A dater de leur investiture, les membres du Gouvernement de la République ont très exactement un mois pour déclarer leurs avoirs, conformément à la Constitution bien entendu.

Ce lundi 30 septembre 2019, à 6 jours du délai, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a rempli cet acte constitutionnel. Il a fait la déclaration de son patrimoine auprès du greffier de la Cour constitutionnelle, François Haundja. Ceci dit, les autres membres de son équipe gouvernementale, du moins ceux qui ne se sont pas encore acquittés de ce devoir, ont jusqu’au 6 octobre 2019 pour le faire.

Le vendredi 27 septembre dernier, lors de la deuxième réunion ordinaire du Conseil des ministres à Kinshasa, le chef de l’exécutif, attaché aux principes de bonne gouvernance, avait rappelé aux membres du Gouvernement l’obligation constitutionnelle de déposer, dans le délai, leurs déclarations du patrimoine auprès de la Cour Constitutionnelle.

Il n’y a évidemment aucune discussion là-dessus. Spécialement en son article 99, la Constitution du 18 février 2006 en vigueur en RD Congo stipule clairement qu’ «Avant leur entrée en fonction et à l'expiration de celle-ci, le Président de la République et les membres du Gouvernement sont tenus de déposer, devant la Cour constitutionnelle, la déclaration écrite de leur patrimoine familial, énumérant leurs biens meubles, y compris actions, parts sociales, obligations et autres valeurs».
Après cet exercice combien nécessaire et surtout obligatoire, le Premier ministre Ilunga Ilunkamba s'est entretenu, ce même lundi durant une bonne brochette de minutes, avec le président de la Cour constitutionnelle ainsi que le procureur général près la Cour constitutionnelle.

La Pros.