Flash

«Débout congolais ; Unis dans le sort ; Unis dans l’effort pour l’indépendance ; Dressons nos fronts ; longtemps courbés ; et pour de bon, prenons le plus bel élan, dans la paix… ». Sans aucun doute, l’introduction de l’hymne national de la RDC est très mobilisatrice. Elle pousse à l’action.

Au regard de multiple problèmes auxquels font face les congolais, la mise en pratique du message plein d’exhortation que l’on retrouve dans cet hymne devrait, à priori, pousser la RD Congo à se réveiller finalement de son profond sommeil, malgré l’existence de la présente crise sanitaire qui oblige déjà, sur le plan économique, la patrie de Lumumba-Mzee de demeurer dépendante et quémandeuse des autres Nations. Oui, 48 heures après l’annonce du report du confinement total de Kinshasa, les chiffres des personnes atteintes du COVID-19 ont augmenté d’une manière rapide et exponentielle. Et donc, un confinement total de quelques villes de la RDC serait une sage décision à même de contrecarrer la propagation de cette pandémie. Hélas ! Un confinement total sans un accompagnement conséquent sur le plan social et humanitaire, serait autant suicidaire que le virus lui-même. L’Eglise Catholique l’avait si bien compris.
A ce stade, doit-on s’attendre au pire ? La semaine prochaine sera très difficile pour Kinshasa a prévenu le Coordonnateur de la cellule du comité multisectoriel de la riposte contre la COVID- 19. Lui par contre, il ne mâche pas ses mots. Face à cette situation préoccupante, un élan patriotique des congolais, animé de beaucoup de volonté, dans la solidaire, l’unité et l’amour, en s’entraidant mutuellement, serait un acte fondamental pour faire face à la crise actuelle. Pour ce faire, certains hommes politiques posent des actes nobles. Le Député national Delly Sesanga a prêché par son exemplarité en renonçant à ses émoluments du mois d’avril jusqu’à la fin de l’année 2020, pour les reverser directement à la cellule de la lutte contre le coronavirus. Après lui, quelques politiciens, pasteurs, mécènes et Cie, sont allés au chevet des démunis. De quoi déblayer quelques inquiétudes dans le chef des populations.
Il est vrai que cette guerre contre la COVID-19 va, in fine, affaiblir davantage l’économie congolaise. Après 11 décès enregistrés en RDC, la prise en charge des personnes atteintes de coronavirus ne semble pas être efficace. D’où, la meilleure façon pour la RDC de construire son destin transite, forcément, par la façon dont sa population se comporte aujourd’hui, dans le respect des mesures sanitaires d’hygiène. Une union sacrée entre congolais, dans la générosité et l’amour pourront permettre aux uns et aux autres de sortir vivant de cette crise dont personne ne connaît ni le jour, ni l’heure de son éradication. Après cette grande bataille sanitaire, l’on pourra entonner, ensemble et fièrement, «Débout congolais».

La Pros.

Pin It

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout