Plateforme composée de plusieurs regroupements de jeunes, de diverses tendances travaillant en symbiose pour l’unité, la paix et le développement de la Jeunesse, le Forum National de la Jeunesse (FNJ) demeure, en ce sens, la première structure fédératrice de la Jeunesse en République Démocratique du Congo.

Investi depuis avril 2018, son Président National, Patrick Katengo Mafo continue sur la lancée de faire mieux. Pour lui, le plus important est de redynamiser l'organisation et maintenir la cohésion au sein de la Jeunesse Congolaise. En séjour à Kinshasa, il a réuni une centaine de leaders de Jeunes à qui il a offert un dîner. L'événement a eu lieu au salon Okapi du Pullman, en présence des cadres du FNJ dont son premier vice-président, Justin Omokala, député provincial élu du Sankuru. Mais également le secrétaire général Mike Mbaya.

Patrick Katengo a dressé un bilan depuis son arrivée à la tête de cette structure, rendant hommage à ses prédécesseurs qui, comme lui, ont travaillé dur afin que le FNJ se hisse au très haut niveau dans le pays, devenant ainsi la Force Fédératrice de la Jeunesse. ‘’Mobilisons nos énergies pour apporter notre pierre au développement de notre pays en lieu et place de perdre du temps à entretenir un conflit de leadership entre jeunes‘’, a recommandé le numéro Un du FNJ à ses camarades leaders des Jeunes.

Plus loin, il a rappelé qu’en cette période de l'histoire de notre pays, qui intervient au lendemain de la première passation civilisée du pouvoir entre un Président sortant et entrant, il faut bannir la division entre Jeunes.
Exhortant les leaders des Jeunes à travailler beaucoup plus pour entreprendre, il a indiqué que le gouvernement, suite à la volonté politique du Président de la République, Félix Tshisekedi, finira par concrétiser le financement des projets des Jeunes. Se fiant à la promesse du Chef de l'Etat faite en ce sens, il a appelé les leaders des jeunes à plus d’assiduité en matière entrepreneuriale.
‘’Main dans la main, sans conflit de leadership, restons unis‘’, déclare Patrick Katengo Mafo.

Une Femme à la tête du comité de Kinshasa
Un des faits marquants de cette rencontre était la présentation du comité provincial de Kinshasa. Cette équipe mise en place depuis plusieurs mois, n’était pas connue du public. D’où, la nécessité de le faire à l’occasion de ce dîner.
Bilongo Cristina de Fatima Marguerita en est la Présidente provinciale. Cette femme courageuse, coach en management et experte en genre, équité et travail a bénéficié de la confiance de ses camarades pour diriger le comité basé dans la capitale Congolaise. Elle va diriger un comité exécutif de 14 membres.

Très honorée de la confiance et la responsabilité manifestée envers sa modeste personne, la Présidente Provinciale du Forum National de la Jeunesse a fait part du souci de collaborer avec ses collègues dans la volonté commune de faire progresser cette organisation. ‘’Cette désignation est un honneur pour moi, mais aussi une grande responsabilité que je ne prends pas à la légère. Ce qui incite aussi à la réflexion et au respect‘’, a-t-elle martelé, rappelant que l’objectif commun demeure l’essor de la Jeunesse Congolaise, toutes tendances confondues.
‘’Dieu aime la Jeunesse car, elle est une force. Nous ne sommes pas pour la division, mais pour l'unité. Nous ne sommes pas pour la destruction, mais pour la reconstruction. Nous ne sommes pas pour la condamnation, mais pour la complémentarité. Nous sommes une vision d’un Congo futur, dans une cohabitation pacifique et l’unité nationale, dans le respect du genre équité-travail, regardant vers un seul objectif, celui d'éradiquer la pauvreté et vivre la paix et la prospérité‘’, s’est exprimé la Présidente provinciale Kinshasa du FNJ, choisissant des mots justes pour s’adresser sans complexe à une assistance composée en majorité des hommes prônant ainsi l’unité et le travail.

Partageant un repas, ce dîner de cohésion a été une réussite et, dans ses mots de remerciements, le Président National du Forum National de la Jeunesse a à nouveau lancé un appel à l’unité et à bannir le conflit de leadership entre Leaders des Jeunes.

Jules Ntambwe