Lundi 11 février 2019, après avoir rallongé le délai concernant le dépôt des candidatures pour les Sénateurs, la CENI a mis fin à l’opération d’enregistrement ou réception des dossiers.

Au total, 850 candidats Sénateurs sont enregistrés et se mettront en ordre de bataille d’ici le mois de mars prochain. Cependant, la lutte se joue en termes de 108 sièges simplement, desquelles sont soustraits les 8 sièges expressément réservés aux élus de Maï-Ndombe (4) et du Nord-Kivu (4). Kabila Kabange Joseph se trouve au sommet de la liste, en tant que Sénateur différent des autres par son appellation ainsi que la durée de sa mandature.

‘’La politique serait devenue, au Congo, le lieu le plus probant pour s’enrichir très vite’’, avance un observateur. 850 acteurs pour 100 places ! On risquerait d’assister aux scènes identiques du contentieux électoral et discours du type ‘’rétablissement de la vérité des urnes’’ à la suite de ces élections. Puisque les sièges à occuper ne sont pas aussi énormes que la taille de ceux qui veulent s’y mettre.
Néanmoins, une différence se remarque et laisse entrevoir une lueur d’espoir. Il s’agit de la non-implication directe du peuple à ces élections en perspectives. Car, le vote des Sénateurs, sages du peuple, se fait de manière indirecte. Ce sont donc les élus du peuple, soit les Députés provinciaux qui, au nom du peuple, seront mandatés à élire les Sénateurs. Ainsi, les futurs locataires de la Chambre Haute du Parlement devront avoir la carrure, le verbe et la moralité nécessaire pour pouvoir convaincre leurs électeurs et arracher, du moins pour les 100 chanceux, les sièges leur réservés. Toutefois, il est important de signifier, qu’outre les questions évoquées à ce niveau, la renommée et le nombre des élus de la famille politique d’appartenance joue aussi un rôle non négligeable dans le choix des Sénateurs.

Heureusement pour le Président de la République sortant, Joseph Kabila Kabange, la Constitution lui octroie le statut de Sénateur en l’exemptant de fournir les mêmes efforts que les autres. En tant qu’ex-Président de la nation, il devient le tout premier Sénateur à vie dans l'histoire de la RDC. A en croire certains analystes, le Sénateur à vie n'est pas un Sénateur comme tous les autres. A la différence de ses pairs, il est spécial dans la mesure où n'est ni élu, ni sélectionné.

Gracia Kindji

Les plus lus