Flash

BAN2

 

Le coordonnateur de la force révolutionnaire du changement (FRC)  a tenu un point de presse ce jeudi 13 janvier 2022 pour expliquer au public les ambitions du PPRD après l’échec  aux élections présidentielles  de 2018 jusqu’à l’ère de la collation FCC-CACH. Pour lui, le parti de Joseph Kabila est sur une nouvelle dynamique où les jeunes sont mobilisés pour donner un souffle afin de la reconquête du pouvoir lors de prochaines élections.

«La politique des enfants d’abord, la politique de copinage a  aujourd’hui ouvert un avenir sombre au parti cher à Joseph Kabila. Sur ce, la force révolutionnaire du changement  est là pour veiller et éveiller la conscience des uns et des autres enfin de sauvegarder ce grand acquis qui est le PPRD», a indiqué Djimmy Ngalasi pour montrer la vision de leur structure qui est celle de régénérer, redynamiser, démocratiser, moderniser, rebâtir, et relooker la famille politique de JKK pour la reconquête du pouvoir dans un avenir proche. Partant de la vision de la structure, le coordonnateur a soulevé un mot important celui de dire que le FRC n’a pas encore dit son dernier mot pour la réorganisation du PPRD après que ce dernier soit détruit par les anciens du parti.  A en croire Ngalasi, les petits dieux du PPRD sont ces doyens qui ont dirigé le parti mais qui n’ont rien fait en réalité. 

Dès sa prise de parole, Djimmy Ngalasi a saisi l’occasion pour rendre gloire à Dieu pour le bon début du nouvel an. Il a ensuite souhaité ses vœux les meilleurs au président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, garant du bon fonctionnement des Institutions et a rendu un vibrant hommage au président honoraire de la RDC, autorité morale de la force révolutionnaire de changement, président National du PPRD,  Joseph Kabila Kabange. Il a encore rendu hommage à tous ses compagnons de lutte  ainsi qu’à tous ceux qui les accompagnent enfin de faire circuler la pensée réelle de congolais.

«Chers amis de la presse, je reviens sur les attitudes diaboliques de ces petits dieux anciens qui se considéraient comme héritiers et co-présidents prétendus mettre à penser de Joseph Kabila afin de manipuler les uns et les autres, et avoir de l’ascendance sur les militants. Il sied de préciser main sur cœur que notre démarche n’est pas de voir le parti cher à Joseph Kabila disparaitre comme l’ABACO, le MPR et autres à cause des individus sans idéologie ni conviction, je reviens sur les attitudes diaboliques de ces petits dieux experts en mukubua anasema, le chef suit de près, le chef a dit, le chef connait, baba anasema, mukubua asololaka naye kutu te, kingakati akotaka te, ce comportement a totalement détruit le parti cher à Joseph Kabila », a déclaré si haut Djimmy Ngalasi la presse.

Jonathan Bafumvwa

 

Pin It

Statistiques

22143375
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
3954
16468
117837
21931225
309415
440043
22143375

Your IP: 34.231.147.28
2022-05-21 05:14

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg