Le Vice-premier ministre, ministre en charge de la Justice et garde des sceaux, Me Célestin Tunda Ya Kasende a procédé, samedi 19 octobre 2019, à la libération de 237 prisonniers détenus de manière irrégulière au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (ex. Prison Centrale de Makala).

Ces détenus étaient ni jugés, ni condamnés par la justice, mais leurs dossiers sont réguliers. Leur libération provisoire s’inscrit ainsi dans le cadre du programme d’action du ministère de la Justice, conformément à la vision du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, visant à humaniser les structures pénitentiaires, entre autres, par le désengorgement des prisons de la RD. Congo, surpeuplées.

C’est dans cette ligne droite que le numéro Un de la Justice a libéré 237 détenus préventifs qui sont repartis notamment, par deux ressorts. Celui du parquet près la Cour d’appel de la Gombe et près la Cour d’appel de Matete. Pour le premier, 56 détenus préventifs sont libérés et 181 détenus préventifs libérés pour le ressort du second.Tunda CPRK 1

Humaniser les prisons de la RDC
Selon le Ministre national de la Justice, il s’agit pour ce programme de désengorger avant tout les prisons pour ne garder dans les pavillons que des personnes qui méritent effectivement d’y rester. Et, en poursuivant avec l’idéal du chef de l’Etat, le gouvernement de la République à travers le ministère de la Justice, veut humaniser toutes les prisons de la RD. Congo. ‘’On n’a jamais dit que quand on devient prisonnier, on a perdu la valeur humaine. On reste un humain, on reste un citoyen de ce pays. Voilà pourquoi, nous devons porter secours à nos citoyens qui, provisoirement, se sont trompés, et qui se sont retrouvés dans cette situation. Nous devons leur apporter des conditions convenables‘’, a précisé Célestin Tunda.

Aussi, a-t-il martelé, nous nous sommes engagés, dès le début, d’apporter des bonnes conditions à tous ceux qui concourent pour la bonne administration de la justice dans notre pays. En commençant par les magistrats, les auxiliaires de la justice et nous nous battrons jusqu’au bout pour qu’ils aient des conditions idéales de vie et de travail.
Pour lui, ‘’nous devons savoir que ce sont des responsables qui travaillent parfois dans un cadre des sacrifices. Et nous devons les assister, leur apporter des bonnes conditions de vie et de travail ainsi que tous les autres auxiliaires de justice, nous devons penser à eux‘’.

Il convient, toutefois, de noter que le ministre de la Justice et garde des sceaux sera encore le samedi prochain à la Prison centrale de Makala pour mettre hors de ces murs de rééducation ceux qui vont bénéficier de la libération conditionnelle. Leurs dossiers ont été examinés de manière professionnelle pour voir ceux qui remplissent les conditions, a-t-il rassuré.
Ils seront plus nombreux que ces 237 détendus libérés. C’est de cette manière que le VPM compte désengorger les prisons car, selon lui, les effectifs dans les prisons dépassent le nombre qui était prévu. D’où, il faut diminuer le nombre, pas de manière arbitraire mais tout en respectant la loi. La loi doit être au-dessus des citoyens, du gouvernement et des magistrats. ‘’La loi, c’est elle qui est au-dessus. Après Dieu, c’est la loi‘’, dit Me Tunda Ya Kasende.

Extension du programme
Les 56 détenus préventifs libérés du parquet général près de la Cour d’appel de la Gombe sont repartis de la manière suivante : 1 détenu pour le parquet général de la Gombe, 21 détenus pour le Parquet près le tribunal de Grande Instance de la Gombe, 3 détenus pour le Parquet près le tribunal de Paix de la Gombe, 8 détenus pour le Parquet près le tribunal de Paix de Ngaliema, 21 détenus pour le Parquet près le tribunal de grande instance de Kalamu, 1 détenu pour le Parquet près le Tribunal de Paix de pont Kasa-Vubu et 1 détenu également pour le Parquet près le tribunal d’Assossa.

Pour les 181 détenus préventifs libérés pour le ressort du parquet général près la Cour d’appel de Matete, la répartition est la suivante : 2 détenus pour le Parquet général de Matete, 41 détenus pour le Parquet près le tribunal de grande instance de Matete, 10 détenus pour le Parquet près le tribunal de Paix de Matete, 21 détenus pour le Parquet près le tribunal de Paix de Lemba, 83 détenus pour le Parquet près le tribunal de grande instance de Ndjili, 18 détenus pour le Parquet près le tribunal de grande instance de Kinkole, et 6 détenus pour le Parquet près le tribunal de Paix de Kinkole. Le VPM en charge de la Justice, Me Célestin Tunda, a laissé entendre que le programme d’action de son ministère va se poursuivre et s’étendre sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

La Pros.