A la radio Tumisa, Laurent Batumona ainsi que le Président Tryphon Kin-kiey Mulumba ont dressé l’état des lieux de la campagne de Félix Tshisekedi dans le Grand Bandundu.

Les deux hommes politiques ont retracé les grandes étapes de la campagne menées par le Cach sur l’étendue du territoire national. Ils ont exprimé leur regret de constater que le meeting de Kikwit qui a mobilisé toute la cité a été reporté suite aux ordres donnés par les autorités sécuritaires de la Mairie de Kikwit dès l’annonce de l’arrivée le même jour de Laurent Batumona et Kin-kiey Mulumba.
Le Directeur Adjoint de la Campagne a été amené le 20 décembre à s’adresser à la population du Grand Bandundu à travers la Radio Tomisa. Il a répondu à diverses questions du journaliste Chantal Kindundu. Il a décliné le programme de la coalition CAP pour le changement ‘’CACH’’ qui s’articule sur l’installation de l’Etat-major de l’armée et de la sécurité à Beni afin d’enterrer la rébellion étrangère qui trouble la paix dans l’Est de la République ; le rétablissement de l’Etat de droit afin d’enterrer le droit à double vitesse, l’un pour les riches, victorieux du procès et l’autre pour les pauvres, perdant tous les procès. Il a parlé du programme concernant la maîtrise de l’économie nationale afin que le peuple s’approprie de la richesse nationale qui, aujourd’hui, est entre les mains de la minorité du régime de Kabila et les puissances régionales étrangères devant entrainer la création d’emplois et la fin de la misère du peuple congolais à travers la construction de nouvelles infrastructures publiques et la rénovation de celles délabrées, les réparations routières, la lutte antiérosive telle qu’à Kikwit, la distribution de l’eau et de l’électricité dans les milieux urbains et ruraux, la scolarisation aussi prioritaire pour les enfants, les adolescents et la jeunesse et, enfin, le stoppage de la misère de la population, sans oublier que l’UDPS constitue la première force politique de l’opposition.
Aussi, n’a-t-il pas manqué de parler de la versatilité du Camp Lamuka qui, du reste est en train de jeter la confusion auprès de la population au travers de son langage changeant constamment.

Peter Tshibangu

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout