*La gravité de la situation, l’urgence et la crainte de la propagation incontrôlée du Coronavirus en République démocratique du Congo ont amené le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, à décréter par ordonnance et conformément à la Constitution du pays, « l’état d’urgence sanitaire » à Kinshasa, foyer de la pandémie.

La nouvelle est tombée hier dans la soirée. Kinshasa va connaître, pour la première fois, le confinement total de quatre jours à partir de ce samedi 28 jusqu’au mardi 31 mars 2020. Après quoi, les Kinois auront deux jours pour s’approvisionner des denrées alimentaires. Et ce, avant de prolonger le confinement total de quatre jours.

Conformément aux règles d’hygiène édictées par les experts de la Santé publique mais aussi par le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, pour faire face à la pandémie de COVID-19 en RDC, le cabinet de travail du Vice-premier ministre en charge des ITP se fait remarquer dans le bon sens en termes de prévention.

«Nous saluons les mesures annoncées par le Président de la République, Chef de l’Etat, dans son adresse à la nation de ce mardi 24 mars 2020. Nous encourageons le Gouvernement à agir en conséquence, à la hauteur de la crise, pour rendre effectives ces mesures complémentaires notamment, l’état d’urgence décrété en vertu des articles 85 et 144 de la Constitution, en veillant à leur stricte application», peut-on lire dans la déclaration conjointe signée par les Députés nationaux Claudel André Lubaya, Patrick Muyaya, Juvénal Munubo Mubi ainsi que la Sénatrice Francine Muyumba Nkanga.

Dans le cadre de la campagne de lutte contre la propagation de la pandémie de Covid-19 en République Démocratique du Congo, le Professeur Evariste Boshab a, lui aussi, brisé son silence en cette période de crise sanitaire criante que traverse le monde. Dans son propos, il invite chacun à la sensibilisation et à l’application scrupuleuse des consignes de prévention préconisées par le Gouvernement.
L’ancien président de la chambre basse du Parlement congolais estime qu’en ce moment si terrible de l’histoire de l’humanité, la décision de la survie et/ou du décès dépend de l’agir de chacun face aux mesures préconisées par les experts de la santé publique. Comme quoi, le virus est une réalité qui ne peut être vaincu que par notre comportement.
‘’Nous ne sommes pas à la croisée des chemins, car nous avons la possibilité de choisir pour prolonger notre vie ou de l’écourter. Le choix pour la vie dépend de l’engagement de chacun de nous. Le coronavirus est une réalité, un drame pour l’humanité et il faut le combattre par notre comportement‘’, a-t-il conseillé.
Pour Evariste Boshab, la population congolaise en général devrait chasser dans sa conception tout prétexte allant dans le sens de mystifier, voire diaboliser cette pandémie du Covid-19 pour croire que ce dernier est un châtiment divin. Par ailleurs, il l’a invitée plutôt à faire confiance aux experts de la santé publique de la RD. Congo, et d’appliquer scrupuleusement les mesures préventives préconisées par les autorités publiques.
Il y a lieu de rappeler que le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi a pris, mercredi 18 mars dernier, une série de mesures de préventions consistant à limiter la propagation de cette pandémie sur l’étendue de la République Démocratique du Congo, entre autres, la suspension de tous rassemblements de plus de 20 personnes, la fermeture des écoles, instituts supérieur, universités, bar, restaurants,… pour une durée de 4 semaines.

La Pros.

MESSAGE DU PROFESSEUR EVARISTE BOSHAB
Chers amis,
Toutes les pandémies qui ont endeuillé l’humanité ont eu pour causes principales des décès, l’ignorance, les préjugés et la riposte tardive des autorités publiques. Il en été ainsi pour la peste, l’influenza et la fièvre jaune.
Mon propos de ce jour est d’inviter notre population à ne pas prêter oreille aux diseuses de bonnes nouvelles qui voient, en cette pandémie, un châtiment divin. Non, nous devons faire confiance aux progrès de la science et appliquer scrupuleusement les consignes de prévention préconisées par le Gouvernement.
Nous ne sommes pas à la croisée des chemins, car nous avons la possibilité de choisir pour prolonger notre vie ou de l’écourter. Le choix pour la vie dépend de l’engagement de chacun de nous. Le coronavirus est une réalité, un drame pour l’humanité et il faut le combattre par notre comportement.
Engageons-nous maintenant à sensibiliser notre entourage, nos amis et connaissances afin que la chaîne de solidarité ainsi constituée puisse vaincre le coronavirus.
Je m’engage.
Professeur Evariste Boshab

 

*Le ministère du Commerce extérieur décide de l’interdiction formelle de toute importation, commercialisation et consommation en République démocratique du Congo, de certaines denrées alimentaires dont les Pilchards en sauce tomate et en sauce tomate pimentée, produits en 2019 par la société West Point Processus, basée à Cape Town, en Afrique du Sud à cause des défaillances constatées dans le processus de production.

Statistiques

4679813
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
8337
27317
152601
4363090
576023
534319
4679813

Your IP: 3.235.31.131
2020-03-28 09:45

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg