Le Premier Ministre congolais sortant, Bruno Tshibala Nzenzhe et son successeur entrant, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, se concertent d’ores et déjà en perspective de la cérémonie officielle de remise- reprise dont le jour n’est pas, malheureusement, connue.

Les deux hommes d’Etat ne savent ni l’heure, ni le jour que les résultats des discussions entre le FCC et CACH seront prêts, en vue de la publication de la nouvelle équipe gouvernementale. Toutefois, à en croire Bruno Tshibala Nzenzhe, «l’enfant va bientôt naître». « Ça traine», murmure-t-on dans plusieurs officines politiques qui n’envisagent pas la convocation d’une session extraordinaire à la Chambre basse du Parlement. Et pourtant, cela devient inévitable.

Joueur hors-jeu
De manière proprement dite, le supposé Formateur du prochain gouvernement, Ilunga Ilunkamba Sylvestre devrait jouer un rôle prépondérant dans la mise en place de cette équipe gouvernementale, au regard des défis qui l’attendent. Malencontreusement, il devra se contenter des conclussions issues des négociations entre le FCC et CACH. A l’issue de son rendez-vous avec son prédécesseur, vendredi 7 juin 2019 à la primature, il a reconnu qu’il revient aux sociétaires de la coalition FCC-CAH en pleines discussions, de mettre les points sur ‘’i’’ et les barres sur les ‘’t’’, pour la formation dudit gouvernement. Et d’indiquer le même vendredi que «les négociations se poursuivent entre le Cap pour le Changement et le Front commun pour le Congo», avant de souligner que ces partenaires politiques vont annoncer les résultats, parce que « c’est eux qui mènent les négociations ». Par ailleurs, le Premier Ministre sortant, Bruno Tshibala Nzenzhe, a appelé l’opinion à la patience. « L’enfant va bientôt naître », a-t-il déclaré à la presse, vendredi dernier. Il sied de marteler, cependant, sur le fait qu’en début de la semaine dernière, le Porte-parole du Chef de l’Etat, Kasongo Mwema Yamba Yamba, avait souligné pour sa part que la publication de la nouvelle équipe gouvernementale allait intervenir probablement dans une semaine, avant son investiture par l’Assemblée Nationale.

Six jours de tous les enjeux
Force est de signaler que six jours nous séparent de la clôture légale de la session ordinaire de mars à l’Assemblée Nationale. Concrètement, il est souhaitable qu’avant les vacances parlementaires des élus nationaux qui débuteront le samedi 15 juin courant, le gouvernement soit investi pour la gestion du pays. Il découle, hélas, des discussions entre le Front Commun pour le Congo, FCC, et Cap pour le Changement, CACH, que les contradictions s’avèrent jusqu’ici importantes, mettant ainsi Kabila et Tshisekedi dans l’obligation de s’impliquer, personnellement, afin de baliser la voie de l’harmonisation des vues au sein de cette coalition qu’ils chapeautent. Entretemps, il semble que Bruno Tshibala Nzenzhe se veut prêt à quitter tête haute la primature du Congo-Kinshasa où il loge depuis deux ans et deux mois. En attendant le jour-j de la remise et reprise officielle, celui qui se dit Héritier politique de Feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba garde sans nul doute à raison les clés de son bureau.

Jacques Kitengie

 

Statistiques

4758021
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1205
3954
67195
4527212
13302
640929
4758021

Your IP: 35.175.121.230
2020-04-04 06:32

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg