Les professionnels de l’Audit interne et des métiers associés ont échangé du 22 au 24 août 2019 sur l’«Audit Interne : un des piliers de la bonne gouvernance des organisations en République Démocratique du Congo», dans le cadre de la 3ème Conférence Nationale de l’Institut des Auditeurs Internes du Congo.

Après 3 jours d’intenses activités, il ressort de ces assisses que ‘’l’Audit Interne a encore beaucoup de chemin à faire dans notre pays pour pouvoir contribuer à son développement et à la bonne gouvernance des entreprises publiques‘’, déclare Claude Nzau, Président du Comité d’organisation. Cette troisième Conférence Nationale, précise Norbert Kitenge, avait pour objectif d’offrir aux participants une opportunité de bénéficier des exposés sur les sujets d’actualités touchant la profession.

Il s’agissait également de ‘’donner l’occasion aux participants d’échanger et de débattre sur la fonction audit interne en tant que piliers de la bonne gouvernance des organisations tant pour les secteurs publics que pour les secteurs privés de notre pays‘’, a soutenu le modérateur de deux premières journées, Norbert Kitenge.
Les participants ont ainsi développé des idées constructives et pratiques sur le contrôle des organisations, en général, et l’audit interne, en particulier.

L’approche suivie pour aborder cette thématique était notamment d’écouter les orateurs qualifiés des Secteurs Public et privé sur la bonne gouvernance, la nécessité du contrôle, en général, et, en particulier l’audit interne en tant que principal maillot de la chaine, les exposés étant suivis des débats riches et fructueux. Mais aussi distribuer le questionnaire reprenant les points essentiels devant faciliter l’appréciation de l’audit interne en tant que l’un des piliers de la bonne gouvernance.

Chantal Kayembe, Auditeur à la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA), pense que pour la bonne gouvernance, ‘’il faut nécessairement que les entreprises autant publiques que privées puissent avoir un service d’audit efficace. Parce que seul le service d’Audit qui peut permettre à tous les services d’avoir un contrôle interne efficace‘’. Quant aux normes, poursuit-elle, ‘’celles qui sont importantes sont les normes internationales qui encadrent l’activité des auditeurs internes et il est important que l’on puisse sensibiliser tous les secteurs de l’Audit Interne dans ses normes, afin que ces pratiques puissent réellement se faire au niveau de l’entreprise‘’.

Pilier d'une bonne gestion
Actuellement, la nécessité de contrôle dans chaque organisation n'est plus à démontrer. Le contrôle reste l'un des piliers d'une bonne gestion, l'une des clés de l'atteinte de la performance et des objectifs que chaque organisation s'est assignée, qu'elle soit du secteur public ou du secteur privé. Pour mieux faire son travail, l'auditeur interne dispose de plusieurs outils dont les normes professionnelles, le plan d'audit, la cartographie des risques, ...

Il est ressort effectivement de ces travaux, plusieurs points importants. Faudra retenir, avant tout, que plusieurs acteurs opèrent dans le domaine de contrôle et d'audit interne que ce soit dans le secteur public ou dans le secteur privé. Il s'agit principalement de l'Inspection Générale des Finances, la Cour des comptes, la Banque Centrale du Congo, les corps des contrôleurs budgétaires, les comptables publiques, les Experts Comptables, les Auditeurs internes employés et l'Institut des Auditeurs Internes du Congo. ‘’Il y a obligation de respecter et appliquer dans nos travaux les lois et textes règlementaires, les manuels des procédures internes, les instructions des services ainsi que les normes internationales d'audit interne qui constituent le socle des activités d'audit interne‘’, a martelé Emile Kakesse, Vice-président de IIA Congo.

Assurance, l'Efficacité et l’Objectivité
En gros, l’Audit interne doit apporter de la valeur à l'organisation. Et sa Valeur Ajoutée repose sur l'Assurance, l'Efficacité et l’Objectivité.
Assurance que l’organisation fonctionne comme souhaité par les actionnaires, les dirigeants ainsi que toutes les parties prenantes et ces procédures permettent d'atteindre les objectifs de l'organisation. Efficacité pour améliorer les contrôles, les processus, les procédures, la performance, la gestion des risques et, enfin, l’objectivité dans l'évaluation de l'activité.
Aussi, l’éthique et la déontologie ont occupé une place importante lors des débats de cette troisième Conférence Nationale. Ainsi, ‘’il est attendu des Auditeurs Internes qu'ils appliquent dans leur comportement les principes fondamentaux suivants : intégrité, objectivité, confidentialité et compétence‘’, a laissé entendre M. Kakesse, à la clôture des travaux. Selon lui, la formation continue reste l'une des exigences cardinales de l'exercice de la profession des Auditeurs Internes.

Maturité de la fonction audit interne
Les conclusions de ces assisses relèvent également le fait que l'utilisation des Techniques d'Audit Assisté par ordinateur ou GAATS, constitue un atout majeur dans le processus de maturité de la fonction audit interne. La collaboration entre l’Auditeur interne et l'Auditeur externe est une nécessité, entre autres, pour une plus grande efficacité, apport de la valeur ajoutée dans l’organisation et la réponse aux attentes des parties prenantes.
L’Auditeur Interne de la République Démocratique du Congo devra aussi regarder vers le futur. L’évolution du monde qui est devenu un gros village, la vitesse de la circulation de l'information, les nouvelles technologies de l'information, la complexité des opérations, la cybercriminalité, la sophistication des fraudes, l'émergence des nouveaux risques, l'acquisition des logiciels et l'application des Techniques d'audit assistées par ordinateur ou CAAT sont parmi les défis à relever.

Pour ce qui est de la maturité de la fonction audit interne, il a été rappelé les 5 niveaux à franchir selon le modèle de l’IIA Global. Il s'agit de niveaux Initial, Emergence, Implémentation, Intégration et Optimisation.
Faiblesses et Obstacles
Certaines faiblesses et obstacles ne permettent pas encore aux différents Services d'Audit interne de la République Démocratique du Congo de progresser dans leur processus de maturité. Au sortir de ces rencontres, il ressort que ces faiblesses et obstacles sont liés au contexte national, à la gouvernance dans les organisations, la qualité des travaux et les ressources

Certaines questions méritent d'être examinées et corrigées à court et moyen terme notamment, la mise en place d'une loi-cadre sur l'audit interne, l'augmentation des auditeurs internes qualifiés «CLA», la marginalisation des Auditeurs Internes dans certaines structures, la peur du contrôle par certains dirigeants, l'absence de la filière spécialisée pour la formation des auditeurs interne au niveau des Instituts Supérieurs et Universités du pays.
Pour Claude Nzau, il faut faire plus de communication. ‘’Quand quelqu’un ne comprend pas quelque chose, instinctivement il en a peur. Nous devons faire comprendre à tous les dirigeants d’entreprises et institutions que l’Audit n’est pas venu pour les déboulonner, mais au contraire pour les aider à maîtriser les risques qui leur permettront d’atteindre leurs objectifs‘’.

Il revient, par ailleurs, sur le fait qu’il faut encourager l’implantation et la reconnaissance de la fonction Audit interne comme élément important de la bonne gouvernance des entreprises et des institutions. ‘’Nous avons été surpris par la participation des membres qui étaient à 180. Cela veut dire que les gens commencent à se rendre compte que l’audit est un métier important qu’il faut encourager, et ça c’est notre grand espoir‘’, a-t-il signifié.

Le souhait des auditeurs, paraphrase Chantal Kayembe, est qu’il y ait un cadre juridique qui permette d’imposer les normes au niveau des managers pour que l’auditeur soit réellement objectif, indépendant et que toutes ces recommandations se mettent réellement en œuvre au sein des entreprises.
Faudra retenir que plusieurs sous-thèmes ont été développés avec brio et professionnalisme par les dames et hommes de terrain au cours de cette 3ème Conférence Nationale.

La Pros.