Flash

Depuis le début de ce mois de mars, l’actualité reste inéluctablement dominée par la pandémie du Covid-19. «Ce virus chinois» qualifié ainsi par le Président américain Trump, certainement à cause de son origine, fait le malheur des citoyens du monde. L’Italie qui, au départ, avait traité cette question de santé publique avec beaucoup de légèreté voit, malheureusement, sa population s’étioler à petit feu.

Le confinement intégral déclaré tardivement par son Gouvernement a payé cash. Aux dernières nouvelles, le pays de Berlusconi a dépassé les 10.000 morts causés par la pandémie du Covid-19. Actuellement, c’est la nation la plus endeuillée au monde, renseignent des sources concordantes. En Afrique, particulièrement en RDC, ayant enregistré déjà 6 décès et plusieurs contaminés, même si l’on ne le souhaite pas, la mauvaise gestion de cette maladie risquerait de faire autant des dégâts ou bien pire de ce qu’a connus l’Italie. Le Coordonnateur du comité de riposte de coronavirus, Dr Muyembe en est conscient.
Malgré les mesures préventives préconisées par le Chef de l’Etat, appuyées par son Ordonnance décrétant l’état d’urgence sanitaire, des hésitations constatées du Gouvernement sur le report de confinement total dans la ville de Kinshasa frise l’amateurisme et le tâtonnement du pouvoir de Félix Tshisekedi. De quoi créer la psychose dans le chef de ceux qui sont censés être protégés par l’Etat. Et, au fur et à mesure que le temps passe, les congolais, dont la plupart restent dubitatives face à la menace de la propagation de coronavirus, voient leur liberté s’amenuiser, aperçoivent que leur commerce est bloqué depuis plusieurs semaines, mais sont contraints de payer les frais de location sans pourtant travailler. Ceux-là risquent de commettre probablement des actes inciviques en guise de protestation. Car, les spectres de pillages et autres ne semblent pas être lointains de la capitale. D’où, des décisions que prennent les dirigeants doivent être bien réfléchis, sinon !
Mais, est-il vrai que les sonnettes d’alarme lancées par l’Eglise Catholique s’avèrent très nécessaires. A l’en croire, certes la décision du Gouverneur de reporter le confinement total par intermittence qui, de toute façon, aurait eu des conséquences beaucoup plus graves ; entre autres : l’accélération de la contamination, l’aggravation de la précarité sociale et le risque du pillage, elle suggère à ce qu’il y ait un confinement intégral, accompagné par des mesures d’urgence humanitaire, en mettant à la disposition des plus démunis les denrées alimentaires de première nécessité, la gratuité de l’eau et de l’électricité et combattre la spéculation des prix sur le marché. Le Gouvernement Ilunga Ilunkamba a annoncé la gratuité de l’eau et de l’électricité en guise des mesures d’allégement. Décisions encourageantes. Toutefois, la population reste attentive. Confinement intégral ou pas, elle ne veut surtout pas entendre un énième tâtonnement.

La Pros.

Pin It

Les plus lus