Un mois après l’invalidation par le Conseil d’Etat de leur Député provincial, Flavien Nkui Misiru, élu de Masina, l’Association des jeunes visionnaires du Congo via ses membres-cadres ne comptent pas baisser leur bras.

Tout récemment, ces jeunes gens s’étaient réunis dans leur fief situé à Masina au quartier sans fil, en vue de solliciter l’implication effective du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi Tshilombo, en sa qualité de garant du bon fonctionnement des Institutions et Magistrat Suprême, sur la sentence judiciaire déclarant l’invalidation de leur mentor, Flavien Nkui Misiru, à la députation provinciale en faveur de Patcho Panda. Ledit verdict est vu comme une grande injustice à l’égard de ce digne enfant de Masina. Pour ce faire, un mémorandum a été lu à l’intention du Chef de l’Etat, pour que ce dernier exerce son bon sens devant conduire à l’annulation dudit arrêt du Conseil d’Etat.

Le nœud du problème commence lorsque le regroupement politique ‘’APCO’’ du candidat Panda Jakulu Patcho avait contesté la victoire de sieur Nkui Misuru Flavien pour le compte des législatives provinciales de la circonscription électorale de Kinshasa/Masina. De ce fait, le précité avait emprunté la voie judiciaire via les juridictions statuant en matière des contentieux électoraux. Après avoir épuisé les deux instances judicaires respectives, en premier lieu la cour d’appel et ensuite en deuxième instance de la Cour de Cassation, il n’avait pas trouvé gain de cause. Au final, Nkui Misuru Flavien, mentor de l’AJVC avait été invalidée à la suite d’un arrêt du Conseil d’Etat sous REA 096. Déçue, l’Association des jeunes Visionnaires du Congo par le canal de ses membres actifs, continue de contester cette décision qualifiée d’imaginaire.

Le Président de l’AJVC, Jacques Ndaye Kabongo a interpellé vivement le Chef de l’Etat en ces termes : « Monsieur le Président de la République démocratique du Congo, son Excellence Chef de l’Etat Félix Tshisekedi Tshilombo, Garant de bon fonctionnement des Institutions de la République. Nous, jeunes de l’Association des jeunes Visionnaires du Congo ‘’AJVC’’ en sigle, venons par le présent Mémo, vous exposez ce qui suit : ‘’Le Regroupement politique (APCO) pour avoir réalisé 28.727 voix, n’avait pas atteint le seuil requis et ne pouvait pas mériter un siège dans la ville-province de Kinshasa dans la circonscription électorale de Masina, alors que ce regroupement n’avait réalisé que 2.406 voix dont 1.441 voix pour son candidat Monsieur Panda Jakulu Patcho».

Pour l’AJVC, ‘’ce qui s’est passé au Conseil d’Etat sous REA 096/198 invalidant l’honorable Nkui Misuru Flavien est inadmissible, cet arrêt attribut 71.043 voix à l’APCO et 15.676 voix à son candidat Panda Jakulu Patsho. Comme il n’y a pas de crime parfait, en attribuant 15.676 voix à Patcho Panda associé à tous les nombres de voix réalisées par tous les candidats Députés provinciaux de la Circonscription électorale de Masina, cette sommation est largement supérieure au nombre des suffrages valablement exprimés qui sont de 144.827 voix. Alors que la publication de la CENI pour le scrutin combiné du 30 Décembre 2018 qui ne donnait que trois candidats élus provisoirement et confirmé par la cour d’Appel de Kinshasa/Matete sous RCE 083 du 16 Avril 2019’’.

Glody Luedi


Les plus lus