Au regard de la confusion qui règne à la minoterie Fab Congo, le Député national Jean-Marc Kabund-A-Kabund a joué au sapeur pompier, au cours d’une descente qu’il a effectuée le mercredi 27 février au siège de cette usine de fabrication des farines, située à la 5ème rue du quartier industriel, dans la commune de Limete.

L’élu du Mont-Amba est descendu personnellement, en vue de s’enquérir de la situation qui prévaut dans cette société commerciale. Accompagné du Secrétaire général adjoint de l’Udps, Augustin Kabuya, le surnommé ‘’500 gigas’’, s’est fait expliquer par les agents de l’entreprise Fab Congo qui accusent le Gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango, d’avoir fermé illégalement leur société alors qu’ils ont eu l’autorisation du parquet de Matete, d’exercer librement leurs activités.

Ces agents disent détenir tous les documents possibles du parquet de Matete, afin d’exercer pleinement leurs activités au sein de leur institution. Depuis près de 6 mois, ont-ils expliqué, ils vivent dans une situation catastrophique causée, à les en croire, par le Gouverneur de Kinshasa, qui aurait donné des ordres stricts aux agents de l’ordre de mettre fin à toutes les activités de la minoterie. Pourtant, ont-ils souligné, ils détiennent une lettre d’autorisation de fonctionnement. Ainsi, ont-ils jugé la décision de l’autorité urbaine de la capitale d’illégale ayant comme intention de nuire à la vie de cette entreprise qui approvisionne la population Kinoise d’une quantité suffisante de farine pour la fabrication de pain. Pour ces agents, le premier citoyen de la ville aurait joué à la magouille pour neutraliser leur société au profit de Mino Congo et Midema, leurs principaux concurrents en matière de fabrication de farine.

Après avoir suivi attentivement les explications de ces employés, Jean- Marc Kabund qui a jugé l’action du Gouverneur d’unilatérale qui viole les textes du pays a, par ailleurs, rassuré à ces derniers, de faire des recommandations à Kimbuta Yango pour que la paix revienne au Fab Congo. « Je constate que l’entreprise Fab Congo est victime d’une manipulation qui foule au pied les lois de notre pays. Cette décision unilatérale du Gouverneur énerve même notre code en matière d’investissement. Le nouveau pouvoir s’investit dans la logique de créer les emplois, mais je me rends compte qu’ici il y a des individus qui tuent les emplois existants », a déclaré Kabund-A-Kabund en rajoutant qu’il fera tout pour rétablir la paix dans cette société. « Je vais lui demander de lever la mesure pour que l’entreprise fonctionne comme d’habitude pour redonner encore du sourire aux trois cents familles qui sont jeté au chômage. Les travailleurs doivent commencer à travailler le plus tôt possible pour que leurs enfants et leurs femmes puissent vivre normalement », a-t-il rassuré. Signalons qu’à son arrivée, le Député national, élu pour le compte de l’Udps a été accueilli par une foule immense qui l’attendait à la 5ème rue industriel à Limete, en scandant le cri célèbre ‘’le peuple d’abord’’.

Gaston Kisanga

 


Les plus lus