Pourtant, rien n’a été  mentionné comme motif réel de cette convocation. Mais, à lire attentivement  le document intercepté sur la toile, il y a  lieu de se perdre en conjectures.  Voilà pourquoi,  il  faudrait  attendre l’audition d’aujourd’hui, pour en savoir un peu plus sur les griefs retenus à la charge de Lisanga Bonganga, Leader de la Dysoc et allié politique   de Martin Fayulu et Adolphe Muzito, les deux principaux ténors de Lamuka.