Dernières publications

Flash

Faisant sienne la vision du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, le ministre des Mines, Willy Kitobo Samsoni, s’inscrit dans la logique d’éradiquer les antivaleurs sous toutes leurs formes ayant élu domicile en République Démocratique du Congo.

Pour y arriver, quatre jours de formation ont été consacrés au renforcement des capacités des Agents du secteur des Mines ayant en charge la répression des infractions minières. ‘‘ Rôle de l’agent des Mines habilité en qualité d’OPJ et d’APJ dans la répression des infractions minières’’. C’est le thème choisi pour ces assisses qui ont été lancées le samedi 26 septembre dernier à l’immeuble du Gouvernement où le Ministre des Mines a procédé au lancement officiel de l’atelier de formation des Agents des Mines en qualité d’Officiers de Police Judiciaire (OPJ) à compétence restreinte.

"La bonne gouvernance s'obtiendra en renforçant les capacités des agents chargés du suivi des activités minières sur terrain. En effet, l’agent du ministère des Mines est au centre de ce combat, de cette lutte contre les activités criminelles qui amenuisent les recettes du gouvernement et freinent le développement de notre pays. Cet agent-dis-je-doit être outillé, il doit être formé et recyclé, chaque fois que le besoin s'exprime ", tel est le souhait du Ministre KitoboSamsoni qui veut la transformation des agents de son ministère en des véritables mobilisateurs des recettes dans l'activité manière.
Dans son mot de circonstance, le ministre Kitobo a rendu un vibrant hommage au Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, qui, à chacune de ses adresses à la nation, ne cesse de prôner le combat à mener contre l’impunité, la corruption et tant d’autres antivaleurs dans les secteurs vitaux de l’économie nationale.
C’est dans cette optique que, faisant sienne cette vision du Président de la République, le gouvernement national, sous la houlette du Premier ministre Ilunga Ilunkamba, intensifie la campagne de vulgarisation de la loi minière de 2018 en vue de faire comprendre à tous les intervenants du secteur minier, les dispositions liées à cette loi. Sans oublier les manquements aux obligations administratives, sociales ainsi que les sanctions y relatives.

Ainsi, le ministre Kitobo a rappelé qu’en application des dispositions de ladite loi, au titre VIII des infractions et des pénalités, une des mesures administratives et juridiques est mise en œuvre pour éradiquer les fléaux ci-dessus mentionnés, surtout la fraude minière et la contrebande minières sous toutes leurs formes. Autant que les activités minières illicites dans le secteur minier RD-congolais.

Pour Willy Kitobo, l’Agent du ministère des Mines est au centre de ce combat, de cette lutte contre les activités criminelles qui amenuisent les recettes du Gouvernement et freinent le développement du pays. C’est le sens à donner à l’organisation d’une série d’ateliers de formation et de renforcement des capacités des agents pour les outiller à être disposés chaque fois que le besoin s’exprime.
Cela se fait avec le concours de la Police Judiciaire des Parquets dont l’inspecteur Général était présent dans la salle ainsi que le Commissaire Divisionnaire Adjoint de la même Police Judiciaire. Une structure spécialisée dans la recherche des infractions qu’elle a pour mission de constater.
C’est la raison pour laquelle l’Administration des Mines estime nécessaire et indispensable de profiter de leur expérience et d’établir une synergie efficace et efficiente avec ce corps, d’autant plus que les Agents de l’Administration des Mines commis à cette tâche doivent être habilités en qualité d’OPJ à compétence restreinte en matière des Mines, en conformité avec l’article 208 alinéa 3 du code Minier, par le biais du Procureur Général de la République du ressort.
D’ailleurs, une note circulaire N°0001/CAB.MIN/MINES/01/2020 du 08 avril 2020 a été édictée pour affirmer que la lutte contre la fraude minière et les activités minières illicites constitue et constituera son cheval de bataille avec le concours de tous les agents de l’administration des Mines.

Le contentieux Minier, le droit pénal spécial, technique d'enquête criminelle, éthique et déontologie professionnelle, organisation et compétences judiciaires sont là les modules prévus pour cette formation de quatre jours, pour des agents de l’administration des Mines en OPJ à compétence restreinte, sous l’œil vigilent du Secrétaire général du ministère des Mines, M. Joseph Ikoli. Ce dernier a salué l’importance d’une collaboration harmonieuse, efficace et efficiente entre son administration et la police judiciaire dans la lutte contre la fraude et les activités minières illicites sous toutes ses formes. Du fait qu’il fait de la formation des agents et cadres du secteur minier une ses priorités de son programme d’action.

Jules Ntambwe

 

Pin It

Statistiques

10516186
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
11759
25880
90812
10237135
556301
852369
10516186

Your IP: 3.235.101.141
2020-10-21 09:46

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg