Nommé le 1er septembre au cours de l’Angélus par le Pape François et élevé à la dignité cardinalice, samedi 5 octobre au cours du consistoire, Fridolin Ambongo est rentré jeudi 31 octobre 2019, dans son pays la RDC en Cardinal.

De l’aéroport de N’djili à la cathédrale Notre Dame du Congo, tel est l'itinéraire qu'a pris le cortège du nouveau cardinal. A son arrivée à la cathédrale, Fridolin cardinal Ambongo est allé prier devant les tombes de ses prédécesseurs cardinaux puis, il a placé un mot de remerciement à l'endroit du peuple congolais et des autres confessions religieuses, qui l'ont accompagné à Rome lors du consistoire. Et a promis de prononcer un discours le 17 novembre prochain au stade des martyrs.

Atterri au sol congolais sous le coup de 12 heures, heure locale, le nouveau cardinal a été accueilli par une foule immense. Les autorités de la ville de Kinshasa, les prêtres, les religieux et religieuses, bref toutes les couches sociales ont accompagné leur pasteur. Après que le Cardinal Ambongo ait communié avec ses prédécesseurs, l’abbé Luyeye a pris la parole au nom des prêtres kinois pour féliciter le nouveau Cardinal et lui souhaité un fructueux cardinalat.

Dans son mot, Fridolin Cardinal Ambongo a remercié la population de la RDC, toutes tendances confondues, les confessions religieuses : protestante, musulmane, etc. qui l’ont accompagné. «Je vous remercie pour tout ce que vous faites, depuis que vous avez appris que j’ai été créé Cardinal par le Pape. Vous l’avez démontré à Rome au cours du consistoire. Le jour suivant quand je me suis vu avec le Pape, il m’a dit en souriant, que toi tu as amené tout un pays avec toi», a déclaré le nouveau Cardinal. Il a conclu en disant qu’au nom de Dieu et de l’Eglise, il remercie tous les chrétiens pour l’amour qu’ils ont montré à son égard.

Les prêtres et les chrétiens ne sont pas restés silencieux. Ils ont prouvé leurs joies par de chants et danses. Le curé de la Paroisse Saint Paul de Barumbu, l’abbé Biko a exprimé sa joie et a présenté ses souhaits au Pasteur de l’Eglise du Congo. « Nous souhaitons beaucoup de bonnes choses au Cardinal, d’abord la santé, il a initié pas mal des choses et cela demande qu’il soit en bonne santé pour cela, nous nous sommes décidés de l’accompagner, il sent notre poids derrière lui, nous sommes en train de le pousser pour le soutenir dans toutes les initiatives qu’il est en train de prendre pour structurer les diocèses », a-t-il dit.

De son côté, le Député National Paul Balenza, icône de la musique chrétienne catholique de son état, a précisé qu'il est là pour représenter l'Assemblée Nationale et c'est un honneur pour l'église d'avoir deux cardinaux. Et, souhaite au nouveau cardinal un fructueux pastoral. «Je suis très content et plus joie, parce que Dieu nous a fait grâce, l’Eglise du Congo à son deuxième cardinal à l’espace de peu de temps, juste après le méritât du Cardinal Monsengwo, on a un représentant au sein du Saint Siège, c’est un avantage pour nous. J’ai représenté notre Présidente de l’Assemblée Nationale qui est aussi catholique comme moi, pour faire voir à notre Eglise que les Députés soutiennent son cardinalat tout au long de son mandat qu’il va passer à l’Archidiocèse de Kinshasa», note-t-il. Le deuxième rendez-vous est pris pour le dimanche 17 novembre à 9h00 au Stade de Martyres de la Pentecôte.

Ornella Muleka

 

 


Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout