Le Premier Ministre sortant Ilunga Ilunkamba, a réuni ce mardi 16 mars 2021 à l'Hôtel du Gouvernement, les membres du Comité de Conjoncture Économique pour continuer la surveillance de la situation socio-économique du pays.

Il a notamment été noté sur le plan international, que l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) projette une croissance mondiale de 5,6% pour l’année 2021. Et au niveau national, le CCE a constaté le maintien de la stabilité du cadre macro-économique dans son ensemble. Ce, grâce au respect des mesures contenues dans le pacte de stabilité monétaire signé entre le Gouvernement et la BCC.
En effet, pour la période du 6 au 16 mars, le cours de change du FC s'est maintenu par rapport au dollar Américain tant à l'officiel que sur le marché parallèle où on constate par endroit une légère appréciation du Franc. Selon le Vice-Premier Ministre en charge du Budget qui a fait le point de cette séance de travail, il s’agit d’une performance encourageante.
‘’Ceci veut dire que les mesures de rigueur contenues dans le pacte de stabilité doivent être observées‘’, a laissé entendre Jean Baudouin Mayo Mambeke.
Par ailleurs, le CCE a noté que les réserves de change ont connu une nouvelle très légère hausse de 1,29% au 8 mars 2021. Le cap de 700 millions USD a été dépassé.

De même, l’embellie des cours des produits miniers sur le marché international a induit une augmentation de la redevance minière de 27,6%, même s’il s’observe actuellement une légère baisse des prix.
Le ministère des Mines a pu mobiliser 19 588 810 USD.
Ici le VPM au Budget souligne que le bénéfice du pays par rapport à l’embellie des prix des produits miniers ne se limite pas qu’à la redevance due au Ministère des Mines, il y a aussi les impôts au niveau de la DGI et de la DGRAD. Sans oublier l’effort que doit fournir la Banque centrale pour le rapatriement des devises.
‘’Ce n’est à cette condition que le peuple va profiter de l’embellie des prix des produits miniers sur le marché international‘’, a-t-il précisé.
L’on retient également de cette réunion du Comité de conjoncture, une hausse aussi bien de la production que de la consommation du ciment à hauteur de 33,2%, ainsi qu’une amélioration des stocks des produits pétroliers dans la partie ouest de la RDC de l’ordre de 206, 4%. Ce qui garantie l’activité économique dans cette partie du pays.

La Banque centrale de son côté affiche une trésorerie légèrement excédentaire, qui s’explique cependant par les arrêts de travail dans certains services de l'Etat. Les efforts sont fournis de ce côté afin de régulariser la situation le plus rapidement possible, a rassuré le ministre du Budget.
Les membres du CCE ont aussi exprimé leur satisfaction du fait de la levée de la suspension de l’appui de la Banque mondiale au programme de gratuité de l'enseignement de base.
Tandis que sous le registre de la pandémie de covid-19 au 14 mars 2021, le comité multisectoriel de riposte de la pandémie a signalé 27.077 cas de personnes atteintes contre 26.541au 6 mars 2021, soit 536 nouveaux cas, mais aussi 23.002 personnes guéries et 717 décès dont 5 nouveaux cas entre le 6 et le 14 mars 2021.
‘’Nous sommes encore dans une période critique et les gestes barrières doivent continuer à être observées‘’, a alerté le VPM Mayo.

La Pros.

 

Pin It

Statistiques

15642272
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
24003
26384
183893
15267101
212680
736710
15642272

Your IP: 114.119.154.14
2021-05-08 21:16

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg