*La République Démocratique du Congo a bouclé l'an 2019 avec un cadre macroéconomique stable et compte bien rester sur cette même lancée.

Cette conclusion ressort de la première réunion du Comité de conjoncture de cette année 2020 présidée par le chef de l'Exécutif central, Sylvestre Ilunga lunkamba, ce mardi 14 Janvier à la primature devant les membres permanents et quelques invités, à savoir le Ministre des Transports et Voies de Communication et son collègue du Portefeuille.
Selon le Vice-Premier Ministre, Ministre du Budget Mayo Mambeke, la note de conjoncture économique hebdomadaire présentée par la Vice-Première Ministre en charge du Plan, Elysée Munembwe, lors de la réunion, a confirmé la stabilité de la situation économique et les performances du pays par rapport à l'accord conclu avec le FMI. L'enjeu actuel pour le Gouvernement est de veiller à la mobilisation de ressources financières internes pour assurer l'exécution maximale du Budget 2020. A ce sujet, le comité de conjoncture a constaté un relâchement pour ce mois de janvier dans la mobilisation des recettes. Le Premier Ministre a donc invité les membres de son Gouvernement à tenir des réunions avec les régies financières pour les stimuler à inverser la tendance.

Le Comité de conjoncture a, par ailleurs, pris acte du dossier sur l'acquisition de dragues pour la Congolaise des Voies Maritimes (RVM) et la Régie des Voies fluviales (RVF), soumis par le Ministre des Transports et celui du Portefeuille. Il a recommandé à ces derniers de poursuivre les négociations dans le respect de la procédure en la matière et à présenter le dossier final au Conseil des Ministres pour approbation.
Concernant le secteur minier, la note de la vice-ministre des Mines a relevé que les perspectives en termes de production et de mobilisation de recettes sont plutôt encourageantes. Elle a reçu du comité l'instruction d'assainir le cadastre minier au pays. A titre d'exemple, les titres émis et attribués aux exploitants ou sociétés incapables de les rentabiliser, seront récupérés et réattribués aux exploitants qui détiennent de fonds nécessaires pour investir dans la production minière en RDC.

Le Comité de conjoncture a en outre examiné aussi la question de la nomination d'un Coordonnateur à la tête de l'Initiative pour la Transparence des Industries extractives, ITIE, portée par la VPM du Plan.
Le respect de la procédure en la matière a été préconisé.

La Pros.