Une alternance effective en République Démocratique du Congo afin de mieux permettre aux nouveaux responsables politiques au pouvoir de travailler dans l’intérêt du peuple. Tel est l’objectif fondamental que s’est assigné l’Evêque Pascal Mukuna en créant le mouvement Citoyen pour l’Eveil Patriotique, «C.E.P». Cette assertion a été confirmée par Jean-Claude Katende, au cours d’un point de presse tenue, ce 25 février 2020, à Kinshasa, à l’occasion de la sortie officielle du C.E.P.

Très connu pour son combat pour la défense de droit de l’Homme en RDC, le Président de l’ASADHO a, cependant, précisé que sa motivation de soutenir la vision du serviteur de Dieu est basée sur la conscience nationale. Pour JC Katende, l’Evêque MUKUNA a pris simplement le courage de mettre à la place publique certaines questions importantes que tout congolais se pose par rapport au destin du pays qui est pris en otage par un groupe d’individus. Misère criante, opacité dans la gestion de la chose publique, détournement des deniers publics, corruption, transport, grognes sociales avec des grèves dans différents secteurs, vie chère, pas de changement dans l’armée et autres services de l’Etat: ce sont les questions soulevées sur lesquelles Mukuna pense qu’elles doivent impérativement trouver des réponses. Que ces questions ne soient pas personnalisées mais faire un objet du débat national de fond», a-t-il soutenu. Toutefois, JC Katende a souligné que le CEP n’est pas un mouvement subversif pour s’attaquer aux Institutions publiques. Mais, il va utiliser toutes les pistes légales telles que prescrites par la Constitution pour parvenir au véritable changement voulu par le Peuple congolais. Retrouvez- ci- dessous- la note de présentation du mouvement Citoyen pour l’Eveil, «CEP».
Citoyen pour l’Eveil Patriotique « CEP » en sigle, est un mouvement initié par l’évêque Pascal MUKUNA, rejoint par plusieurs autres congolais, appelant tout le peuple à se mobiliser contre la paralysie de la vie du pays par les politiciens.
Concrètement, l’alternance politique annoncée par le transfert du pouvoir le 24 janvier 2019 s’avère, une année après, être une alternance en trompe-l’œil :
1. La coalition entre le camp de la majorité parlementaire, l’ancien pouvoir FCC, et celui du Président de la République, le CACH, se révèle plus une coalition de blocage que de gouvernement.
2. Les anciennes pratiques de corruption, détournement, ainsi que l’insécurité sont parmi les fléaux qui retardent, qui hypothèquent la reprise.
Dans cette situation de quasi non gouvernement, les souffrances du peuple vont croissant : massacre à répétition à l’Est, situation sociale toujours alarmante, dépréciation continue de la monnaie nationale face aux devises étrangères…
Face à cette crise manifeste qui, cependant, refuse de dire son nom, et à propos de laquelle aucun signal de la part des politiciens ne peut donner lieu à un espoir raisonnable de solution, les citoyens sont appelés à se mobiliser pour exiger des politiciens, c’est-à-dire, du Chef de l’Etat et des parlementaires, une sortie sans délai. Par toutes voies constitutionnelles et légales, le peuple, souverain primaire entend obliger les responsables politiques concernés à mettre fin à cette crise qui paralyse le pays.
Pour ce faire, les initiateurs se sont doté d’un cadre organisationnel minimal dénommé « le CEC » présidé par l’Evêque Pascal MUKUNA, secondé de M. Jean –Claude KATENDE, Président de l’ASADHO, et M. Daniel KANIKA. Les congolais du pays comme de l’étranger sont invités à rejoindre cet éveil patriotique. Les modalités de la contribution de chacun ainsi que le plan des actions seront communiqués par les voies ad hoc.
M. Serge GONTCHO
Communication- CEP
Kinshasa, le 25/02/2020

 

Statistiques

4760851
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
4035
3954
70025
4527212
16132
640929
4760851

Your IP: 3.233.239.102
2020-04-04 20:09

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg