Flash

BAN2

 

Afin de remplir avec efficacité ses fonctions, le nouveau Recteur de l’Université Officielle de Mbuji-Mayi, UOM en sigle, le Professeur Abbé Apollinaire Cibaka Cikongo a procédé le samedi 17 juillet  à la nomination des membres de son Cabinet. Un Cabinet composé d’un Directeur de Cabinet, un Directeur de cabinet Adjoint et un Secrétaire particulier. Selon la décision n°01/ESU/UOM/RACC/2021, le Secrétaire Général Administratif et l'Administrateur du Budget sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution de la présente décision qui entre en vigueur à dater de ce jour. C’est avec cette équipe que le tout nouveau Recteur de cette Alma-Mater se mettra au travail afin de relever les différents défis qui l’attendent au sein de cette deuxième grande université de la Ville de Mbuji-Mayi.

Est-il autorisé à l'université Pédagogique de Kananga (Upkan) d'organiser des études doctorales en sociologie ?

La question mérite d'être posée et appelle à une réponse tranchante au regard de l'ampleur de la polémique née à la suite de la soutenance dernièrement d'une thèse dans cette filière. 

Dans certains milieux scientifiques de la ville, les débats sont vifs. Plusieurs dont les ténors du domaine sociologique s'inquiètent. Se référant à l'actuelle instruction académique du ministère de l'enseignement supérieur et universitaire portant directives relatives à l'année académique en cours, ils constatent et font savoir que l'université Pédagogique de Kananga est " littéralement" sortie du périmètre lui établit.

C’est par un communiqué que le Ministère des Affaires Sociales, Actions Humanitaires et Solidarité Nationale a annoncé le report de la cérémonie liée  à la Journée de solidarité Nationale prévue pour le samedi 19 juin 2021, à l’hôtel PULLMAN Hôtel de Kinshasa pour une date qui sera communiquée en temps opportun.

Ce report est causé par les décisions prises par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour combattre énergiquement la troisième vague de la pandémie à Covid-19 en République Démocratique du Congo. C’est aussi sur instruction expresse du Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde.

Etant reportée, le Ministre des Affaires Sociales, Actions Humanitaires et Solidarité Nationale prie les personnes morales et physiques qui collectent les fonds et les dons en nature pour les compatriotes de l’Ituri et du Nord Kivu, particulièrement les victimes de l’éruption volcanique de Nyiragongo, d’avoir l’amabilité de continuer l’opération.

Et pour y parvenir, le Ministre souligne que les fonds collectés sont à déposer directement sur le compte 0010-10000-00000001897-74 CDF & USD et concernant les dons en nature, ils sont à déposer au Ministère des Affaires Sociales, Actions Humanitaires et Solidarité Nationale, sis Immeuble Mongala, au 2ème Niveau, (Concession des Ministères), Q/ Royal, dans la commune de la Gombe.

Comme annoncé, ce Ministère invite les femmes et les hommes de bonne volonté à participer massivement à cette opération avec leurs contributions afin d’assister la population sinistrée de cette partie de la RDC. Pour toutes informations, le Ministère met un numéro de contact et c’est le : +243998458802. Avec ce numéro, les appels normaux passent ainsi que le whatsapp.

Jules Ntambwe

Le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, le Professeur Tony Mwaba Kazadi a pris part active, hier jeudi 8 juillet 2021, au lancement de l’atelier sur le financement innovant à Kinshasa. Il est question pour les parties prenantes au cours cette séance de travail qui prend fin aujourd’hui, et dont le Ministre de la Fonction publique, reformes et innovation de l’Administration publique Pierre Lihau, au nom du Premier ministre, a donné le go, de passer en revue toutes les questions relatives au renforcement de la gratuité de l’enseignement, de voir dans la mesure du possible comment mobiliser les financements toujours dans cette perspective de l’effectivité de la gratuité, laquelle pourrait coûter au trésor public plus de 2 milliards de dollars américains. Le Ministre Tony Mwaba, au cours de cette activité, a manifesté sa ferme volonté de voir le Gouvernement disponibiliser les moyens pour la construction ded nouvelles écoles, et s'est montré favorable au renforcement des capacités des enseignants par des séances de formation. Il a, à l'occasion, reconnu les efforts inlassables que fournit le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi Tshilombo pour la réussite de la gratuité de l’enseignement en République Démocratique du Congo, tout en réitérant sa  ferme volonté d’accompagner cette vision du Garant de la Nation. « Le ministère de l’EPST a pour mot d’ordre, la consolidation et la pérennisation de la gratuité », a fait savoir Maître Tony Mwaba Kazadi dans son allocution. Il a   profité de la présence du Ministre de la Fonction publique Pierre Lihau, représentant personnel du Premier Ministre Sama Lukonde, pour  lancer une alerte en vue du renforcement des mécanismes existants de financement de l’Education en République Démocratique du Congo. « Investir en faveur des enfants, c’est tout simplement le meilleur investissement qu’un gouvernement responsable puisse faire pour assurer la postérité de ses concitoyens. Aucun pays n’a su se hisser au niveau d’un développement socioéconomique appréciable et soutenu sans investir de façon substantielle au profit des enfants. La République Démocratique du Congo est donc appelée à s’inspirer de ces exemples en recherchant des financements traditionnels et innovants dans ce sous-secteur pour espérer atteindre son émergence », a souligné le Ministre Tony Mwaba Kazadi qui, depuis son arrivée à la tête de l’EPST, se coupe en morceaux pour la réussite de la gratuité de l’enseignement en vue de soulager les familles les plus démunies.

La Pros.

En mars 2020, la pandémie COVID-19 a contraint la République démocratique du Congo et le monde entier à une fermeture totale des écoles durant plus de 5 mois. Face à cette situation, le gouvernement de la RDC, à travers le ministère de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST), a œuvré sans relâche pour assurer la continuité des apprentissages de tous les élèves du pays.