Dernières publications

La date du 30 décembre 2018 peut désormais être conjuguée au passée. Les élections tant convoitées par le peuple congolais ont finalement eu lieu.

Malgré la pluie dès la matinée, les électeurs ont accouru vers les bureaux de vote pour se choisir leur prochain dirigeant pendant cinq ans. Henri Mova Sakanyi, candidat à la députation nationale dans la circonscription électorale de Lukunga, a voté dans l'hinterland de la capitale Kinshasa. A Malueka dans la commune de Ngaliema, le Ministre de l'intérieur a fait la queue comme chaque électeur, attendant son tour.
En effet, le Professeur Mova a accompli son devoir de citoyen en toute sérénité et a rassuré que le vote se déroule dans le calme sur toute l'étendue du territoire en dépit de quelques incidents mineurs. Mais aussi, a-t-il fait entendre, c'est un jour historique car dans quelques jours, Joseph Kabila passera le flambeau à son successeur. ‘’Aucune génération congolaise n'a vécu cette alternance. Et c'est le peuple qui gagne‘’.
La République Démocratique du Congo vient donc de passer un cap important de son histoire qui, dans les prochains jours, verra une passation de pouvoir entre un président de la République entrant et sortant, tous deux vivants. Pour le reste, les résultats provisoires de l’élection présidentielle seront connus le 6 janvier 2019, et le 15 s’en suivra les résultats définitifs. Le nouveau Chef de l’Etat entrera en fonction à dater du 18 janvier 2019, selon le calendrier de la Centrale électorale tel que récemment modifié.
Sous son œil scientifique, le Professeur Henri Mova a ainsi rédigé un ouvrage sur les élections en RD. Congo. ‘’Analyse globale et systémique de l'enjeu électoral en RDC‘’. La première alternance démocratique de l'histoire du plus grand pays de l'Afrique Centrale (le Président sortant passant le flambeau à son successeur).

Mova chez Mzee

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien avant cela, il y a eu une symbolique forte la veille du jour des élections, le Ministre de l’Intérieur et Sécurité était au Mausolée de Feu Laurent-Désiré Kabila pour bénéficier de sa grâce avant ce jour important. Pour lui, il était nécessaire ‘’la veille d'un jour historique pour notre pays, d’avoir la bénédiction du soldat du peuple, Mzee Laurent-Désiré Kabila, le mentor, celui qui nous a fait entrer en politique. Nous sommes venus lui dire que nous poursuivons son combat et que nous ne trahirons jamais le Congo‘’.

Boris Luviya

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout