La plupart de mandataires s’étaient distingués dans la gabegie financière, dans la corruption ainsi que dans la démagogie. Cependant, le principe qu’il n’y a pas de règles sans exception n’a pas manqué à s’appliquer à certains.

Voilà pourquoi, votre Agence «Echos d’Opinion» a pensé ressortir cet oiseau rare qui a excellé dans l’exercice de ses fonctions. Elle vous livre les résultats obtenus après une enquête fouillée pendant un certain temps. Notre échantillon a été constitué de 1000 sujets choisis de différentes catégories et de tous les âges.

Du Sondage
Comme d’aucuns consentent à le dire, il est absurde de compter d’excellents mandataires des entreprises publiques de l’Etat sans citer le nom de Déo Ruguiza. Il est l’heureux élu pour ce mois de septembre avec 89% d’opinion favorable. Le chef de l’Etat compte sur les compatriotes qui se distinguent en rapport avec sa vision.
Parmi les 15 piliers de son programme, le plus plausible est le 5ème. Celui-ci intéresse la Direction Générale de Douanes et accises. Celui de l’amélioration de la gouvernance dans la gestion des ressources naturelles des entreprises publiques et des finances de l’Etat. Déjà Ruguiza est bien en avance par rapport à ces vœux. Avec ses stratégies, son entreprise constitue des béquilles incontournables pour la réussite du mandat de l’actuel gouvernement.

Sans crainte d’être contredit, le Directeur Général des Douanes et Accises est la personne qui a su relever une entreprise déjà au bord du gouffre. Il a tenu à éradiquer la maffia à grande échelle qui avait élu domicile aux postes frontaliers ainsi qu’auprès de certaines agences de trafic et de transactions des marchandises. Aux agents et cadres de la DGDA qui, pendant son absence pour des raisons de santé, avaient érigé la fraude, la corruption et le détournement en règle, une leçon de bonne gouvernance leur a été donnée. Voilà pourquoi la plupart de compatriotes interrogées lui accordent ce pourcentage fort éloquent.
« Il faut impérativement que les uns et les autres puissent comprendre que l’heure est venue pour que nous puissions mentalement quitter le passé et rejoindre le présent afin d’ouvrir ensemble l’avenir », a déclaré le chef du gouvernement congolais. Déo Ruguiza a parfaitement maitrisé la leçon. Il sait donc précéder les évènements.

Conclusion
Fidèles à ses méthodes, l’Agence de Sondage «Echos d’Opinion » n’a retenu que des personnalités qui émergent au-dessus du seuil fixé à 89 %. En réalité, le, mandataire qui apparait dans notre baromètre a été retenu grâce à son travail remarquable abattu en dehors de toutes considérations partisanes. Ceci se justifie par son apport fort appréciable dans la gestion de la chose publique d’après la lecture de la population cible. Comme toujours, notre idée n’est pas de sous-estimer les autres, mais de nous limiter à ce cas pour permettre à notre grand public de juger ceux qui ont excellé pendant un certain temps.
Avec un pourcentage aussi élevé, il est une pièce incontournable pour la relance de la DGDA et, aussi, pour celle de la société congolaise toute entière. Nous nous faisons le plaisir de publier l’évolution des recettes pour l’exercice 2018-2019.

«Echos d’Opinion»

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout