Le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, a présidé ce mardi 25 février 2020 à la primature, la réunion hebdomadaire des membres du Comite de Conjoncture économique.

Il a été examiné la situation globale du cadre macroéconomique replacée dans le contexte international. Selon le Vice-Premier Ministre en charge du Budget, le comité a noté l’incertitude liée au coronavirus qui a entraîné la baisse des statistiques de production à l'échelle internationale. Dans ce contexte de système économique mondial, le Gouvernement congolais réfléchit déjà sur les précautions à prendre, car la baisse de la production est susceptible de créer une rupture de stock et avoir des répercussions sur l’économie du Pays.

Concernant la monnaie nationale, le Comité de conjoncture a relevé ľ'instabilité du taux de change. Pour Jean-Baudouin Mayo, cette situation du francs Congolais face aux devises étrangères ne justifie pas entièrement la fixation anarchique des prix des produits de première nécessité observée sur le marché. La Banque Centrale du Congo (BCC) qui s'est penchée sur cette question en profondeur, ne lie pas les deux. A cet effet, le Gouvernement compte agir sur la parité pour maintenir stable le taux de change afin de mettre fin aux spéculations anticipatives.

Une mission sera dépêchée par la Ministre de l'Economie, Acacia Bandubola, sur le terrain pour examiner cette situation de hausse des prix sur le marché. Cette structure gouvernementale a également traité le dossier lui soumis par la Ministre du Plan relatif aux pertes de recettes subies par la République Démocratique du Congo suite aux dérogations douanières et fiscales. La question est désormais sous examen et le Gouvernement va annoncer plusieurs mesures concernant ces exonérations. Cette séance de travail conduite par le Premier Ministre a connu la participation des membres permanents du Comité de conjoncture économique. Il s'agit de VPM Budget et du Plan, des Ministres de l'Economie Nationale, des Mines, du Commerce Extérieur ainsi que du Gouverneur de la Banque Centrale du Congo.

Des projets de développement économique soumis au Premier Ministre
Toujours ce mardi à la primature, le Premier Ministre a échangé avec une délégation du groupe MAJAJ NIGERIA qui réunit des entrepreneurs nigérians évoluant dans les secteurs du pétrole, du gaz, de l’agriculture, des mines et des infrastructures routières. Ce groupe qui se prévaut d’un capital combiné de 20 milliards de dollars américains, est venu, sous la conduite de son Chairman SUNMONU MUTIU OLANIYI, soumettre au chef du gouvernement congolais quelques projets de développement économique. Sylvestre Ilunga qui a bien écouté avec attention ses interlocuteurs, a suggéré une rencontre plus technique dans les prochains jours pour une analyse plus poussée des propositions qui lui ont été soumises.

La Pros.

Statistiques

4761164
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
4348
3954
70338
4527212
16445
640929
4761164

Your IP: 3.233.239.102
2020-04-04 21:30

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg