Flash

BAN2

 

 

La salle Boka Di Mpasi du Centre d’Etudes Pour l’Action Sociale (CEPAS) située dans la commune de la Gombe a servi de cadre, jeudi 13 mai 2021, à une conférence-débat organisée par l’Association des Anciens Elèves de l’Ecole Nationale d’Administration (AAE ENA) sous le thème : Adhésion de la République Démocratique du Congo dans la Zone de Libre-Echange continentale Africaine (ZLECAF) : Enjeux et perspectives.

Il était question, pour cette association regroupant les agents de l’administration publique, d’étaler les avantages de la ZLECAF, par le biais des conférenciers de renommée internationale dont les Professeurs Daniel Mukoko Samba, Emile Ngoy Kasongo, Claude Sumata, l’Ambassadeur-chef de la délégation de l’Union Européenne en RDC, Jean-Marc Chataigner ainsi que Floribert Kwete.

Prenant la parole en premier devant une assistance composée d’intellectuels, entrepreneurs et chevaliers de la plume, Floribert Kwete, Négociateur en Chef de la République Démocratique du Congo à la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAF), a consacré son temps à marteler sur le pourquoi de la création de cette Zone continentale. A en croire ce cruciféraire de la RDC à la ZLECAF, cette dernière était un grand marché africain dont l’initiative était des Chefs d’Etat, pères fondateurs de l’Organisation de l’Unité Africaine, en 1980 lors de l’adoption du plan de Lagos qui prévoyait la création d’un grand marché africain qui devraient regrouper tous les pays d’Afrique. Quelques années plus tard, un traité avait été signé à Abuja au Nigéria pour la mise en place d’un marché commun africain à l’horizon 2025. Et, c’est en 2012 finalement que les Chefs d’Etat africains ont fini par adopter la création de ce marché africain, dans le but de renforcer les échanges entre les pays africains, gage du développement continental.

Pour sa part, le Professeur Emile Ngoy Kasongo, Doyen de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de l’Université de Kinshasa a, comme son prédécesseur, soulevé l’importance de la ZLECAF pour la RDC. A en croire Emile Ngoy, la République Démocratique du Congo devra capitaliser les opportunités de cette Zone de Libre Echange pour vendre son image, à travers ses différentes ressources. «  La ZLECAF est une opportunité pour la RDC de mettre en compétition ses immenses ressources économiques, écologiques ainsi que ses atouts humains », a-t-il déclaré. Dans la suite de son intervention, le Doyen de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de l’Unikin  a laissé entendre que la Zone de Libre Echange Continentale Africaine permettra à la RDC de se hisser parmi les puissances économiques tant au niveau continental que partout à travers le monde.

Dans la foulée, le Professeur Daniel Mukoko Samba, prenant la parole à son tour pour apporter sa lecture des faits sur cette thématique de la  ZLECAF, n’a eu que des mots pour souligner l’apport de cette zone dans l’économie congolaise. Selon Mukoko Samba, ce grand marché continental, vise la réduction de tarif douanier  entre les pays membres, facilitation le commerce des biens et services et règlementation des échanges entre les Etats membres.

Gloire Mfemfere

Pin It

Statistiques

16905161
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
8055
24897
85408
16629240
617167
858402
16905161

Your IP: 173.231.59.206
2021-06-23 05:06

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg