Flash

Cité comme commanditaire par le Procureur Général près la Cour de Cassation dans le scandale sexuel offert en spectacle désolant au sommet de l’exécutif provincial du Kongo Central et dont les images ont fait le tour du monde, Atou Matubuana, gouverneur déchu se la coule douce tant dans le Kongo Central qu’à Kinshasa.


Estomaqué aussi bien par l’acte posé que par la banalisation, sous la bénédiction de ceux qui le protègeraient au niveau de Kinshasa, le Rassemblement des Jeunes pour la Reconstruction et le Développement (RJRD), par la bouche de M. Freddy IKAA, Responsable de RJRD/Commune de Selembao à Kinshasa, regrette le fait de voir le gouverneur déchu accueillir officiellement le Chef de l’Etat et le Gouvernement siégeant en Conseil des ministres à Zongo dans le territoire de Kasangulu.
Ceci, pour lancer au peuple Ne kongo le défi de sa stabilité politique.
Interrogé, vendredi 3 janvier 2020, par les fins limiers de votre quotidien, le militant proactif du mouvement citoyen RJRD, Freddy IKAA, s’étonne du silence qu’il qualifie de complaisance dans le chef de ‘’Ba Mbuta’’, entendez les vieux sages mais aussi, les notables et forces vives Ne kongo qui laissent pourrir la situation dans le Kongo Central. Matubuana, à en croire l’interlocuteur du journal La Prospérité, aurait profité de cette passivité ou naïveté pour se pavaner avec l’argent du contribuable Ne kongo.
En outre, fustige-t-il l’attitude affichée par le Chef de l’Etat qui peut être interprétée comme une légitimation du pouvoir d’un gouverneur déchu, alors que les Ne Kongo dans son ensemble n’attendaient que la présentation de sa démission aux susnommés afin que la CENI organise l’élection dans le délai constitutionnel.

Est-il normal de continuer à observer le silence du garant du bon fonctionnement des institutions alors qu’à ce jour, le torchon brûle et la crise est clairement enclenchée entre l’exécutif provincial et l’assemblée provinciale? S’interroge Freddy Ikaa.
Sur le même chapitre, RJRD voudrait avoir le cœur net si le même peuple victime de l’opprobre jetée sur lui par l’immoralité sexuelle devrait retenir que désormais, la propension de la nudité de l’autorité publique serait érigée en mode de gouvernance?
Que devient ce peuple dont la nudité de son chef a frôlé l’effet de la mondialisation? Se demande-t-il encore.

En un mot comme en mille, Freddy Ikaa en appelle à la sagesse du Chef de l’Etat pour gérer ce dossier avec parcimonie, car, face à l’impatience du peuple Ne kongo, il risquerait d’être pris pour responsable et les conséquences en seront tirées.
«Le Kongo Central n'est pas une sacristie de la nudité », a conclu Freddy Ikaa.

Eugène Khonde

 

Pin It

Statistiques

7651847
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
6961
30761
97156
7326759
462023
932920
7651847

Your IP: 3.236.121.68
2020-07-15 05:37

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg