Après avoir été reçu, mercredi 16 octobre 2019, par le Premier ministre, Sylvestre Ilunga, la délégation de Polaris Group Emirats, une multinationale spécialisée dans le domaine de la construction, a échangé le lendemain avec le vice-premier ministre en charge des Infrastructures et Travaux publics, Willy Ngoopos.

Les représentants de cette multinationale ont présenté au Ministre des ITP les différents projets qu’ils envisagent de réaliser ensemble avec le Gouvernement congolais, pour la construction et la modernisation des infrastructures de base en RDC.
Après accord entre les deux parties, il sera question de construire des routes, des ponts et des aéroports sur le sol congolais. Polaris Group des Emirats, un consortium piloté par le Sultan d’Aboudabi, regroupe en son sein cinq pays, à savoir les Etats-Unis, l’Italie, la Roumanie, l’Egypte et les Emirats Arabes Unis. En fait, ce bloc qui travaille en partenariat avec quelques hommes d’affaires congolais, a exprimé au numéro Un des infrastructures congolaises sa disponibilité à financer entièrement quelques projets dans ce secteur. A cette occasion, la délégation a présenté les termes de ce partenariat qui laissent au Congo-Kinshasa la responsabilité de choisir les projets prioritaires à financer.
Conduite par Arch Kahaled Sadek, le porte-parole de cette firme, la délégation a salué cette invitation des partenaires locaux. ‘’Nos partenaires locaux nous ont invité afin que nous puissions rencontrer les différents ministères. Entre autres ceux de l’Agriculture et des Infrastructures, voir comment nous pouvons aider pour le développement‘’, a-t-il indiqué.
Ils sont donc une compagnie d’infrastructures venue pour construire des routes, ponts et aéroports. ‘’Nous avons été à l’étape de prise de contacts et nous attendons la seconde étape, travailler ensemble‘’.
Par ailleurs, le Vice-premier ministre s’est dit satisfait de ce premier contact avec ses hôtes. A ce jour, faut-il le souligne, Polaris Group des Emirats apporte également son soutien à d’autres pays d’Afrique.

Lambert Saïdi