Flash

BAN2

 

N’ayant pas été à la hauteur de satisfaire artistiquement les attentes des mélomanes au stade des Martyrs à Kinshasa, le groupe Wenge Musica 4x4 BCBG Tout terrain compte se rattraper lors de son prochain concert VIP qui est prévu le 9 juillet 2022 au Pullman Hôtel.

Il faut noter que JB Mpiana, Werrason, Alain Makaba, Blaise Bula, Adolphe Dominguez et tant d’autres anciens musiciens de Wenge 4x4 se sont contentés à remplir le stade avec la foule alors que cette dernière attendait vivre autre chose pour marquer cet évènement. Les administrateurs ont produit un spectacle désolant  le 30 juin dernier sur le podium au stade des Martyrs. Si la musique était l’art de faire  le plein du public, il y est sans nul doute de confirmer que le groupe Wenge Musica 4x4  BCBG Tout Terrain a  réussi sur toutes les lignes. Car les mélomanes ont bel et bien répondu à l’appel des organisateurs. 

D’abord, la thématique a été bien choisie pour attirer  et mobiliser le public au stade vu le contexte actuel du pays dominé par l’agression Rwandaise. Le soutien aux Forces Armées de la  République Démocratique (FARDC) est une raison fondamentale pour les mélomanes de se mobiliser derrière  nos vaillants soldats qui se battent contre les ennemis pour défendre le territoire national.

La réunification et l’unité du peuple congolais ; la réconciliation des musiciens de Wenge Musica Clan Wenge 25 ans après la scission du groupe sont aussi un  des thèmes séduisants pour soutenir l’évènement. 

Malheureusement, le thème ou plein ne joue pas la musique. Car, il s’agit ici d’une discipline artistique qui implique plusieurs aspects, au-delà de la présence des mélomanes.

Au-delà d’être un art de combiner les sons de manière agréable à l’oreille, une production musicale exige la programmation des chansons, le costume, le spectacle, la scénographie, décor, la direction artistique et la coordination de  la scène par le présentateur ou le MC (Maître de séant). Tous ces éléments concourent à la beauté du spectacle voulu pour égayer le public qui a dépensé ses énergies (physique, spirituel, pécuniaire) afin de vivre la scène.

En ce qui concerne la programmation  des chansons, il faut dire sans que Wenge Musica a fait une sélection de chansons qui n’ont pas vraiment accrochés les mélomanes. Hormis la chanson fétiche « Mulolo », « Recto verso » de JB Mpiana, « Surprise de Kapangala » de Werrason, et Voyage de Dominguez Tata.

Pour les restes, les musiciens ont tapé à coter de la plaque.  Il n’y a pas eu des répondants.

Un spectacle au rabais !

Venus plus par nostalgie, les mélomanes n’ont pas été servis à suffisance de ce répertoire qui a fait la pluie et le beau temps de Wenge 4x4 dans les années 1990. Alors qu’ils des tubes qui constituent la base du succès collectif de cet orchestre légendaire de l’histoire de la Rumba congolaise.

Pis encore, Les anges adorables ont mal chanté si bien que pour le public. La musique a été en bonne partie nulle.

Même constat a été fait au niveau du spectacle. On a remarqué des failles dans  l’animation et surtout dans la chorégraphie.  Robert Ekokota, la légende  d’animateur du Clan Wenge a été aussitôt essoufflée  de l’entame du spectacle. Du côté des musiciens, on observe un manque de cohésion entre eux sur scène pendant l’exhibition des pas de danses. Ce manque d’harmonie constitue aussi une déception pour le public. On a assisté, par contre, à des  individualités, entre JB MPiana et Werrason qui jouaient les vedettes, et supers leaders du Clan.

D’ailleurs, nombreux observateurs se posent jusqu’à présent  la question de savoir : à quoi ont servi toutes leurs séances de répétitions en coulisse durant deux mois au Showbuzz où ils prétendaient préparer ce spectacle ?  

Manque de professionnalisme !

Difficile de digérer le manque de professionnalisme criant du show censé être l’événement de l’année qui s’est révélé bien en deçà des attentes du public qui avait pris d’assaut, le stade des Martyrs. Et pourtant, tous se déplaçaient dans l’espoir d’y vivre un moment mémorable. Au contraire, Wenge Musica 4x4 Tout terrain a fait un véritable flop.

Sur le plan artistique, il y a un sérieux problème des sons, trop de temps morts. Ils ont été incapables d’offrir une scénographie digne à la dimension de cette production. A la place du spectacle, les fans ont assisté à une plénière des dédicaces,  autrement dit « mabanga » dans le jargon musical en RDC.

A la place de chanter et danser correctement, ils ont jugé utile d’offrir aux mélomanes une parade de dédicaces lancées à temps et à contretemps.

« Le spectacle avoisinait plus celui d’une répétition que le show attendu et annoncé. Stupéfiant que le Roi de la forêt, Werrason, se plaise à citer les noms repris sur deux listes qu’il déploie et impose au public au lieu de chanter ».

Prévu pour 15h00, il est important de souligner que le concert a commencé avec cinq de retard lorsque la première note musicale s’est retentie  au stade avec les premiers sons de guitare.

La foule dont certains fans n’ont pas caché leur impression d’avoir été dupés. D’autres parlent d’un évènement raté.

Dans les réseaux sociaux, des critiquent vont dans tous les sens. Plusieurs  commentaires fustigent une nuit décevante et un  sentiment de déception ressenti à la vue du spectacle du 30 juin stade des Martyrs.

Jordache Diala

                     

Pin It

Statistiques

23903230
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
13737
21572
124395
23630895
393632
641978
23903230

Your IP: 106.15.178.224
2022-08-19 11:34

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg