Flash

Les politiques doivent, en effet, passer outre les débats creux ayant pour seul but de désorienter le peuple. Plutôt, ils doivent se focaliser sur des questions essentielles à caractère social, ayant directement trait au vécu quotidien des congolais lambda, quant à l’amélioration des conditions de vie, à un réel développement des secteurs phares du pays.

Aussi, ils doivent, du sommet à la base, prendre de la hauteur et acquérir la grandeur de l’esprit, en mettant de côté toutes les guéguerres politiques politiciennes, en vue d’œuvrer pour l’intérêt supérieur de la patrie. La paix, la stabilité politique et institutionnelle sont aujourd’hui bien plus qu’une nécessité. Puisque l’année 2020 s’achève dans quelques jours, ce mois de décembre qui vient de débuter aujourd’hui, devrait, à priori, permettre à tout un chacun, y compris les dirigeants politiques de faire un examen de conscience approfondi, question de passer en revue ce qu’ils ont pu accomplir en servant la patrie. La méditation oblige !
Quoique pour Tshisekedi Félix, «l’année de l’action» telle qu’elle a été annoncée en décembre 2019 devant les deux chambres du parlement réunies en Congrès a vite tournée au vinaigre à cause, entre autres, de l’irruption de la pandémie à COVID-19, Tshisekedi a de nouveau une seconde chance pour se rattraper à travers les décisions qu’il a, ou qu’il compte prendre à l’issue des consultations nationales. Son discours après les consultations nationales est annoncé pour cette semaine. Que va-t-il dire ? Mystère. Entre la continuité dans la misère et la famine qui gangrène la société congolaise nonobstant la présence du pouvoir de la coalition FCC-CACH, la rupture brutale de cette union autrefois ‘’sacrée’’ risquerait d’ouvrir une nouvelle ère d’incertitude qu’aucun congolais ne souhaite. Entre la rupture et la continuité de la coalition FCC-CACH, le Chef de l’Etat doit avoir la grandeur de l’esprit pour trouver l’issue pour sauver le Congo. L’instabilité politique et institutionnelle de la RDC fragilise systématiquement la patrie de Lumumba Mzee.
Les Députés FCC appellent tous les acteurs institutionnels et politiques à œuvrer pour la stabilité des institutions et la préservation du pacte républicain en ne prenant pas des initiatives qui énerveraient les dispositions de la Constitution. Il revient à la grandeur de l’esprit du père de la Nation Félix Tshisekedi de prendre des décisions qui privilégient la paix, l’unité nationale, la stabilité et le développement de cette mère patrie. Faisant autrement, c’est détruire les acquis restants qui font du Congo une Nation forte à l’épicentre de l’Afrique.

La Pros.

Pin It

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout