Dernières publications

*Moins de 24 heures seulement après la déclaration de dix-huit regroupements politiques du Front Commun pour le Congo dénonçant un florilège de propos tenus dernièrement, lors de son séjour aux USA, Félix Tshisekedi, tirant certainement la couverture de son côté, dédramatise la situation.

Il revient, en effet, sur ce qu’il entend de la coalition dont l’accord a du mal à trouver son exutoire dans la nomination d’un Premier Ministre ainsi que dans la composition du futur gouvernement. Félix Tshisekedi, à l’instar de son propre Feu père Etienne Tshisekedi, par ses multiples déclarations, surprend, outre mesure, ses co-équipiers du FCC. Car, il aurait, contre toute attente, une autre idée de lui-même, de sa vision, de ses contacts à l’international, de difficultés internes et de ses relations politiques aussi bien à l’Udps, dans la coalition CACH-FCC et, surtout, de ses rapports personnels avec Kabila, le Président honoraire, celui-là même qui, le 24 janvier 2019, lui concédé le fauteuil si prestigieux, sous le rythme endiablé de 21 coups de canon, au Palais de la Nation, et transféré, de manière pacifique et civilisée, l’essentiel des oripeaux du pouvoir d’Etat.

Bémol
“Je veux m’attaquer à tout ce qui a avili le citoyen congolais et qui a contribué à affaiblir le développement de notre pays. Toutes ces antivaleurs de corruption, de violation des droits de l’homme, de brimades, toutes ces habitudes qui consistaient à traquer les opposants parce qu’ils avaient émis un son contraire par rapport aux autorités du pays, si nous allons dans cette coalition avec le FCC, c’est autour de ces principes que je viens de vous étayer ici. Ce n’est pas autour de ce qu’ils faisaient avant”, a-t-il dit.
Avec le FCC, Félix Tshisekedi réaffirme qu’ils vont se mettre ensemble mais autour de la nouvelle vision, de la nouvelle approche qui est la sienne mais qu’il n’est pas question de replonger dans les travers du passé. “C’est ça que je vais déboulonner”, dit-il.
‘’Ce n’est pas des problèmes individuels avec qui que ce soit’’, poursuit Félix Tshisekedi.

Trait tiré sur le passé
‘’J’ai proposé qu’on tire un trait sur le passé qui est fait de beaucoup de mauvaises choses en nous disant que dès maintenant, nous recommençons une nouvelle ère, et nous espérons que dans cette ère, il n’y aura plus ces pratiques du passé. Félix Tshisekedi soutient également qu’il ne sera pas un président de la République complaisant.
“Si maintenant ce que j’ai dit a gêné des gens, ça veut dire que ces gens sont malintentionnés. Ce qu’ils ne voulaient pas m’entendre dire des choses comme ça parce qu’ils pensaient que moi j’allais être un président complaisant, et qui allait continuer les mêmes méthodes du passé. Je dis Non”, poursuit-il.

Mais, sa vision n’empêche pas, cependant, la conclusion d’une coalition avec le Front Commun pour le Congo.
“Je n’accepterai pas ça, je ne vais plus retomber dans ces travers-là. Donc, c’est ce que j’entendais par déboulonner le système et cela n’empêche pas du tout une coalition avec le FCC parce que ce FCC sait, pour avoir échangé avec nous, quel est l’entendement que nous faisons de cette coalition. Ce sera une coalition au service de notre peuple et de notre pays”, conclut-il.

LPM