La Fédération congolaise de cyclisme (Fecocy), par le biais de son président, Sylvestre Matayo pleure Jean-Claude Bokama Lomboto qui est mort comme un militaire au front, fauché dans un accident de circulation en pleine couverture du 7ème tour cycliste international de la République Démocratique du Congo.


La Fecocy se dit très consternée, et présente ses sincères condoléances à la famille biologique de l’illustre disparu, à la rédaction du journal Tempêtes des Tropiques où il était journaliste, à la Ligue nationale de football (Linafoot), où il dirige avec beaucoup d’expertises la grande commission de presse, à la Fédération congolaise de football association (Fecofa), où il faisait partie de la Direction de Communication, à la presse sportive, ainsi qu’à l’ensemble du mouvement sportif congolais.

C’est un grand baobab de la presse congolaise, 10ème promotion de l’IFASIC, ISTI à l’époque, qui est tombé sur le champ d’honneur. Après l’étape de Kongo Central, Jean-Claude Lomboto passait par Kinshasa sur la route nationale, pour l’étape de Kenge, où la mort le surprendra au niveau de Pont Matete, juste en face du siège du Parti Lumumbiste Unifié (Palu).
«Il est 20h lorsque nous sommes embarqués dans le véhicule d’un confrère vers Mikondo, où on devait prendre un autre véhicule vers le lieu du reportage de la prochaine étape du 7ème tour cycliste international de la RDC. Arrivés au niveau de Ma crevette, vieux JC voulait se soulager. Nous lui avons dit d’attendre un peu le temps de dépasser le saut de mouton et les embouteillages. Le confrère Lomboto a insisté, voulant même ouvrir la portière parce que le besoin se faisant pressant. C'est ainsi que nous sommes arrêtés, et le vieux est descendu. Au lieu de se soulager juste à côté, il a préféré traverser la chaussée pour l’autre bande. Il s’est soulagé. C'est en voulant nous rejoindre qu'il sera fauché par un gros véhicule roulant à vive allure...», raconte un confère avec qui, ils étaient dans la voiture.

Pendant ce temps, les confrères restés dans la voiture ne savaient pas encore de ce qui est arrivé à Lomboto parce qu’ils étaient un peu avancés pour stationner calmement le véhicule. Dix minutes plus tard, ‘‘Vieux JC’’ ne revenait toujours pas. Ils ont tenté alors de l’appeler, pour tomber sur un mec qui va leur annoncé que le propriétaire du téléphone vient d’être cogné par un véhicule poids lourd et qu'il était transmis au centre hospitalier Akram. Le temps d'arriver, les confrères se sont retrouvés face à un cadavre. Homme de rigueur et de principe, le président de la commission presse de la Ligue nationale de football (Linafoot), Jean-Claude François Bokama Lomboto, s’en va de manière brutale à l’âge de l’expérience pendant que la presse sportive avait encore besoin de lui.
En attendant le programme officiel des obsèques, le corps de l’illustre disparu se trouve dans la morgue de l’hôpital Maman Yemo.
La FECOCY n’en revient pas. Que son âme repose en paix !

Guy Elongo

 

Les plus lus