Des candidats Président de la République, cinq au départ, sont dotés d’environ 25 policiers. Il s’agit de Martin Fayulu, Gabriel Mokia, Jean Mabaya, Yves Mpunga et Noël Tshiani’’, a renseigné le Colonel Pierrot Mwanamputu, porte-parole de la Police Nationale Congolais-PNC-. Ces agents de l’ordre ont pour mission d’assurer la protection de ces présidentiables pendant cette proéminente période électorale au pays de Mzee.

A voir le décor planté dans tous les sens, la tenue des élections du 23 décembre prochain s’annoncent clairement. En effet, la dotation des policiers au cinq précités n’est pas exclusive. Pour d’autres candidats, les contacts pour le processus d’affectation se poursuivent et seront réglés d’ici le jeudi 29 novembre. ‘’Cependant, il y a lieu de signaler qu’il y a ceux des candidats dont les adresses données ne concordent pas avec leurs situations domiciliaires exactes. Les chargés de déploiement des policiers pour la sécurisation des candidats Président de la République sont descendus sur terrain et ne les ont pas situés’’, indique-t-il. De ce fait, il a été demandé aux candidats concernés de prendre contact avec le Commandant de l’unité de protection des Institutions et des Hautes personnalités pour de nouvelles dispositions quant à ce; affirme le porte-parole de la Police. Par ailleurs, contacté le lundi 26 novembre 2018 par la radio Top Congo, le Pasteur Théodore Ngoy, candidat à la présidentielle aux prochaines joutes électorales, lors de l’émission ‘’En campagne’’, dit n’avoir pas été contacté par la Police depuis qu’il aurait reçu nuitamment un groupe de policiers dans sa résidence. D’où, désapprouve-t-il, l’octroi des Jeeps et autres matériels et agents de la PNC et des FRDC au candidat Emmanuel Ramazani Shadary.

Lambert Saïdi


Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout