Le Conseil National de Suivi de l'Accord et du Processus Electoral, CNSA, reste formel: la date du 30 décembre 2018, avancée par la CENI pour organiser les élections constitue le deadline à ne pas franchir.

C'est ce qui ressort de la communication du président de l'organe de surveillance du processus électoral, Joseph Olenghankoy Mukundji, vendredi 21 décembre 2018, devant un bon parterre de journalistes de la presse tant nationale qu'internationale. Sur un ton ferme, le président du CNSA met en garde la CENI: "Il n'y aura plus d'excuses à accorder à la CENI’’, a-t-il martelé. Ce, avant de préciser que ce report soit le dernier. Quand bien même, la patience a une vertu morale certes, mais, elle doit avoir ses limites, précise Joseph Olenghankoy, aux côtés du Rapporteur du CNSA, Valentin Vangi.
A tout prendre, le CNSA adhère au énième report des élections par la CENI, d'autant plus qu'on ne peut pas brûler la nation. Car, personne ne sera épargnée lorsqu'il y a troubles. Encore moins, personne sera à l'abri des actes de destruction.
Par ailleurs, le CNSA reste sidéré du fait qu'il a été saisi du report des élections quarante huit heures seulement avant l'annonce.
Tout compte fait, l'essentiel du point d'information du CNSA a tourné autour de quatre principaux axes à savoir: Primo: recommander au gouvernement et à la CENI de solliciter un appui logistique de la Monusco, conformément au chapitre IV. 4 de l'Accord du 31 décembre 2016, au regard du court délai restant dans le déploiement des kits électoraux en vue d'éviter d'autres désagréments sur la tenue des élections le 30 décembre 2018.
Secundo: recommander à la CENI d'autoriser une campagne de sensibilisation électorale, du 22 au 28 décembre 2018, en vue de permettre aux candidats de garder les contacts avec leurs bases respectives.
Tertio: En appelle à toutes les parties prenantes impliquées au processus électoral ainsi que l'opinion nationale et internationale à privilégier la paix et l'intérêt supérieur de la Nation pour la tenue paisible des élections le 30 décembre 2018.
Quarto, enfin: le CNSA invite la jeunesse congolaise à garder le calme et à s'abstenir des actes de vandalismes ou de destruction car, le 30 décembre, c'est déjà demain.

Eugène Khonde

 

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout