*Yves Bunkulu Zola, Ministre du Tourisme, a lancé un appel à l’union des forces et d’idées à l’ensemble du personnel de son ministère, pour le développement du secteur du Tourisme en RDC, au cours de la réunion de prise de contact qu’il a eue, tour à tour, dans son cabinet, dans la commune de Gombe, avec les cadres de trois services de ce ministère.

Il s’agit de cadres du Secrétariat Général du Tourisme, de l’Office national du Tourisme ainsi que du comité de gestion du site touristique de N’Sele à qui le nouveau patron de ce secteur a recommandé de travailler selon la vision du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, fondée sur les axes homme- croissance-réconciliation.

Ces trois axes qui sont complémentaires, augurent, selon lui, l’émergence d’un système de travail qui appelle à la prise de conscience, la volonté et le dynamisme de l’homme congolais en vue de la recherche du mieux-être collectif, grâce à la capitalisation des ressources disponibles et la recherche d’un climat de convivialité dans son environnement. «Nous devons réfléchir aussi pour qu’il y ait l’investissement dans l’homme, à travers la formation de renforcement des capacités, et surtout de le mette à jour, conformément à la vision du Chef de l’Etat», a-t-il indiqué, soulignant que les attentes du gouvernement sont notamment, celles de favoriser l’accroissement des recettes en provenance du Tourisme.
Il a également promis son implication pour l’amélioration des conditions de mobilité des agents, l’outil de travail, ainsi que la dotation des bâtiments propres pour les différents services.Tourisme 1

Selon le secrétariat général au Tourisme, Ali Baruani, cette réunion a permis au ministre Yves Bunkulu de s’imprégner de besoins imminents liés à la prise en charge des agents et aux conditions de travail de ces derniers, à l’instar de l’amélioration des conditions de mobilité des agents.

Accompagnement de l’ONT
La directrice générale de l’Office national du Tourisme (ONT), Rosette Saïba, a donné au ministre Yves Bunkulu, les assurances de son organisation à l’accompagner pour la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de Tourisme qui nécessite des réformes profondes pour devenir une véritable source de financement de l’Etat.
Elle a brossé à l’attention du ministre, l’état des lieux de son service caractérisé ces dernières années, par quelques progrès aux plans fonctionnel, organisationnel et logistique, malgré la persistance de nombreux défis, dont la viabilisation des sites touristiques et la numérisation du système de gestion de ce secteur.

A leur tour, les membres du comité de gestion du site de N’sele, ont plaidé pour que le ministère de tutelle mette à profit les avantages touristiques de ce site pour faire de lui, un cadre de référence. En croire un les responsables contactés par la presse, ce site autrefois appelé «Cité de la N’sele» dispose depuis sa création en 1973, d’une étendue vaste actuellement occupée par d’autres services de l’Etat du domaine agropastoral, qui empêche de l’aménager convenablement à la satisfaction de la population.

Après ses échanges avec les responsables des trois services de son ministère, Yves Bunkulu Zola a visité quelques espaces d’évasion de Kinshasa, il était accompagné du Bourgmestre de la commune de Ngaliema Dieumerci Mayibanziluanga.

Il était question d’échanger avec ses compatriotes qui œuvrent dans le secteur touristique au bord du fleuve Congo à hauteur de l’avenue du tourisme. Parmi les sites visités nous pouvons retenir celui de «Chez tintin».
D’une oreille attentive, Dr Yves Bunkulu Zola a suivi les requêtes de ses interlocuteurs qui pour la plupart dénoncent la perception de plusieurs taxes de fois illégales par des personnes se réclamant des services publics.

LPM