Flash

BAN2

 

*Game Over ! Sans surprise, le Sénateur Modeste Bahati Lukwebo est le nouveau Président de la Chambre haute du parlement. Candidat unique à son poste, porté par l’Union sacrée de la Nation, sur 98 voix exprimées, 89 votants ont jeté leur dévolu sur la personne de ce Professeur d’Université.

Ainsi, après avoir pris le marteau de commandement hier, mardi 2 mars 2021, l’autorité morale de l’AFDC-A a tenu à rendre les hommages les plus déférents et mérités au Président de la République, Félix Tshisekedi. Et ce, avant de remercier ses collègues sénateurs, tout en promettant d’œuvrer activement dans l’unité et à l’écoute du peuple congolais.
Hormis l’élection du Professeur Modeste Bahati au perchoir du Sénat, le pasteur Sanguma Temongonde Mossai a été élu 2ème vice-président du Sénat sur 98 sénateurs présents dans la salle dont 85 ont voté oui et 11 bulletins vides. Son adversaire José Endundo s’était désisté bien avant pour le second tour, laissant ainsi le champ libre à son frère de l’Equateur. Au poste de Rapporteur, Michel Kanyimbu Shindany, candidat unique, a recueilli 91 voix contre 6 bulletins nuls. Tandis qu’au poste de rapporteur Adjoint du Sénat, la sénatrice Nathalie Bulas'ung a battu au second tour les sénateurs Mudianza et Rolly Lelo Nzazi. Elle est désormais élue Rapporteur Adjoint du bureau définitif de cette Chambre. Par contre, la sénatrice Carole Agito a, quant à elle, obtenu, au second tour, 50 voix contre 45 du Sénateur Fikiri. Elle est le nouveau Questeur de la Chambre haute du parlement.

Aussitôt installé Président du Sénat, l’ancien Informateur Modeste Bahati Lukwebo a tracé les lignes de conduite à suivre. «A l’occasion de ma campagne et subsidiairement à mon discours prononcé devant la plénière, chacun de vous a reçu une lettre à travers laquelle je mets en exergue l’impérieuse nécessité de non seulement travailler ensemble dans l’unité nonobstant toutes les divergences pouvant surgir, mais aussi et surtout de mettre le Sénat à l’écoute du peuple et des provinces», a déclaré le successeur de Thambwe Mwamba. Pour lui, le Sénat devra œuvrer, par son bureau, à asseoir des véritables passerelles de collaboration, des cadres de concertation avec toutes les institutions de la République, à savoir : le Président de la République, l’Assemblée nationale, le Gouvernement, les Cours et tribunaux ainsi que les Institutions d’appui à la démocratie.

Dans son élan, le Professeur Bahati a signifié que le Sénat par son Bureau, s’appliquera pour que les recommandations qu’il formule à l’endroit de l’exécutif ne se limitent pas dans les tiroirs. Il va scrupuleusement veiller à cette question.
L’élection de Bahati Lukwebo au perchoir de la Chambre haute du Parlement coïncide avec la clôture d’un exercice important lundi 1er mars dernier, à l’immeuble du Gouvernement notamment, une série de consultations en vue de la formation du prochain Gouvernement par le Premier Ministre Sama Lukonde. Après la coalition FCC-CACH, s’installe dans toutes les institutions des hommes et des femmes de l’Union Sacrée de la Nation dont les actions, à en croire les propos du Président de la République Félix Tshisekedi, doivent avoir pour bénéficiaire immédiat, le Peuple congolais. Les nouveaux animateurs des institutions de la RDC auront l’occasion de redonner l’espoir d’un lendemain radieux. Les doigts des observateurs restent cependant, croisées, pour voir se concrétiser les attentes des congolaises et congolais dans le fameux leitmotiv « Le peuple d’abord ! »

La Pros.

 

Pin It

Statistiques

14955388
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
3318
22059
25377
14765126
262506
764873
14955388

Your IP: 54.36.149.21
2021-04-12 03:46

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg