Flash

BAN2

 

AVIS A MANIFESTATION D’INTERET

ENREGISTREMENT ET SELECTION DES CANDIDATS AU POSTE DE CONSULTANT ASSISTANT(E) DE GESTION DE BASES DE DONNEES DU PROJET STEP 2 (COORDINATION GENERALE)

N° avis:                                                      AMI/01/FSRDC/STEP II/10/21

Pays :                                                         République Démocratique du Congo

Source de financement :           Banque Mondiale (IDA 6665-ZR/D6420-ZR),

Réf. STEP : ZR-FSRDC-232866-CS-INDV

 

Date de publication :                            19 octobre 2021

Date de clôture          :                           02 novembre 2021

  1. CONTEXTE

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (DRC) a obtenu un financement de la Banque mondiale (BM) à hauteur de USD 445 millions pour financer le Projet « STEP 2 », financement additionnel au Projet pour la Stabilisation de l’Est de la RDC pour la Paix (« STEP »). Le Ministère des Finances, autorité de tutelle du projet, a signé un Accord Subsidiaire avec le Fonds Social de la RDC (FSRDC) pour l’exécution du Projet.

Ce Projet de protection sociale a pour objectif d’améliorer l’accès aux moyens de subsistance et aux infrastructures socio-économiques dans les communautés vulnérables du pays. Le Projet STEP 2 comprend entre autres une large composante de transferts sociaux, à travers laquelle USD 100 millions seront transférés directement à environ 300.000 bénéficiaires via des (i) Travaux Publics à Haute Intensité de Main-d'œuvre (THIMO) en milieu urbain ; et (ii) Transferts Monétaires Inconditionnels (TMI) en milieu rural.

Cinq provinces sont initialement bénéficiaires du projet : Kasaï Central, Ituri, Nord Kivu, Sud Kivu et Nord Ubangi. Par ailleurs, le Projet inclut une composante d’intervention d’urgence, qui permet au Gouvernement de répondre aux impacts socio-économiques de l’épidémie de la COVID-19, à travers la mise en place d’un programme de TMI d’urgence dans la ville de Kinshasa.

A ce titre, le FSRDC recrute un(e) (1) Assistant(e) de Gestion des Bases de Données (AGBD) pour appuyer la mise en place du programme dans sa composante de transferts sociaux du Projet STEP2 pour les 5 provinces de mise en œuvre du Projet et la ville de Kinshasa.

Les détails sur le Projet et sur le FSRDC ainsi que les TDR relatifs à cet avis peuvent être obtenus sur les liens suivants :

https://projects.worldbank.org/en/projects-operations/project-detail/P171821

https://www.fondsocial.cd/

  1. Défis

L’AGBD devra appuyer l’équipe de la Coordination Générale dans le relèvement des défis suivants liés au Projet :

  • La mise en œuvre du Projet bénéficiera à 1.000 communautés dans plusieurs provinces, aussi bien rurales qu’urbaines, et un très grand nombre de bénéficiaires estimés à 300.000.
  • Le Projet nécessite un déploiement rapide et un rythme de mise en œuvre soutenu pour atteindre ses objectifs en 3 ans.
  • L’absence de registres sociaux, de cartographies de pauvreté, ou de données administratives pour l’identification de personnes pauvres ou vulnérables.
  • Un écosystème contraignant pour les services financiers numériques et un niveau d’inclusion financière très faible.
  1. MANDAT

La mission de l’Assistant (e) de Gestion des Bases de Données (AGDB) consiste à appuyer l’équipe du Projet dans :

  1. L’administration et la maintenance du Système de Gestion de Base de données (SGB).
  2. L’administration et la maintenance des équipements informatiques alloués aux différentes équipes provinciales du Projet.
  3. Le recueil, l’enregistrement, la vérification, le nettoyage et le traitement des données.
  4. La mise en œuvre des procédures de sauvegarde et de restauration des données.
  5. L’assurance de la conformité, qualité et harmonisation des données disponibles collectées au niveau des provinces.
  6. Un appui informatique aux enquêtes sur le terrain.
  7. La conduite, sous la supervision du Spécialiste en Bases de Données (SBD), le support informatique du processus d’enregistrement et de paiement des bénéficiaires.
  8. L’élaboration des rapports techniques ou d’analyse des données (e.g. Tableau de bord, infographie).
  9. Le support et l’assistance informatique aux autres collègues du Projet.
  10. L’assistance de la maintenance des infrastructures et équipements informatiques et télécoms. Liste non exhaustive : Serveurs, Ordinateurs, Tablettes, connexion Internet VSAT, LAN, VHF, Firewall, etc.
  11. Toute tâche jugée utile et nécessaire par la hiérarchie dans la mise en œuvre du Projet.
  12. QUALIFICATIONS REQUISES

L’AGBD devra avoir les qualifications et aptitudes indispensables suivantes : 

  1. Être titulaire d’un diplôme d’études supérieures (Bac+5) en informatique spécialité gestion de base de données / Administration réseau ou autres disciplines apparentées.
  2. Avoir au minimum trois ans d’expérience professionnelle dans l’administration des bases des données, le support aux utilisateurs. Administration de réseaux informatiques
  3. Maitriser :
    • Au minimum les langages : SQL, PHP, CSS, HTML et JavaScript
    • Le protocole TCP/IP
    • Le serveur WAMP
    • Le système d’exploitation Microsoft Windows
    • La suite bureautique Microsoft Office ou similaire
  4. Posséder une très bonne maîtrise du français. L’anglais serait un atout.
  5. LIEU ET CONDITION DE TRAVAIL 

L’AGDB travaillera à Kinshasa au siège du FSRDC, où sont aménagés des bureaux pour l’équipe du Projet. Le Projet mettra à la disposition de l’AGDB les équipements et matériels nécessaires à l’exercice de sa mission.

  1. CONDITIONS DE CONTRAT 
  2. Disponibilité immédiate
  3. Durée : 12 mois, renouvelable sur la base de l’évaluation des performances ; dont une période probatoire de 3 mois validée par avis de non-objection de la BM.
  4. Type de contrat : contrat-type au forfait mensuel, signé entre le Coordonnateur Général du FSRDC et l’AGDB, après avis de non-objection de la BM.
  5. Rémunération et frais divers : salaire attractif, montant et modalités de paiement négociés ; billet A/R et frais d’installation, de communication et d’assurance maladie.
  6. METHODE DE RECRUTEMENT

Le Consultant sera recruté sur la base de ses qualifications académiques, de son expérience professionnelle pertinente et de sa capacité à réaliser la mission. Les étapes du recrutement sont les suivantes : (i) présélection des candidats sur la base des qualifications et aptitudes indispensables ; (ii) comparaison des dossiers de candidature ; (iii) entretien individuel des trois meilleurs candidats de la liste restreinte ; et (iv) avis de non-objection de la BM sur le candidat retenu.

Chaque candidat devra fournir :

1 - Un curriculum vitae (3 pages maximum et en PDF), comprenant deux références que le FSRDC peut contacter. 

2 - Une lettre de motivation (2 page maximum et en PDF) à adresser au Coordonnateur Général du FSRDC, en   précisant (a) la formation utile, (b) l’expérience pertinente, (c) la valeur ajoutée à apporter par le candidat face aux défis de la mise en œuvre du programme et (d) la disponibilité immédiate du candidat. 

Les certificats et diplômes ne doivent pas être joints au dossier de candidature. Les preuves du niveau d’instruction et de l’expérience seront exigées des candidats présélectionnés avant leur entretien.

A envoyer avant le 02 novembre 2021 à minuit (heure de Kinshasa), à l’adresse email suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  avec en objet le titre du poste et le nom du candidat (AGBD – Prénom Nom).

Le non-respect de ces dispositions entraînera le rejet automatique de la candidature.

AVIS A MANIFESTATION D’INTERET

ENREGISTREMENT ET SELECTION DES CANDIDATS AU POSTE DE CONSULTANT ASSISTANT(E) DE GESTION DE BASES DE DONNEES DU PROJET STEP 2 (COORDINATION GENERALE)

N° avis:                                                      AMI/01/FSRDC/STEP II/10/21

Pays :                                                         République Démocratique du Congo

Source de financement :           Banque Mondiale (IDA 6665-ZR/D6420-ZR),

Réf. STEP : ZR-FSRDC-232866-CS-INDV

 

Date de publication :                            19 octobre 2021

Date de clôture          :                           02 novembre 2021

  1. CONTEXTE

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (DRC) a obtenu un financement de la Banque mondiale (BM) à hauteur de USD 445 millions pour financer le Projet « STEP 2 », financement additionnel au Projet pour la Stabilisation de l’Est de la RDC pour la Paix (« STEP »). Le Ministère des Finances, autorité de tutelle du projet, a signé un Accord Subsidiaire avec le Fonds Social de la RDC (FSRDC) pour l’exécution du Projet.

Ce Projet de protection sociale a pour objectif d’améliorer l’accès aux moyens de subsistance et aux infrastructures socio-économiques dans les communautés vulnérables du pays. Le Projet STEP 2 comprend entre autres une large composante de transferts sociaux, à travers laquelle USD 100 millions seront transférés directement à environ 300.000 bénéficiaires via des (i) Travaux Publics à Haute Intensité de Main-d'œuvre (THIMO) en milieu urbain ; et (ii) Transferts Monétaires Inconditionnels (TMI) en milieu rural.

Cinq provinces sont initialement bénéficiaires du projet : Kasaï Central, Ituri, Nord Kivu, Sud Kivu et Nord Ubangi. Par ailleurs, le Projet inclut une composante d’intervention d’urgence, qui permet au Gouvernement de répondre aux impacts socio-économiques de l’épidémie de la COVID-19, à travers la mise en place d’un programme de TMI d’urgence dans la ville de Kinshasa.

A ce titre, le FSRDC recrute un(e) (1) Assistant(e) de Gestion des Bases de Données (AGBD) pour appuyer la mise en place du programme dans sa composante de transferts sociaux du Projet STEP2 pour les 5 provinces de mise en œuvre du Projet et la ville de Kinshasa.

Les détails sur le Projet et sur le FSRDC ainsi que les TDR relatifs à cet avis peuvent être obtenus sur les liens suivants :

https://projects.worldbank.org/en/projects-operations/project-detail/P171821

https://www.fondsocial.cd/

  1. Défis

L’AGBD devra appuyer l’équipe de la Coordination Générale dans le relèvement des défis suivants liés au Projet :

  • La mise en œuvre du Projet bénéficiera à 1.000 communautés dans plusieurs provinces, aussi bien rurales qu’urbaines, et un très grand nombre de bénéficiaires estimés à 300.000.
  • Le Projet nécessite un déploiement rapide et un rythme de mise en œuvre soutenu pour atteindre ses objectifs en 3 ans.
  • L’absence de registres sociaux, de cartographies de pauvreté, ou de données administratives pour l’identification de personnes pauvres ou vulnérables.
  • Un écosystème contraignant pour les services financiers numériques et un niveau d’inclusion financière très faible.
  1. MANDAT

La mission de l’Assistant (e) de Gestion des Bases de Données (AGDB) consiste à appuyer l’équipe du Projet dans :

  1. L’administration et la maintenance du Système de Gestion de Base de données (SGB).
  2. L’administration et la maintenance des équipements informatiques alloués aux différentes équipes provinciales du Projet.
  3. Le recueil, l’enregistrement, la vérification, le nettoyage et le traitement des données.
  4. La mise en œuvre des procédures de sauvegarde et de restauration des données.
  5. L’assurance de la conformité, qualité et harmonisation des données disponibles collectées au niveau des provinces.
  6. Un appui informatique aux enquêtes sur le terrain.
  7. La conduite, sous la supervision du Spécialiste en Bases de Données (SBD), le support informatique du processus d’enregistrement et de paiement des bénéficiaires.
  8. L’élaboration des rapports techniques ou d’analyse des données (e.g. Tableau de bord, infographie).
  9. Le support et l’assistance informatique aux autres collègues du Projet.
  10. L’assistance de la maintenance des infrastructures et équipements informatiques et télécoms. Liste non exhaustive : Serveurs, Ordinateurs, Tablettes, connexion Internet VSAT, LAN, VHF, Firewall, etc.
  11. Toute tâche jugée utile et nécessaire par la hiérarchie dans la mise en œuvre du Projet.
  12. QUALIFICATIONS REQUISES

L’AGBD devra avoir les qualifications et aptitudes indispensables suivantes : 

  1. Être titulaire d’un diplôme d’études supérieures (Bac+5) en informatique spécialité gestion de base de données / Administration réseau ou autres disciplines apparentées.
  2. Avoir au minimum trois ans d’expérience professionnelle dans l’administration des bases des données, le support aux utilisateurs. Administration de réseaux informatiques
  3. Maitriser :
    • Au minimum les langages : SQL, PHP, CSS, HTML et JavaScript
    • Le protocole TCP/IP
    • Le serveur WAMP
    • Le système d’exploitation Microsoft Windows
    • La suite bureautique Microsoft Office ou similaire
  4. Posséder une très bonne maîtrise du français. L’anglais serait un atout.
  5. LIEU ET CONDITION DE TRAVAIL 

L’AGDB travaillera à Kinshasa au siège du FSRDC, où sont aménagés des bureaux pour l’équipe du Projet. Le Projet mettra à la disposition de l’AGDB les équipements et matériels nécessaires à l’exercice de sa mission.

  1. CONDITIONS DE CONTRAT 
  2. Disponibilité immédiate
  3. Durée : 12 mois, renouvelable sur la base de l’évaluation des performances ; dont une période probatoire de 3 mois validée par avis de non-objection de la BM.
  4. Type de contrat : contrat-type au forfait mensuel, signé entre le Coordonnateur Général du FSRDC et l’AGDB, après avis de non-objection de la BM.
  5. Rémunération et frais divers : salaire attractif, montant et modalités de paiement négociés ; billet A/R et frais d’installation, de communication et d’assurance maladie.
  6. METHODE DE RECRUTEMENT

Le Consultant sera recruté sur la base de ses qualifications académiques, de son expérience professionnelle pertinente et de sa capacité à réaliser la mission. Les étapes du recrutement sont les suivantes : (i) présélection des candidats sur la base des qualifications et aptitudes indispensables ; (ii) comparaison des dossiers de candidature ; (iii) entretien individuel des trois meilleurs candidats de la liste restreinte ; et (iv) avis de non-objection de la BM sur le candidat retenu.

Chaque candidat devra fournir :

1 - Un curriculum vitae (3 pages maximum et en PDF), comprenant deux références que le FSRDC peut contacter. 

2 - Une lettre de motivation (2 page maximum et en PDF) à adresser au Coordonnateur Général du FSRDC, en   précisant (a) la formation utile, (b) l’expérience pertinente, (c) la valeur ajoutée à apporter par le candidat face aux défis de la mise en œuvre du programme et (d) la disponibilité immédiate du candidat. 

Les certificats et diplômes ne doivent pas être joints au dossier de candidature. Les preuves du niveau d’instruction et de l’expérience seront exigées des candidats présélectionnés avant leur entretien.

A envoyer avant le 02 novembre 2021 à minuit (heure de Kinshasa), à l’adresse email suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  avec en objet le titre du poste et le nom du candidat (AGBD – Prénom Nom).

Le non-respect de ces dispositions entraînera le rejet automatique de la candidature.

C’est dans un communiqué d’urgence rendu public le mercredi 15 septembre dans la soirée que la Nouvelle Société Civile Congolaise a donné son point de vue après avoir visualisé les vidéos de la manifestation de la marche annoncée par la Coalition Lamuka. Un communiqué d’indignation sur les bavures policières qui n’ont pas répondu aux respects de la liberté de presse en agressant avec toute énergie le journaliste Patient Ligodi, correspondant de la Radio France Internationale et Directeur de publication du média en ligne, Actualité.CD.

COMMUNIQUE URGENT

C'est avec indignation et peine que la Nouvelle Société Civile Congolaise, en sigle NSCC, a suivi la vidéo de l'interpellation brutale de correspondant de la Radio France Internationale (RFI) et Directeur Fondateur de média en ligne ‘’Actualité.cd’’, Mr Patient Ligodi par les forces de l'ordre ce 15 septembre 2021 à Kinshasa.

Mr Patient Ligodi a été brutalisé par les éléments de la police nationale, tiré par ses habits comme un délinquant et embarqué des forces dans la voiture de ces éléments de l'ordre sans respect de la dignité humaine. Rappelons que Mr Ligodi était en pleine couverture de la manifestation organisée par les acteurs politiques de Lamuka et interdite par le Gouverneur de la ville de Kinshasa.

Rien ne peut justifier une telle violence inacceptable, par conséquent la NSCC condamne avec la dernière énergie cette agression brutale d'un journaliste en pleine mission de son travail. Elle exige des explications de la part des autorités policières de Kinshasa, qu'une enquête soit ouverte et que les coupables de ces actes intolérables soient déférés devant la justice.

Fait à Kinshasa, 15 Septembre 2021

Jonas Tshiombela Militant des droits de l'homme

Coordonnateur National

Communiqué  de presse

La Fédération de la Diaspora Congolaise est indignée par la décision prise par l’Office des étrangers dans le dossier du jeune étudiant congolais Junior Masudi WASSO. Alors que ce dernier a obtenu son visa en bonne et due forme à l’ambassade de Belgique en République Démocratique du Congo, il s’est vu refuser l’accès sur le territoire parce qu’il n’aurait pas pu répondre aux questions liées au tableau de Mendeleïev qui lui ont été posées par les services d’immigration.

La dépouille mortelle de l’étudiant congolais, Joël Shindani Malu, décédé en Inde sera rapatriée à Kinshasa dans les tout prochains jours. En effet, les ministres des affaires étrangères de deux pays ont échangé en début de la semaine au téléphone pendant plusieurs minutes. A en croire une source officielle, les deux diplomates ont saisi l’occasion pour aborder d’autres sujets d’intérêts communs notamment, la relance des projets de parcs scolaires à l’intérieur de la République Démocratique du Congo.

‘’Je viens d’avoir un entretien téléphonique de 30 minutes avec le ministre des affaires étrangères de l’Inde. Nous avons parlé du rapatriement du corps de Joël Malu, la relance des projets Ketende et Kakolobola, de 6 parcs scolaires en provinces et la situation des Congolais en Inde’’, a indiqué le chef de la diplomatie congolaise, Christophe Lutundula sur son compte Twitter.

Rappelons que l’illustre disparu a été retrouvé mort en début du mois d’août, entre les mains de la police indienne. Le jeune homme d’une vingtaine révolue avait été arrêté par les hommes en uniforme soupçonné de posséder des drogues et autres substances nocives.

Nouria Makengo

Après la mort de l’Apôtre Emmanuel Mbiye de la Communauté Cité Béthel, le week-end dernier lors de ses obsèques, la Communauté des églises de réveil au Congo a couronné l’apôtre Emmanuel Mbiye au rang de Patriarche de ladite communauté, à titre posthume. Dans la foulée, du père au fils, le chantre et pasteur Moïse Mbiye a été élevé Représentant légal de la communauté cité Béthel.

C’est le lundi 20 septembre 2021 que la nouvelle est tombée, le décès du professeur Emile Christophe Mota Ndongo des suites d’une courte maladie à bunkeya où il se trouvait. Un homme qui était resté le seul témoin oculaire du meurtre de Mzee Laurent Désiré Kabila, le 16 janvier 2001. Il exerçait les fonctions de directeur de cabinet adjoint du défunt Président de la République démocratique du Congo.

Elévation à titre posthume au rang de Patriarche du Mouvement de Réveil en République Démocratique du Congo de l’Apôtre Emmanuel Mbiye Mulaya, visionnaire de l’église Cité Béthel. Ce mérite lui a été décerné par l’Archevêque Général Albert Kankienza, ancien Président des Eglises de Réveil au Congo, lors des obsèques où une multitude est venue rendre les derniers hommages à l’illustre disparu le samedi 11 septembre 2021 à l’église Cité Béthel.

Après l’annonce de la fermeture de la faculté de médecine dans certaines universités en République Démocratique du Congo, dont celle de l’Université  de Bandundu, les jeunes leaders des mouvements citoyens et les anciens de l’Uniband se sont réunis pour aller voir le député national Papy Niango afin de lui faire parvenir leur inquiétude sur la dernière circulaire de Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Mohindo Nzangi.

Mort en date du 11 septembre 2021, aux cliniques universitaires de Kinshasa, le journaliste du journal Observateur, Jean-Pierre Seke a été porté en terre le mardi 21 septembre2021 dernier au cimetière de Mingadi, dans le Kongo Central. Avant son enterrement, une cérémonie funéraire a été organisée en sa mémoire dans l’enceinte des Cliniques Universitaires de Kinshasa.

Cri de cœur  et interpellation de la communauté congolaise du Canada auprès des autorités politico-administratives de la République Démocratique du Congo face à l’acharnement judiciaire teinté de racisme systémique que subit l’une des familles réputées de la communauté congolaise au Canada, précisément au Québec. En effet, cette communauté profondément persécutée, muselée et stigmatisée durant des décennies d’un racisme systémique digne des années de l’esclavagisme de triste mémoire sollicite l’intervention diplomatique du Chef de l’Etat Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo afin que soient rapportées les accusations fallacieuses cousues de toutes pièces contre cette famille des  congolais dont les enfants risqueraient d’être enlevés  aux parents par l’état québécois pour être placés  dans une famille d’accueil québécoise inconnue des parents pour adoption, contrairement à la loi.

LA FEDERATION DES ENTREPRISE DU CONGO, FEC EN SIGLE, A LA PROFONDE DOULEUR D’ANNONCER LE DECES DE MONSIEUR WILLIAM DAMSEAUX.

PAST PRESIDENT NATIONAL DE LA FEC DE 1998 DE 1999 ET PREMIER VICE-PRESIDENT DE LA FEC (EX ANEZA) PENDANT PLUSIEURS ANNEES, DECES SURVENU A KINSHASA CE LUNDI 20 SEPTEMBRE 2021.

EN ATTENDENT LE PROGRAMME DES OBSEQUES QUI SERA COMMUNIQUE PAR SA FAMILLE, LA FEC PLEURE CE GRAND HOMME QUI A LUI TOUT SEUL SYMBOLISE NON SEULEMENT LA FEDERATION DES ENTREPRISES DU CONGO DONT IL A ETE MEMBRE DEPUIS 1960 MAIS AUSSI LA REUSSITE DANS LES AFFAIRES ET CE DANS LE RESPECT DE L’ETHIQUE ET UNE CONTRIBUTION EXEMPLAIRE AU DEVELOPPEMENT DE LA REPUBLIQUE DU CONGO QUI FUT SA SECONDE PATRIE.

 

Nous savons que l'alphabétisation dans les premières années d’apprentissage est le fondement sur lequel tout apprentissage futur est construit. Une vérité universelle a émergé d'innombrables études : les enfants qui savent bien lire au cours des premières années de leurs études obtiennent de meilleurs résultats à l'école et sont mieux équipés pour occuper les emplois de l'avenir.

Pourtant, rien n’a été  mentionné comme motif réel de cette convocation. Mais, à lire attentivement  le document intercepté sur la toile, il y a  lieu de se perdre en conjectures.  Voilà pourquoi,  il  faudrait  attendre l’audition d’aujourd’hui, pour en savoir un peu plus sur les griefs retenus à la charge de Lisanga Bonganga, Leader de la Dysoc et allié politique   de Martin Fayulu et Adolphe Muzito, les deux principaux ténors de Lamuka.

Plus question de cette fameuse phrase ‘’J’ai l’honneur’’, qu’utilisent les jeunes après leurs études ou formations quelconques, en République Démocratique du Congo. L’heure d’entreprendre et de se développer seul est arrivée avec l’Institut de Connecticut pour l’entreprenariat social (Connecticut Institute for Social Entrepreneurship) des Etats-Unis. Cet institut offre la possibilité aux jeunes de pouvoir suivre la formation professionnelle en rapport avec l’entreprenariat social aux Etats-Unis d’Amérique dans l’Etat de Connecticut.

Statistiques

19034442
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
12579
12831
51609
18877916
299086
470413
19034442

Your IP: 66.249.64.82
2021-10-20 22:44

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg