République Démocratique du Congo


Ministère de la Recherche Scientifique et Technologie
Mémorandum des agents du CNPRI adressé à son Excellence Monsieur le Président de la République démocratique du Congo
Excellence monsieur le président de la République démocratique du Congo,
Nous venons auprès de votre à la haute personnalité solliciter votre concours pour trouver les voies et moyens en tant que garant des de bons fonctionnement des institutions qui gangrène notre institution qui est : le comité national des protections contre les rayonnements ionisants Cnpri en sigle. Monsieur le président, le Cnpri est une institution de l’Etat créé par la loi n° 017/2002 du 16 octobre 2002 et son fonctionnement a été fixé par le Décret n° 05/022 du 29 mars 2005 portant réglementation de la protection contre les dangers des rayonnements ionisants.
Monsieur le président,
Vous ne cessez de rappeler « le peuple d’abord » mais, nous pensons que votre mot d’ordre n’a pas été suivi dans notre institution malgré votre décision, suspendant la mise en place et l’installation dans le service publique votre décision a été sapée par le ministre honoraire HEVA MWAKASA. Son excellence monsieur le président, nous vivons dans une misère qui n’a pas son nom nous décrions la mauvaise gestion de notre institution tant au niveau national que local le comité national ne fait que renflouer leurs poches. Le terrorisme règne dans notre institution, les intimidations ainsi que les menaces. Les antennes provinciales créées le 25 octobre 2017 connaissent à ce jour, beaucoup de difficultés qui nécessitent vraiment votre implication.
A ce jour, les agents vivent dans une misère terrible 27 mois sans mécanisation, sans prime locale et bientôt 5 mois, sans prime de transport. Nous décrions la gestion calamiteuse de notre institution se référant à loi n° 16/013 du 15 juillet 2016 portant statut des agents de carrière des services publics de l’état à son article 46 et 56 qui stipule que : « La rémunération de l’agent est constituée du traitement et des primes. Elle est payée par mois.
«L’agent qui n’est pas logé gratuitement par son service bénéficie d’une indemnité conséquente de logement liquidée mensuellement avec le traitement».
Monsieur le président,
Nous vous informons que nous ne bénéficions d’aucun avantage précité nous sollicitons votre indulgence. Il sied de vous rappeler qu’il existe un conflit pendant entre le CNPRI et le CGEA dont le CGEA continue a exercé les attributions dévolues au CNPRI conformément au règlement minier à son article 404 bis qui stipule que : de l’extraction au transport des matières radioactives est réservée à l’autorité règlementaire qui est le CNPRI.
Jusqu’ ‘à preuve du contraire, le CGEA continue à exercer les attributions du CNPRI en complicité avec certains membres du comité de gestion nommé par l’ancien ministre honoraire pour étouffer les conflits des compétences. De notre part vu cette souffrance nous ne savons pas survenir au besoin de nos familles d’où nous sollicitons votre implication en tant que garant des bonnes institutions.
Pour que nous soyons rétablis dans nos droits. Monsieur le président de la république vous ne cessez de rappeler le peuple d’abord mais notre comité ne veut pas s’inscrire dans cette logique. D’où, nous sollicitons votre implication.
Nous demandons la démission de notre comité de gestion qui n’est pas légale, ni légitime.
Monsieur le président, dans l’attente d’une suite favorable, veuillez agréer l’expression de notre parfaite considération.

Fait à Kolwezi, le 30/05/2019
Les agents du CNPRI


Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout