Ce jeudi 2 avril 2020, le Premier ministre Ilunga Ilunkamba a présidé une séance de travail avec une délégation de principaux gros importateurs des denrées alimentaires de grande consommation. Elle était conduite par Kimona Bonong, l'Administrateur Délégué de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC).

L’objectif de cette séance de travail était d’examiner diverses stratégies pour contrer la hausse des prix sur le marché du fait de la spéculation dans un contexte de lutte contre le coronavirus. Parmi les stratégies engagées, l’approvisionnement des marchés de gros, directement par les importateurs. A en croire la FEC, le pays dispose de suffisamment de stock de denrées alimentaires, et qu’aucune pénurie n’est à craindre. Finalement, il n’est donc pas utile de se précipiter sur les marchés pour amasser des provisions. ‘’La réunion d’aujourd’hui a consisté à rassurer les membres du gouvernement, le Premier ministre en premier, et le gouverneur de la ville-province de Kinshasa, que les stocks pour nourrir la population de Kinshasa sont disponibles. Nous avons des stocks pour 3-4 mois encore et nous avons des bateaux qui continuent de venir…’’, rassure la FEC.
Les ministres du Commerce extérieur, de la Santé, la Ministre près le Premier Ministre, le Vice-Ministre de l'Economie Nationale, le Directeur de cabinet Ecofin du Chef de l'Etat, le Gouverneur de la ville-province de Kinshasa, et un représentant du ministre provincial de l'économie, ainsi que le Coordonnateur de la cellule de riposte au COVID 19 ont pris part à cette réunion.
L’Administrateur-Délégué de la FEC a fait le point des travaux, et a tenu à rassurer la population sur le fait que le pays dispose de suffisamment de stock de denrées alimentaires, et qu’aucune pénurie n’est à craindre. Finalement, il n’est donc pas utile de se précipiter sur les marchés pour amasser des provisions.

‘’La réunion d’aujourd’hui a consisté à rassurer les membres du gouvernement, le Premier ministre en premier, et le gouverneur de la ville-province de Kinshasa, que les stocks pour nourrir la population de Kinshasa sont disponibles. Nous avons des stocks pour 3-4 mois encore et nous avons des bateaux qui continuent de venir. Que les gens ne fassent pas la spéculation inutilement, il y a des stocks disponibles et les dispositions ont été prises de manière pratique pour l’approvisionnement des centres de toutes les communes de la capitale‘’, a-t-il souligné.
D’après Kimona Bonong, dernièrement il y a peut-être eu malentendu, quand il y a eu confinement. Les gens se sont précipités, en effet, pour aller acheter des marchandises et les garder en provisions. Pour le moment, a-t-il assuré, ce n’est pas le cas. ‘’Je crois que le contrôle a été fait au niveau de grands distributeurs, de grands importateurs… Il n’y a pas eu hausse de prix, ce sont les revendeurs qui ont profité de la ruée des gens vers les marchés pour augmenter les prix. Maintenant que les choses sont redevenues à la normale… il suffit simplement qu’il y ait une organisation au niveau de chaque entité provinciale‘’, précise l'Administrateur Délégué de la FEC.

Lors de la dernière réunion du comité de conjoncture, les opérateurs économiques associés à cette séance de travail avaient donné des assurances sur le niveau suffisant d'approvisionnement en denrées alimentaires, qui exclut toute pénurie, et leur promesse de renouveler le stock de ces produits de consommation de masse grâce aux dispositions du Gouvernement central. Ce qui semble être effectif ce jour. En effet, la FEC a garanti au gouvernement la présence des stocks disponibles au pays jusque début juin. Et des efforts, ont-ils promis, seront fournis pour que ces stocks soient toujours remplacés après consommation.

Par ailleurs, la séance de travail de ce jeudi fait suite à trois autres consécutives présidées par le chef du gouvernement d’abord pour examiner la question de la pénurie agro alimentaire dans le pays, mais aussi la question sur l'approvisionnement de grands centres notamment, la ville de Kinshasa, en denrées alimentaires de première nécessité. Une commission a été mise en place pour cela.
Il y a lieu de rappeler que le confinement total de Kinshasa décrété par le gouverneur de la ville il y a une semaine avait été avorté, toutes les conditions n’ayant pas été réunies pour l’effectivité de cette opération. Des bousculades avaient été observées dans la capitale à l'annonce de la mesure de confinement. Il fallait donc mettre en place les modalités nécessaires pour faire face à toute éventualité. Le RDC compte actuellement plus de 120 cas confirmés et le nombre va crescendo si l’on ne prend garde.

La Pros.

Pin It

Statistiques

6136833
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10876
33092
153560
5748910
832300
559814
6136833

Your IP: 2a03:2880:31ff:2::face:b00c
2020-05-28 08:00

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg