Le FC Renaissance du Congo retrouve sa place dans le prestigieux championnat national de la RDC. La Ligue nationale de football (Linafoot), vient de lever sa lourde sanction de plusieurs griefs qui pesait sur cette équipe, pourtant récidiviste.

C’est le Ministre des Sports, Amos Mbayo Kitenge qui a annoncé cette décision de la Linafoot, ce mercredi 23 septembre, au terme d’une grande réunion tripartite : ministère, Linafoot et Renaissance qu’il a lui-même présidé dans son cabinet de travail.
«Nous savons tous que Renaissance est un grand club. Nous sommes conscients que l’arrivée de Renaissance a réveillé DCMP, V.Club et Mazembe en donnant un goût au football congolais. Il y a eu un problème, et les dirigeants se sont retrouvés en difficulté parce qu’il fallait trouver une solution. Dieu a fait grâce. Nous nous sommes battus auprès de la LINAFOOT, la Ville de Kinshasa s’est impliquée aussi, la FECOFA y compris, et voilà, la suspension vient d’être levée», a déclaré Amos Mbayo.

Pour la suite, Mbayo promet de rencontrer les supporteurs de Renaissance pour en discuter sur le fair-play dans les stades. « Il faut que les supporteurs deviennent vigilants pour arrêter toute personne malintentionnée dans les gradins. Nous voulons éradiquer la violence dans le sport », a-t-il ajouté.

Pour rappel, le FC Renaissance du Congo, pointé du doigt par la Ligue nationale de football (LINAFOOT), comme responsable des incidents survenus lors de son match contre Sanga Balende a été sanctionné depuis le mardi 3 septembre, d’une amende correctionnelle de 25.000 USD ; elle a perdu le match par forfait, ainsi que toutes les recettes.
En plus, elle devait réparer les préjudices causés au stade à la suite du comportement antisportif de ses supporteurs. Et aussi, l’exclusion de l’équipe dans cette 25ème édition du championnat national, et aussi la prochaine saison 2020-2021. En 2021-2022, elle devra commencer par la Division inférieure.

Guy Elongo

 

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout