade décédé.

Au nom de l’autorité Morale du congrès National Congolais, son Excellence Pius MUABILU Mbayu Mukala, le président ad intérim présente ses condoléances à la famille éprouvée et souhaite paix éternelle à l’âme de notre camarade.

Fait à Kinshasa, ce samedi le 23/07/2022

Pour le congrès National Congolais,

Celé Kanangila

Secrétaire National à la communication et Médias

La mort a frappé la famille du député national Boris Mbuku. Dédé Anse’Kwon Mpuku, c’est d’elle qu’il s’agit, est passé de vie trépas à fleur d’âge, laissant derrière elle une famille inconsolable. «Le dimanche 02 octobre, soit trois jours avant son décès elle est passée après son culte dominical et ce pour la dernière fois, prélever la tension artérielle de maman Rosalie. Le mercredi 05 octobre, elle rend l'âme en plein conversation avec sa grande sœur au cabinet médical de son médecin traitant », témoigne un de ses proches. Ainsi, la veillée mortuaire est prévue pour ce lundi 10 octobre 2022 dans la salle la Conforta au croisement des avenues Gambela et Lodja, alors que la cérémonie funéraire est prévue ce mardi 11 octobre 2022 ajoutant en cela le départ de la dépouille pour la Nécropole entre Terre et ciel.

BIOGRAPHIE

Née à Idiofa le 21 Mars 1980 de Papa Louis IMBUNGU OKIR (ded) et de Maman Rosalie NGULABWI AMINGI, Madame Dédé ANSE 'KWON MPUKU est décédée le mercredi 05 octobre 2022 de suite d'une courte maladie.

Madame Dédé ANSE' KWON MPUKU est détentrice d'un diplôme d'Etat des humanités Math-Physique du Collège Notre Dame d'Idiofa en 2000.

Graduée en sciences infirmières option Hospitalière de l'Institut Supérieur des Techniques Médicales de Kinshasa, elle a travaillé comme infirmière pendant 3 ans au centre de santé Dr LAMES de Kinshasa.

En 2011 elle rejoint Mr KAMBOMBO Base en Afrique du Sud pour la célébration de leur mariage. Après un séjour de trois ans, le couple regagne Kinshasa.

De 2013 au 05 octobre 2022, elle travaillait au Centre National de Médecine des Sports, au service test de terrain.

Dédé est restée depuis son retour au pays, l'infirmière personnelle de Maman

Rosalie, notre maman. Elle veillait à sa santé de manière quotidienne et permanente.

Le dimanche 02 octobre soit trois jours avant son décès elle est passée après son culte dominical et ce pour la dernière fois, prélever la tension artérielle de maman Rosalie.

Le mercredi 05 octobre, elle rend l'âme en plein conversation avec sa grande sœur au cabinet médical de son médecin traitant.

Requiescat in pace

"Maintenant que je suis parti, laissez-moi aller.

Même s'il me restait encore des choses à voir et à faire.

Ne vous attachez pas à moi à travers vos larmes.

Soyez heureux de toutes les années passées ensemble.

Je vous ai donné mon amour.

Et vous pouvez seulement deviner combien de bonheur vous m'avez apporté.

Je vous remercie pour l'amour que vous m'avez témoigné.

Mais il est temps maintenant que je poursuive ma route.

Car ma route ne s'arrête pas ici.

Pleurez-moi quelques temps, si pleurer il vous faut.

Et ensuite, laissez votre peine se transformer en joie car c'est pour un moment seulement que nous nous séparons.

Si vous avez besoin de moi, appelez-moi, je viendrai

Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher.

Je ne serai pas très loin, car la vie se poursuit.

Et si vous m'écoutez avec vos cœurs, vous percevrez tout mon amour autour de vous dans sa douceur et sa clarté.

Et puis, quand vous viendrez à votre tour par ici,

Je vous accueillerai avec le sourire

Et je vous dirai: bienvenue chez nous"

 PROGRAMME DES OBSEQUES

Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout où je suis

 

Vendredi 22 juillet 2022

Veillée mortuaire à la résidence familiale sise BAFUNA 11 Bis dans la commune de Masina.

Réf. Ecole la Finesse sur Route SIFORCO

18:00

-Mot de circonstance

-Biographie

-Témoignage

-Messe

-Dépôt Gerbes des fleurs et suite de programme

Samedi 23 juillet 2022

Enterrement au cimetière de Kinkole

  • 09 : 30

Départ pour la morgue Roi Beaudouin

-Sortie et exposition du corps

-Bénédiction à la Paroisse BANA BA KINTU

  • 11 :40

Départ pour le cimetière de Kinkole

  • 15 :00
  • Retour du cimetière pour un bain de consolation

Décédé  le 29 juillet 2022, Crispin Lwambwa, père  d’Anita Lwamba, journaliste de son état et présentatrice du JT à la Rtnc, sera inhumé, le dimanche 14 août prochain.

Le programme à Kinshasa se présente comme, ci-dessous:

- Samedi 13 août : veillée mortuaire à la résidence familiale,  au n°36 de l’avenue Kokolo, à Binza/Pigeon.

- Dimanche 14 août : levée du corps à partir de 9h00 à la morgue de l'Hôpital du Cinquantenaire.

L’enterrement aura lieu à la Nécropole entre terre et ciel.

Ce communiqué tient lieu de faire-part.

La Pros.

 

Mère d’une grande famille et pleine d’énergie, Jeanne Nyamugabo Kanangu, originaire du Grand Kivu a passé de vie à trépas, laissant ainsi un grand vide au sein de sa famille, surtout pour ses enfants et petits-enfants, qu’elle a su élever avec abnégation malgré le départ précoce de son mari, Monsieur Apangande, un ancien cadre de l’Office des Voiries et Drainage dont l’aiguillon de la mort l’avait frappé il y a de cela 26 ans.

Mardi 12 juillet 2022, le temps s’est arrêté pour Jeanne Nyamugabo, elle a rendu son dernier souffle. Quoi que laminée par la maladie, elle n’a pas su faire naufrage à la foi. Mais, le Très Haut en a décidé autrement.  A lui soit la gloire.

Pour sa famille, Vanessa Apangande, c’est une perte immense que la famille vient de subir. Pour elle, la mort de sa maman est un échec énorme qu’elle vient de connaitre. Elle croyait vivement à la guérison de sa défunte mère  mais le destin en a décidé autrement.

Aux dernières nouvelles, la dépouille mortelle se trouve à la morgue de l’hôpital du cinquantenaire. Jusque-là, pas de programme officiel pour les obsèques. Mais en attendant, le deuil est organisé à la résidence de la défunte, située sur l’avenue de 3 vallées au numéro 3 quartier ma campagne, commune de Ngaliema.

Francis Sengeyi

Décédé  le 29 juillet 2022, Crispin Lwambwa, père  d’Anita Lwamba,  journaliste de son état et présentatrice du JT   à la Rtnc, sera inhumé,  le dimanche   14 août prochain.

Le programme à Kinshasa se présente comme,  ci-dessous:

- Samedi 13 août : veillée mortuaire à la résidence familiale,  au n°36 de l’avenue Kokolo, à Binza/Pigeon.

- Dimanche 14 août : levée du corps à partir de 9h00 à la morgue de l'Hôpital du Cinquantenaire.

L’enterrement aura lieu à la Nécropole entre terre et ciel.

Ce communiqué tient lieu de faire-part.

La Pros.

Quoi que la mort soit une réalité sociale, mais lorsque l’aiguillon  frappe, elle ne laisse personne indifférente. Alors que l’on s’attendait le moins, le destin a décidé autrement pour Pierre Lukundji Kinengwa résident à paris en France, originaire de la province du Maniema. Ce dernier a lâché prise le 22 juin dernier à Paris. Il vivra à jamais dans l’au-delà en attendant le retour du Christ. Inhumé à Paris le 15 juillet, le même jour à Kinshasa, l’illustre disparu a été honoré par les frères, amis et connaissances à l’occasion d’une messe d’action de grâce organisée à la résidence familiale dans la commune de Bandalungwa.

La parcelle familiale était remplie comme un œuf à l’occasion de cette célébration eucharistique. Frères, amis et connaissances venus de toute part pour rendre les derniers adieux à Pierre Lukundji Kinengwa dont le départ dans l’au-delà semble laisser un goût d’inachevé à tous ceux qui l’ont connu.  Dieu qui a donné, il a jugé bon de rappeler à lui son fils. Ce faisant, le célébrant du jour a d’abord accordé la parole à un membre de la famille pour procéder à la lecture de la biographie de l’illustre disparu. Il était originaire de la province du Maniema. Il était  ingénieur électronicien. Il a émigré en France depuis 1994. Il laisse une veuve et 4 orphelins.

L’officient du jour a repris la parole pour consoler la famille éplorée. S’inspirant des saintes écritures, précisément dans le livre de jean 14 du premier verset au verset 6, il a signifié à l’assemblée que point n’est besoin de se troubler quand un problème arrive peu et importe sa nature. Puisque, Jésus-Christ apporte toujours la solution à tous ceux qui se confient en lui. Même quand il s’agit d’une perte d’être cher, comme c’est le cas. Faut-il toujours avoir les yeux fixés sur Jésus Christ puisqu’il est la résurrection et la vie. L’unique devoir de l’assistance est de prier pour celui qui est parti, puisque, étant mort, il ne peut plus prier, il faut que ceux qui vivent puissent intercéder pour lui, a martelé le célébrant du jour.

Une ambiance de convivialité et de partage a caractérisé cette célébration d’action de grâce.

Francis Sengeyi