Après le prix Nobel de la paix reçu en 2018 à Oslo, Denis Mukwege, ce gynécologue congolais aguerri, voici qu’à nouveau, en moins d’une année, un hommage déférent lui a été rendu à l’Université d’Anvers, en Belgique. Crescendo, ce bienfaiteur des femmes violées et stigmatisées par la société va d’exploit en exploit.

A l’occasion de l’avènement du Nouvel an 2019, La Prospérité remercie vivement tous ses nombreux et fidèles lecteurs, tous ses internautes accrochés à ses deux sites (www.laproperiteonline.net et www.laprosperite.online) ainsi que tous ses abonnés, partenaires et autres opérateurs socioculturels, politiques et économiques, pour la confiance sans cesse croissante dont ils ont fait montre vis-à-vis du quotidien d’Actions pour la démocratie et le Développement depuis 18 ans de son existence.
La Prospérité saisit également cette opportunité, pour leur souhaiter un essor merveilleux ainsi qu’un plein succès dans toutes leurs entreprises.
Bonne année 2019.
Pour la Rédaction

Marcel Ngoyi Ngoyi Kyengi
Editeur-Directeur Général

Dans une déclaration faite le mardi 11 décembre 2018 dans la foulée des altercations qui ont lieu à Lubumbashi lors de l’arrivée de Martin Fayulu, la jeunesse de Lamuka a condamné, avec la dernière énergie, ces actes, qu’elle qualifie de barbarie, posés par les forces de l’ordre.

En 1178, une aristocrate anglaise du nom de Lie April, marquise de Worcester, était éprise de l'héritier du trône d'Angleterre, le beau et jeune prince Allan, Duc d'Oxfort. Un jour, elle eut l'occasion de rencontrer l'homme de ses rêves au cours d'un dîner de gala organisé au Palais.

Ne trouvant plus son compte dans l’art, Adolphe Dominguez dit Tata Mobish pense trouver son refuge dans la politique. Figure emblématique du Clan Wenge, ce chanteur congolais reconnaît que sa carrière musicale balbutie à cause des difficultés que connaît la musique congolaise actuellement sur le terrain.

Enfin, le verdict final est tombé. La justice française a condamné le chanteur congolais, Koffi Olomidé, à deux ans de prison avec sursis pour «atteinte sexuelle» sur mineure de 15 ans, en l’occurrence l’une de ses ex-danseuse. Après 7 ans d’enquête, le Tribunal correctionnel de Nanterre (région parisienne) s’est prononcé, ce 18 mars 2019, au cours d’une audience publique en présence des avocats de l’artiste et de la partie civile. Pour la partie défenderesse, c’est une victoire éclatante qui, désormais, offre la possibilité à Mopao Mokonzi de retrouver à nouveau le chemin de l’Europe.

A quelques jours du lancement officiel de la campagne électorale en République démocratique du Congo, les accointances se consolident davantage entre les communautés et les bases de chaque candidat. Les artistes musiciens ne sont pas restés indifférents face aux enjeux de l’heure.