‘’La première passation de pouvoir pacifique de la RDC a offert l’occasion historique de tracer une nouvelle voie’’, selon Mike Hammer.


Première du genre en dehors du continent africain, la visite que Félix Tshisekedi entreprend aux USA, le 3 avril 2019, est confirmée. Mike Hammer, l’Ambassadeur des USA basé à Kinshasa, a, dans un communiqué signé hier, livré quelques précisions.
Il espère, en effet, que cette visite officielle permettra d’examiner dans le détail, l’intérêt commun, quant à lutter contre la corruption, à respecter les droits de l’homme, à améliorer les services de santé et d’éducation pour le peuple congolais, à améliorer la sécurité et à créer plus d’emplois pour les congolais, en attirant plus d’investissements américains.
«Nous sommes impressionnés par les nombreuses mesures que le Président Tshisekedi a déjà prises pour répondre au désir clair de changement du peuple congolais en luttant contre la corruption, en ouvrant l’espace démocratique et en améliorant le respect des droits de l’homme. Il est clair que le président Tshisekedi met le peuple à l’avant-plan, comme la foule le lui a demandé lors de son investiture », a-t-il mentionné, par ailleurs, avant d’affirmer que ‘’les USA sont tout à fait résolus à soutenir la vision d’avenir du président Tshisekedi et ses efforts visant à améliorer la vie des Congolais.Cette visite à Washington renforcera notre partenariat basé sur des valeurs et des intérêts partagés. Les Etats-Unis se réjouissent de travailler avec le président Tshisekedi pour réaliser le vrai potentiel de la RDC et produire des résultats pour le peuple congolais », conclut-il, dans ce communiqué repris, ci-dessous.

Doc USA