C’est fait. Le nouveau gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a officiellement pris les arènes, ce mardi 7 mai 2019, dans le nouvel immeuble de l’Hôtel de Ville.

Il y accède avec son Vice-gouverneur, Néron Mbungu, tous deux élus le 10 avril dernier à l’Assemblée provinciale de Kinshasa et investis le 2 mai par Ordonnance présidentielle. L’opération «Kinshasa Bopeto» sera l’un des principaux piliers des dirigeants de la Capitale de la République Démocratique du Congo.

Gentiny Ngobila a reçu les clés de la ville des mains du gouverneur sortant par intérim, Clément Bafiba Nzomba en lieu et place d’André Kimbuta qui, élu député national, avait déjà rejoint l’Assemblée nationale depuis déjà plusieurs semaines. Le désormais gouverneur de Kinshasa a invité la population kinoise à s’engager de manière séreuse dans la lutte contre l’insalubrité, étant donné que la ville appartient à tous, sans distinction aucune. Pas seulement. Il a aussi lancé une interpellation auprès des bourgmestres, chefs de quartier et chefs de rue de pouvoir convenablement jouer les rôles qui leurs sont assignés. Mais également d’encourager et booster les travaux d’assainissement dans leurs milieux respectifs.

Le nouveau gouverneur, élu pour le compte du PPRD, est parmi les 18 gouverneurs investis sur les 23 qui ont été élus. Il trouve, cependant, sur sa table plusieurs problèmes laissés par son devancier, André Kimbuta, ayant régné pendant 12 longues et interminables années à la tête de la ville-province. Il s’agit de problèmes d’arriérés de salaire du personnel politique des différents cabinets des ministères provinciaux, les endettements de la ville et l’insalubrité… Bref, un véritable changement et des solutions adéquates sont attendus de lui, malgré le fait qu’il est issu de la même famille politique que le précédent.

Il sied de rappeler que l’ancien gouverneur de la province du Maï-Ndombe est toujours cité comme l’un des témoins clés dans l’affaire des tueries dans les conflits Nunu-Tende, dans la province de Maï-Ndombe. Ce conflit ethnique avait causé des centaines de morts, entraînant le déplacement de la population vers la République du Congo.
Toutefois, Gentiny Ngobila s’est engagé à se mettre au travail sans perdre de temps et ainsi servir la population Kinoise. Il a rassuré l’ensemble du personnel de la ville de Kinshasa de sa volonté de créer une collaboration parfaite avec eux pour relever les défis de faire de Kinshasa une capitale digne de ce nom. Il s’est dit déterminé à privilégier le dialogue social pour trouver des solutions aux problèmes des Kinois.

Boris Luviya

 

Statistiques

4757807
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
991
3954
66981
4527212
13088
640929
4757807

Your IP: 35.175.121.230
2020-04-04 05:17

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg